France   |    
Blason et armoiries de Saverne

Saverne

Bas-Rhin

Alsace

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Saverne

Monuments historiques et bâtiments protégés de Saverne

Ancien Hôtel de Wangen

Précisions : Hôtel (presbytère) et restes des fortifications du Moyen Age qui en dépendent : inscription par arrêté du 16 octobre 1930
Adresse : 24 rue des Murs

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle
Eléments protégés : enceinte

Ancien couvent des Récollets et église Saint-Antoine-de-Padoue

Ancien couvent des Récollets et église Saint-Antoine-de-Padoue
Ancien couvent des Récollets et église Saint-Antoine-de-Padoue
Histoire : Retable de 1736. Buffet d'orgues de 1703 dont la partie instrumentale renferme 32 feuillets de parchemins du début du 14e siècle. Peintures murales dans le cloître.
Précisions : Cloître de l'église des Récollets : classement par arrêté du 3 juillet 1900 ; Dans l'aile est des bâtiments conventuels : au rez-de-chaussée, sacristie voûtée avec peinture murale de la Crucifixion, porte à chambranle mouluré attenante à la sacristie (côté sud) ; au premier étage : les deux salles voûtées adjacentes (cad. 1 190) : inscription par arrêté du 30 octobre 1990 ; Eglise Saint-Antoine de Padoue (cad. 1 190) : classement par arrêté du 11 février 1993
Adresse : rue Poincaré

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 14e siècle ; 15e siècle
Année de construction : 1303
Eléments protégés : arcade ; cloître ; église ; bâtiment conventuel ; sacristie ; porte

Arsenal

Histoire : Construction de la 2e moitié du 16e siècle ou du début 17e siècle d'après les éléments d'architecture ; servit d'arsenal à la ville jusqu'en 1631 ; endommagé en 1678 lors de la destruction des fortifications et reconstruit ; distribution intérieure remaniée mais la cave voûtée et l'escalier du 17e siècle subsistent ; remplois : portail de la maison 78 grande rue, fontaine
Adresse : 6 rue des Murs

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 17e siècle ; 2e moitié 16e siècle (?) ; 1er quart 17e siècle (?)
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chancellerie

Histoire : Ancienne chancellerie épiscopale bâtie en 1738 sur l'enceinte ; transformation de l'avant-corps central et rénovation de l'escalier entre 1888 et 1900
Adresse : rue du Tribunal

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 18e siècle
Année de construction : 1738
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Saint-Nicolas

Histoire : Elevée en 1456 à l'emplacement du couvent des béguines et de la chapelle Sainte-Marie-Madeleine ; détruite par la foudre en 1515, elle est reconstruite en 1529 par l'évêque Guillaume de Honstein ; en 1596 le terrain environnant est transformé en cimetière ; détruite en 1622 dans l'incendie du faubourg ; ses matériaux servent à la construction de la chapelle Sainte-Catherine de l'hôpital ; reconstruite en 1673 par Jean Georges Wurmel, elle abrite des lors les sépultures de cette famille jusqu'en 1755 ; en 1839 le cimetière est transformé en place ; la chapelle est détruite en 1849 après la construction de la nouvelle chapelle du cimetière
Adresse : place Saint-Nicolas

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 15e siècle (détruit) ; 2e quart 16e siècle (détruit) ; 3e quart 17e siècle
Année de construction : 1456 ; 1529 ; 1673
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Saint-Vit (Chapelle de Pèlerinage)

Histoire : Construction fin 15e ou début 16e siècle ; restaurations fin 16e et début 17e siècle ; transformée en exploitation agricole en 1793 et construction d'une grange avec cave voûtée en berceau qui subsiste ; le tout brûla en 1865 ; grotte mentionnée en 1338, abritant une petite chapelle dénommée chapelle inférieure en 1542 ; elle était dédiée à Sainte-Aurélie aux 17e et 18e siècles ; en 1818, le culte de Saint-Vit y fut transféré avec l'ancien autel de la chapelle supérieure ; l'aménagement actuel date de 1947 ; les statues sont conservées au musée et à l'église paroissiale ; maison de l'ermite mentionnée des 1520 ; reconstruite en 1590 ; agrandie en 1781 ; détruite dans l'incendie de 1865

