France   |    
Blason et armoiries de Sari-Solenzara

Sari-Solenzara

Corse-du-Sud

Corse

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Sari-Solenzara

4.415
747Sari-Solenzara est une commune de 1169 habitants, située dans le département de la Corse-du-Sud et la région de la Corse en France. Les habitants de Sari-Solenzara s'appellent les Sarais et les Saraises. Sari-Solenzara possède 2 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population1169 habitants
GentiléSarais, Saraises
Superficie7384 hectares
Densité15 hab/km²
Altitude300 mètres
Code Postal20145
Code INSEE2A269

049557xxxx049557xxxx
MairieMairie de Sari-Solenzara
Sari Village
20145 SARI SOLENZARA
Téléphone0495574101
Fax0495574179
Site web

Fiche consultée 747 fois

Avis sur Sari-Solenzara


Donnez votre avis sur Sari-Solenzara

Monuments historiques et bâtiments protégés de Sari-Solenzara

Ancien ensemble métallurgique dit usine à fer de Solenzara, actuellement hôtel de voyageurs et restaurant

Histoire : En 1837, Bernard Poli, propriétaire d'un domaine situé à l'embouchure de la Solenzara, fait procéder aux premières installations d'une usine métallurgique sur les plans de l'ingénieur toscan Baldacci, par la Société Morel. Ce projet est repris en 1840 par la "Société des forges et fonderies de Solenzara" créée par le baron Dufour, Bernard-Auguste-Aristide de Février, propriétaire bordelais, associé à l'ingénieur stéphanois J.-B. Lamotte. Elle acquiert la propriété pour 165 000 F. A partir de 1841, elle fait procéder à la construction, à 800 m du rivage, d'une forge équipée de 2 bas fourneaux et d'une soufflerie hydraulique. En 1844, l'établissement est doté de 2 "foyers comtois" munis d'une soufflerie à pistons provenant d'ateliers arlésiens. Des difficultés économiques et financières provoquent sa faillite. L'usine et le domaine sont acquis, en juillet 1845, par le comte François de Larderel pour 160 000 F. La mort du propriétaire entraîne l'inactivité de la forge. En 1856, les sieurs Cipriani et Vessiny reprennent le domaine et font procéder à la construction de 2 hauts fourneaux sous la direction de l'ingénieur P. Pautard, à 300 m de l'embouchure de la Solenzara. En 1857, elle fait équiper cet ensemble industriel de deux machines à vapeur alimentées par quatre chaudières, provenant des ateliers marseillais de la Société des Forges et Chantiers de la Méditerranée dirigée par l'ingénieur François Bourdon. Mais, cette société est déclarée en faillite en 1859. Le domaine est racheté en décembre par la société "Félix Jacquinot et Cie". Dirigée par l'ingénieur Félix Jacquinot et financée par le banquier parisien Isaac Edouard Hentsch, celle-ci relance la production. La mort de F. Jacquinot en 1866 interrompt cet élan. Le 12 mai 1868, la "Société anonyme des aciers Martin", gérée par François Marie Emile Martin associé aux aciéristes Jackson, devient le nouveau propriétaire des lieux pour 370 000 F. Au cours des années suivantes, les hauts fourneaux de Solenzara fonctionnent de façon discontinue. En 1875, ils sont définitivement éteints.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle

Vidéos de Sari-Solenzara

Chargement...