France   |    
Blason et armoiries de Toulouse

Toulouse

Haute-Garonne

Midi-Pyrénées

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Toulouse

Monuments historiques et bâtiments protégés de Toulouse

Abattoirs (anciens)

Histoire : Abattoirs entrepris en 1827 et inaugurés le 29 novembre 1831, sur des plans de l'architecte toulousain Urbain Vitry après les voeux émis par la municipalité de disposer d'un abattoir public afin d'améliorer la salubrité et la surveillance de l'octroi. L'ensemble comprend à l'entrée une grille sur laquelle s'appuient deux pavillons servant de logement et de bureaux. Au milieu de la cour, le bâtiment principal contient au centre un grand espace couvert et de chaque côté les échaudoirs des boeufs et des veaux. Les bouveries et les bergeries sont disposées de part et d'autre de ce bâtiment. A l'arrière se trouvent la triperie et le fondoir prolongés par les échaudoirs des cochons en demi-cercle. L'édifice a été agrandi et transformé entre 1881 et 1891 par Achille Gaubert, architecte de la ville, puis entre 1927 et 1929 par l'entreprise les Charpentiers toulousains sous la conduite de Jean Montariol, également architecte de la ville. Les abattoirs sont fermés en 1988. D'importants travaux de démolition et de reconstruction ont été entrepris entre 1997 et 2000 pour créer un musée d'art contemporain.
Précisions : Bâtiments construits selon l'ordonnance de l'architecte Urbain Vitry (cad. AD 6) : inscription par arrêté du 13 mars 1990
Adresse : 76 allées Charles-de-Fitte

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1825 ; 1831
Eléments protégés : halle ; pavillon
Auteur(s) : Vitry Urbain (architecte)Gaubert Achille (architecte)Montariol Jean (architecte)

Amphithéâtre gallo-romain de Blagnac

Précisions : Amphithéâtre gallo-romain de Blagnac (cad. AE 73) : classement par arrêté du 23 octobre 1974

Type : Monuments historiques
Epoque : Gallo-romain

Ancien collège de l'Esquile

Ancien collège de l\
Ancien collège de l'Esquile
Histoire : Le collège est reconstruit en 1551 après un édit royal. Chapelle de 1608, décorée fin 17e siècle-début 18e siècle. Portique de brique de la fin du 17e siècle. Entrée monumentale et bâtiment sur rue de l'Esquile du début 18e siècle. Egalement du 18e siècle, le bâtiment interrompant la cour.
Précisions : Façades et toitures donnant sur la rue des Lois et sur la rue de l'Esquile ; façades sur cour ; escalier monumental du 18e siècle (cad. 26AD 98) : inscription par arrêté du 29 novembre 1993
Adresse : 1 rue de l'Esquile

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 16e siècle
Eléments protégés : escalier
Auteur(s) : CAZENEUVE Guillaume (maître maçon)BOYER Michel (maître maçon)

Ancien collège des Jésuites de Toulouse

Précisions : Le portail de l'ancien collège, y compris ses deux vantaux de bois, faisant partie du collège Pierre de Fermat (cad. 818 AB 719) : inscription par arrêté du 20 août 2007

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 17e siècle
Année de construction : 1605
Eléments protégés : vantail

Ancien couvent des Cordeliers

Ancien couvent des Cordeliers
Ancien couvent des Cordeliers
Histoire : Couvent ravagé par les flammes au siècle dernier (1874) .
Précisions : Salle capitulaire avec portion de mur situé dans son prolongement (cad. 26AD 156, 158, 160) ; grande sacristie (cad. 26AD 155) ; vestiges de la petite sacristie (cad. 26AD 155) ; vestiges éventuels de la chapelle de Rieux (cad. 26AD 154) ; jardin actuel de la Banque de France susceptible de renfermer les vestiges du cloître (cad. 26AD 164) : classement par arrêté du 18 juillet 1994
Adresse : 11, 13, 15, 17, 19, 21 rue des Lois

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 13e siècle ; 14e siècle
Eléments protégés : salle capitulaire ; sacristie ; chapelle ; jardin ; cloître

Ancien grand séminaire

Histoire : La propriété de la chapelle (anciennement propriété de l'Etat, ministère de la culture) a été transférée à la commune le 1er août 2007.
Précisions : La chapelle dite chapelle des Carmélites (cad. AB 103, 355) : classement par arrêté du 10 février 1909
Adresse : 1 rue du Périgord

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 17e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1622 ; 1642
Auteur(s) : Sansonnet Didier (maître de l'oeuvre) ; Rivalz (peintre) ; Despax (maître de l'oeuvre)