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 15e siècle 16e siècle ; limite 16e siècle 17e siècle ; 4e quart 16e siècle ; 4e quart 18e siè
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle de Protestants Notre-Dame-des-Sept-Douleurs

Histoire : Construction en 1843, consécration en 1849 ; en 1957 le collatéral gauche est transformé en chapelle réservée aux protestants ; construction du clocheton en 1958
Adresse : rue de l'Hermitage

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle
Année de construction : 1843
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr

Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr
Château Fort Saint Nicolas, de la-Sainte-Trinité dit Château du Haut Barr
Histoire : Existence dès le début 12e siècle ; agrandissement vers 1168 : donjon mur bouclier ; chapelle entre 1170 et 1180 : nef et base du choeur ; au 14e siècle : cour subdivisée, chapelle englobée avec un choeur gothique, tour du puits, porte nord, courtine ouest ; voûte de la chapelle supprimée avant la Renaissance et remplacée par un plafond ; bastillon ouest début 16e siècle ; cave de la cour nord en 1527, date portée ; tour ronde de l'avant cour entre 1544 et 1551 ; travaux entre 1582 et 1591 dus aux nouvelles exigences de la défense ; grand bastion nord vers 1582 ; portail en 1583 ; appartements entre 1583 et 1586 ; château démantelé en 1649 ; la chapelle échappe au démantèlement, elle est restaurée en 1668, 1758, 1825 ; entre 1701 et 1706, construction de casernes, du bastion polygonal sud à la place de la tour ronde du 16e siècle, nouvelle barbacane ; en 1787 installation d'une station du télégraphe aérien déplacé après 1806 ; esplanade aménagée après 1801 ; casernes démolies en 1845 ; maison construite après 1845 ; et incendiée en 1918 ; rénovation de la chapelle en 1880 par Winkler avec modification du choeur ; construction en 1901 d'un hôtel restaurant

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 12e siècle ; 14e siècle ; 1er quart 16e siècle ; 2e quart 16e siècle ; 4e quart 16e siècle ; 1er qua
Année de construction : 1527 ; 1583 ; 1787 ; 1880 ; 1901
Auteur(s) : Winkler Charles (architecte)

Château Saint-Michel, château supérieur ou Oberhof

Histoire : Fondation en rapport avec l'installation à Saverne de l'évêque Guillaume de Diest en 1417, le château inférieur étant devenu vétuste ; rénovation sous Albert de Bavière en 1495, date portée, par Hans Hammer ; vers 1600 construction d'une tourelle d'escalier ; dallage de la grande salle en 1619 par Conrad Dancker et Wolf Kohler ; en 1680 reconstruction du corps principal pour François Egon de Furstenberg afin d'y installer la régence épiscopale ; abrite depuis 1852 la sous-préfecture ; écuries du château rénovées en 1506 ; incendiées en 1855 ; reconstruites puis détruites en 1976 ; bâtiment latéral nord reconstruit début 17e siècle ; transformation de l'intérieur au 19e siècle ; dans la tourelle d'escalier, porte de la fin du 16e siècle, vers 1600 probablement ; bâtiment reliant l'Oberhof et galerie fin 17e siècle ; remploi de 5 clefs de voûte fin 15e ou début 16e siècle, aux armes d'Albert de Bavière ; galerie du mont des Oliviers construite de 1539 à 1541 pour l'évêque Guillaume de Honstein par Blaise Zingg avec une bibliothèque à l'étage ; agrandissement vers l'avant en 1619 par Conrad Dancker et Wolf Kohler ; a servi de sacristie du 19e jusqu'en 1970 ; les encadrements de baies de 1539 ont été réutilisés dans la façade de 1618 et dans la sacristie de l'église, le groupe sculpté a subsisté jusqu'au milieu du 19e siècle ; chapelle saint Michel construit ou reconstruite au 15e siècle ; sur une crypte servant d'ossuaire datant du 13e ou même du 14e siècle ; consacrée en 1456 ; voûtée en 1504, date portée, par Hans Hammer ; étage supérieur ajouté en 1619 ; a servi de musée de 1858 à 1967 ; actuellement chapelle baptismale ; la crypte a servi d'ossuaire jusqu'en 1904 ; restaurations en 1905, 1906 et 1967, 1969 ; marques de tâcheron
Adresse : place de l'Eglise

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 13e siècle, 14e siècle (?) ; 15e siècle ; 4e quart 15e siècle ; 1er quart 16e siècle ; 4e quart 16e
Année de construction : 1495 ; 1504 ; 1619 ; 1680
Auteur(s) : Hammer Hans (maître de l'oeuvre)Zingg Blaise (maître de l'oeuvre)Dancker Conrad (maître de l'oeuvre)Kohler Wolf (maître de l'oeuvre)

Château des Rohan

Château des Rohan
Château des Rohan
Histoire : Edifice entrepris par le quatrième cardinal de Rohan à la fin du 18e siècle (de 1779 à 1790) ; ne subsiste que la façade ouest, exécutée par Nicolas-Alexandre Salins, dit Montfort. Restauration sous le Second Empire par l'architecte Lejeune pour transformer le château en asile pour veuves : travaux de 1853 à 1857. Racheté en 1952 par la commune pour y installer ses services administratifs.
Précisions : Terrains en avant de la façade nord, depuis la rue de l'Orangerie jusqu'au chemin qui relie la rue de Monswiller à l'avenue du Zornhoff (cad. 1550) : classement par décret du 12 février 1933. Terrain délimité à l'ouest par le chemin qui relie la rue de Monswiller à l'avenue du Zornhoff, à l'est par le talus du chemin de fer de Molsheim, au sud par l'alignement de l'avenue du Zornhoff, au nord par une ligne parallèle à l'axe de la perspective et symétrique de l'alignement de l'avenue de Zornhoff par rapport à cet axe (cad. 1819) : classement par décret du 21 novembre 1934. Ensemble des façades et des toitures, grand vestibule et les deux grandes salles du rez-de-chaussée ; escalier latéral sud du corps central ; cour d'honneur ; les deux pavillons de conciergerie avec leurs aménagements annexes du Second Empire ; grilles fermant la cour d'honneur ; partie du jardin attenant au château (cad. 7 1) : classement par arrêté du 6 novembre 1995
Adresse : place du Général-de-Gaulle

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1779 ; 1853
Eléments protégés : jardin ; cour ; pavillon ; escalier ; vestibule ; grille ; élévationdécor intérieur ; conciergerie ; salle
Auteur(s) : Lejeune Amédée-Alphonse (architecte) ; Salins de Montfort Nicolas-Alexandre (architecte)

Château fort, château du Griffon ou de Greifenstein

Histoire : Château fort constitué du grand et du Petit Greifenstein ; donjon ouest avec son bouclier et vestiges de la citerne nord du baile nord du 12e siècle ; Petit Greifenstein vers 1300 ; braie nord et bastillon pour armes à feu vers 1444 ; aile est de la fin 15e ou de la 1ère moitié 16e siècle ; tombe en ruine dès la 2e moitié du 16e siècle ; selon la tradition, travaux de fortification par Turenne en 1674, détruits en 1675 ; restaurations en 1861 et 1862

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 12e siècle ; 2e moitié 13e siècle ; 4e quart 15e siècle (?) ; 1ère moitié 16e siècle (?)

Cimetière

Histoire : Sur cet emplacement se trouvait au 12e siècle une léproserie déplacée vers Otterswiller en 1313 à la demande des recluses de sainte Marie-Madeleine dont le béguinage était voisin et qui y aménagèrent un jardin dit Closengarten ; en 1750 on y établit une pépinière royale ; la ville achète le terrain en 1789 et y établit le cimetière
Adresse : rue de l'Ermitage

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 18e siècle

Cimetière de juifs

Histoire : En 1632 les juifs de Saverne obtiennent l'autorisation d'inhumer leurs morts sur une pâture communale située sur le Judenberg, mais n'obtiennent l'autorisation de l'enclore qu'en 1754 ; stèles du 18e au 20e siècle disséminées dans la forêt, les plus récentes sont situées au sommet de la montagne près de l'entrée
Adresse : rue du Haut Barr

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 17e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1632 ; 1754

Couvent de récollets Notre-Dame-de-l'Annonciation, Saint-Antoine de Padoue, de Jésuites

Couvent de récollets Notre-Dame-de-l\
Couvent de récollets Notre-Dame-de-l'Annonciation, Saint-Antoine de Padoue, de Jésuites
Histoire : Couvent fondé en 1303, vocable Notre-Dame de l'Annonciation ; date 1303 portée sur linteau de porte vers le choeur : début travaux de l'église, peu après construction du cloître ; bâtiments conventuels construits 1er quart 14e siècle ; 1483 : sécularisation du couvent dont membres forment chapitre nouvelle collégiale Notre-Dame-de-la-Nativité ; 1486 : attribué aux franciscains qui y fondent un collège ; remplacés en 1571 par jésuites d'où remaniements baies galerie est et date 1572 sur une porte des bâtiments conventuels ; abandon en 1595, puis reprise par franciscains après restauration ; 1754 : reconstruction campanile au-dessus du choeur et rénovation du choeur ; 1711 : fermeture du couvent, les bâtiments servent de magasin et de logement pour les troupes ; 1811 : la ville acquiert l'église et les bâtiments conventuels et y installe le collège communal, construction d'un nouveau collège dans le jardin en 1847 ; en 1833 installation d'un collège catholique de filles dans le couvent ; restaurations en 1880 et 1961 ; fontaine de 1733 devenue fontaine murale d'une maison 6 rue des murs ; marque de tâcheron, inscription ; actuellement église Saint-Antoine-de-Padoue et école
Adresse : rue Poincaré

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 14e siècle ; 3e quart 16e siècle
Année de construction : 1303 ; 1572

Couvent de soeurs de la congrégation de Notre-Dame Saint-Jean-Baptiste

Histoire : En 1658 les soeurs de la congrégation Notre-Dame de Dieuze installent leur couvent et une école dans un bâtiment racheté au seigneur de Birkenwald ; agrandissement par la construction de nouveaux bâtiments grâce à une donation de l'évêque en 1663, le couvent comporte alors 3 corps de bâtiments avec sur la porte d'entrée un relief représentant les armes de l'évêque François Egon de Furstenberg actuellement déposé au musée ; en 1716 le couvent acquiert l'auberge de la Couronne qui est attenante et en 1736 un terrain de l'autre côté de la rivière afin d'y implanter un jardin relié par un pont ; en 1752 remplacement de la chapelle trop petite par une église sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste entourée d'un cimetière pour les religieuses ; en 1778 construction d'un bâtiment pour le logement des pensionnaires ; couvent supprimé en 1792 ; bâtiments partagés entre différents acquéreurs ; vestiges dans des façades de la grand rue et à l'angle de la rue de la Gare ; église démolie
Adresse : Grand rue

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 3e quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1663 ; 1736 ; 1752 ; 1778
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin

Adresse : 13 rue de la Côté

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle (?)
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin

Adresse : chemin du Koepfel

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1889
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin

Histoire : Croix datée 1769, érigée pour les époux Schall aubergistes du Boeuf ; inscription
Adresse : R.N. 4

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 18e siècle
Année de construction : 1769
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin

Adresse : R.D. 171 2e croix de chemin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1853
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de Chemin

Adresse : chemin de la Bergschanze

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle (?)
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques