France   |    
Blason et armoiries de Rochefort

Rochefort

Charente-Maritime

Poitou-Charentes

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Rochefort

4.910
2693Rochefort est une ville de 26300 habitants, située dans le département de la Charente-Maritime et la région du Poitou-Charentes en France. Les habitants de Rochefort s'appellent les Rochefortais et les Rochefortaises. Rochefort possède 28 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population26300 habitants
GentiléRochefortais, Rochefortaises
Altitude102 mètres
Code Postal17133
Code INSEE17299

054682xxxx054682xxxx
MairieMairie de Rochefort
119 rue Pierre Loti
17306 ROCHEFORT
Téléphone0546826500
Fax0546826599
Site web

Fiche consultée 2693 fois

Cartes postales anciennes de Rochefort

Porte et rue Bégon . Vue de la Caserne du 3° Colonialmarché rue de l`arsenalprisonniers de guerre allemands déchargeant bateau bassin n 3
mai 1915

Avis sur Rochefort


Donnez votre avis sur Rochefort

Monuments historiques et bâtiments protégés de Rochefort

Ensemble de construction navale, dit Arsenal

Histoire : Face à la menace anglaise, Colbert choisit comme siège d'un nouvel arsenal, destiné à l'armement des vaisseaux construits à Brest, le site de Rochefort pour la sûreté que lui procurent les îles avec leurs forts et l'enfoncement dans les terres. Le projet, très ambitieux, est conçu par l'architecte François Blondel et l'ingénieur militaire, le chevalier de Clerville. Les travaux débutent en 1666 et les premiers bâtiments construits sont la corderie, la fonderie de canons, le magasin aux vivres et la première forme de radoub, encore visibles de nos jours. Mais il semble qu'un manque de moyens contraigne les bâtisseurs à compléter ces édifices par des constructions en bois et toiles goudronnées, remplacées ultérieurement par des constructions en dur. Une deuxième forme et une enceinte sont bâties en 1683 et 1694. L'arsenal ne se développe que très peu au cours du 18e siècle. En revanche, l'évolution des procédés de construction et de navigation au cours du 19e siècle, avec notamment les navires en métal fonctionnant à la vapeur, entraîne de grands bouleversements dans les ateliers ; on peut voir de nos jours l'atelier de la sculpture édifié en 1806, celui de la chaudronnerie vers 1824, la menuiserie (1829) , la forge (1846) , le troisième bassin de radoub à partir de 1853, l'atelier des machines de 1864, la nouvelle fonderie de 1894, auxquels s'ajoutent d'autres ateliers non précisément datés comme celui de la fabrication des poulies. Parallèlement sont construits des bâtiments administratifs tel que la Direction des mouvements du port en 1822. Peu à peu ne sont plus effectués à Rochefort que l'entretien et l'armement des petits bâtiments, et le site ferme en 1927. Les diverses installations, très endommagées à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ont fait l'objet de travaux de réhabilitation ; la corderie est occupée par le Centre international de la mer et des services municipaux, une partie du site par la SOGERMA (usine de construction aéronautique) , une autre par la société Zodiac (usine de construction mécanique) , qui ont toutes deux fait construire de nouveaux ateliers. Les divers édifices cités précédemment, tels que corderie, fonderie de canons, bassins de radoub, font l'objet de sous-dossiers.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Vidéos de Rochefort

Chargement...