Ancien hôpital Larrey

Histoire : Le tronçon du rempart romain comprend une courtine entre deux tours circulaires. De celle de l'est subsistent les fondations et quelques assises de l'élévation. Celle de l'ouest est tranchée verticalement. Le rempart semble avoir été construit au début du 1er siècle de notre ère (fin du règne d'Auguste, ou début de celui de Tibère), ce qui le place parmi les enceintes urbaines les plus anciennes de la Gaule romaine. Les vestiges d'un vaste bâtiment antique s'appuient contre le rempart. Ce bâtiment pourrait être postérieur à 350 après JC. Les formes architecturales employées et l'étirement du plan se rapprochent des grands édifices d'apparat du 4e au 8e siècle.
Précisions : Les façades et toitures des bâtiments A, C et F (cf plan annexé à l'arrêté) (cad. AB 62) : inscription par arrêté du 30 janvier 1987, modifiée par arrêté du 13 avril 1988 - Les façades et toitures des bâtiments B, D, E, y compris la galerie du cloître subsistante et l'aire de l'ancien cloître ; les vestiges du rempart gallo-romain comportant les restes d'une tour demi-circulaire et d'une tour circulaire reliées par un élément de courtine d'une longueur de 50 m environ et d'une épaisseur de 2, 40 m (cf plan annexé à l'arrêté) (cad. AB 683 à 685) : inscription par arrêté du 15 mars 1989, modifiée par arrêté du 27 novembre 1989
Adresse : place Saint-Pierre

Type : Monuments historiques
Epoque : Gallo-romain ; 17e siècle ; 18e siècle
Eléments protégés : cloître ; enceinte ; galerie ; courtine ; élévation ; tour

Ancien hôtel Sipière

Précisions : Façades et toitures sur rues et sur cour de l'ancien hôtel, y compris la devanture et l'intérieur du bar Le Père Louis (cad. AB 322) : inscription par arrêté du 18 février 1993
Adresse : rue des Tourneurs ; 22 rue Peyras

Type : Monuments historiques
Eléments protégés : bar ; café ; devanture ; élévation

Ancien prieuré de la Daurade

Histoire : Tour des latrines mentionnée sur le plan du Monasticum Gallicanum au 17e siècle. Les latrines peuvent dater du 14e siècle (latrines collectives à fosse) .
Précisions : Latrines, comprenant la tour dans son intégralité (parements internes et externes, toiture) , bouches d'évacuation, conduites, fosse et puits (cad. AB 574) : classement par arrêté du 18 septembre 1995
Adresse : 5 quai de la Daurade

Type : Monuments historiques
Epoque : 14e siècle
Eléments protégés : latrine ; puits ; tour ; fosse

Ancienne chartreuse

Ancienne chartreuse
Ancienne chartreuse
Histoire : Cloître : 17e siècle ; Eglise Saint-Pierre-des-Chartreux : 1er quart 17e siècle, 4e quart 18e siècle
Précisions : Eglise Saint-Pierre des Chartreux y compris le narthex et la galerie au nord (cad. LL 559) : classement par arrêté du 7 mai 1956 - Vestiges du cloître (cad. LL 512) : inscription par arrêté du 23 novembre 1964
Adresse : rue Valade

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1602 ; 1612 ; 1787
Eléments protégés : église ; cloître ; vestibule ; galerie

Ancienne trésorerie royale, actuellement temple protestant du Salin

Histoire : Trésorerie royale datant des 13e et 15e siècles, transformée en temple protestant par Léon Daurès, architecte départemental du Tarn, entre 1909 et 1911. De style néo-gothique, l'édifice est construit par l'entrepreneur en maçonnerie et pierre de taille Cassagnère. Le décor est réalisé par le maître-verrier Calmels, le mosaïste Laplana et le sculpteur Mauguet.
Précisions : Ancienne trésorerie royale (cad. AB 288) : classement par arrêté du 7 mai 1990
Adresse : place du Salin

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 15e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1909
Eléments protégés : décor intérieur
Auteur(s) : DAURES Léon (architecte) ; CASSAGNERES (entrepreneur) ; CALMELS (maître verrier) ; LAPLANA (mosaïste) ; MAUGUET (sculpteur)

Barbacane du quartier Saint-Michel

Histoire : Après la perte du Milanais (1523), le roi François Ier donne l'ordre de remettre en état toutes les places fortes qui ceinturaient le pays. Entre la porte Saint-Michel et le bastion du Moulin du Château, une ligne de défense en terre crue avait été bâtie au 14e siècle à la place de l'ancienne enceinte romaine. On décide de construire la barbacane et 92 mètres de rempart en briques cuites. La portion subsistante s'élève sur une hauteur de dix mètres environ ; quatre canonnières en pierre sont encore bien visibles.
Précisions : Les vestiges de la barbacane (cad. 816AB 350) : inscription par arrêté du 29 novembre 1993
Adresse : avenue Maurice-Hauriou

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 16e siècle
Année de construction : 1525
Eléments protégés : barbacane ; enceinte

Bassin de radoub

Histoire : Réalisés entre 1834 et 1840 par Urbain Maguès, les chantiers de radoub étaient fournisseurs de la navigation du canal du Midi. Situés à l'origine sur les bords du port Saint-Etienne, puis au port Saint-Sauveur où ils perturbaient le trafic, ils furent prévus pour deux constructeurs. Ils s'organisent autour d'un bassin central, ou gare d'eau, reliée au canal par un passage surmonté d'un pont roulant. De part et d'autre de ce bassin se trouvent les "formes". Des batardeaux flottants à poutrelles permettaient d'y faire entrer l'eau, remplacés par des bateaux-portes. Sur les quatre formes réalisées, trois subsistent. La forme située au sud a été recreusée au 20e siècle. En 1841, fut décidée la construction d'un grand hangar ouvert par des arcades pour couvrir une forme et permettre le travail par tous les temps. Ce hangar, à charpente à arbalétriers courbes, à la Philibert Delorme, couvert en tuiles mécaniques, semble l'avoir été à l'origine en zinc. Le vaste bassin couvert, destiné au stationnement des bateaux, a été édifié dans la seconde moitié du 19e siècle contre le mur de clôture en bordure du canal. Il a été ensuite transformé en cale sèche. Les logements des deux maîtres, les ateliers et les magasins sont disposés de part et d'autre du portail en bordure de l'allée des Demoiselles.
Précisions : Bassin du radoub, comprenant le hangar couvert de 1843, la gare couverte de 1855 et le bassin lui-même (cad. AD 598) : inscription par arrêté du 8 août 1989
Adresse : 65 allées des Demoiselles

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle
Eléments protégés : bassin de radoub ; gare d'eau
Auteur(s) : Maguès Urbain (maître d'oeuvre)

Belvédère

Précisions : Façades et toitures ainsi que le salon occupant la rotonde centrale avec son décor de stucs et sa frise peinte (cad. AL 16) : inscription par arrêté du 16 juin 1987
Adresse : 51 chemin des Clotasses

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1795 ; 1800
Eléments protégés : salon ; élévation ; toiture ; décor intérieur ; ROTONDE

Bibliothèque municipale

Histoire : Bibliothèque construite à l'emplacement de l'ancien couvent des Carmélites, de 1932 à 1935.
Précisions : Bibliothèque, y compris les bâtiments annexes (logements, chaufferie, loge du concierge) , la cour, le jardin et les clôtures (cad. AB 102) : inscription par arrêté du 7 décembre 1994

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1932
Eléments protégés : logement ; chaufferie ; cour ; jardin ; clôture
Auteur(s) : MONTARIOL Jean (architecte)

Café Bibent

Histoire : Café construit entre 1900 et 1910, en rez-de-chaussée d'un immeuble du 19e siècle. Le café possède un décor surchargé de stucs peints. Sa rénovation en 1979 a détruit la couleur originelle.
Précisions : La salle du rez-de-chaussée avec son décor (cad. AB 210) : inscription par arrêté du 29 octobre 1975
Adresse : 5 place du Capitole

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1900
Eléments protégés : salle ; décor intérieur

Castelet de Croix-Daurade

Précisions : Vestiges : castelet, porche d'entrée, orangerie, temple de l'Amour et pavillon carré (cad. AK 38, 39) : inscription par arrêté du 18 février 1993
Adresse : 147 route d'Albi

Type : Monuments historiques
Epoque : Milieu 19e siècle
Eléments protégés : porche ; orangerie ; pavillon
Auteur(s) : VIREBENT Auguste (architecte)

Cathédrale Saint-Etienne

Cathédrale Saint-Etienne
Cathédrale Saint-Etienne
Précisions : Cathédrale Saint-Etienne : classement par liste de 1862

Type : Monuments historiques
Epoque : 12e siècle ; 17e siècle

Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth

Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth
Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth
Précisions : Chapelle Notre-Dame-de-Nazareth (cad. AB 128) : inscription par arrêté du 27 décembre 1974
Adresse : 4 rue Philippe-Féral

Type : Monuments historiques
Epoque : 15e siècle ; 16e siècle

Chapelle Saint-Roch-du-Férétra (ancienne)

Précisions : Chapelle Saint-Roch-du-Férétra (ancienne) (cad. AC 358) : inscription par arrêté du 14 novembre 1979
Adresse : place Saint-Roch

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1784 ; 1786
Auteur(s) : RAYMOND (maître de l'oeuvre)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques