France   |    
Monument historique

quartier des Lumières

Monument historique

Cachan


Quartier des Lumières

Histoire : Le quartier des Lumières est délimité à l'ouest par la route nationale 20, à l'est par la rue de Provigny (ancien chemin de Paris à Bourg-la-Reine) , au nord par le territoire d'Arcueil, au sud par la voie de chemin de fer de Paris à Sceaux. L'unité de ce quartier est liée à la présence structurante des deux axes de circulation que sont la route nationale et la voie de chemin de fer, le noyau ancien de Cachan ne faisant quant à lui sentir sa proximité que par l'avenue Carnot, qui joint le centre à la route nationale. Tandis qu'un habitat linéaire comprenant de nombreux vides s'égrène dès avant la Révolution le long du chemin de Bourg-la-Reine (rue de Provigny) , tout le reste du terroir est une plaine céréalière jusqu'au milieu du 19e siècle. Ses parcelles de formes allongées sont souvent d'assez vastes dimensions (plus d'un hectare) pour faciliter les opérations de lotissement dans les décennies suivant l'ouverture en 1847 de la station de chemin de fer d'Arcueil. Mais la colonisation du terroir agricole ne débute véritablement que dans la dernière décennie du siècle, avec le lotissement de la grande parcelle située au nord de la rue Marcel-Bonnet, sur laquelle sont percées les rues des Lumières, de la Liberté, de l'Espérance, du Bel-Air, Anatole-France et du Commandant-Marchand. Après 1914, une opération de lotissement d'importance comparable est réalisée au sud de la rue Marcel-Bonnet, donnant naissance au quartier dit du "Pont royal" : rues Condorcet, Chaptal, Pascal, Ampère, Lavoisier, tandis qu'au nord du quartier des Lumières se créait le lotissement concerté de la Grange Ory comprenant 92 pavillons en brique. Les deux grands îlots situés à l'est de la voie ferrée n'ont pas fait quant à eux l'objet de lotissements, celui du nord car il est occupé en bonne partie par le cimetière, celui du sud car la présence au 19e siècle d'une importante carrière de pierre à bâtir fut dissuasive pour la construction ultérieure. L'aspect essentiellement pavillonnaire du quartier des Lumières n'exclut pas la présence de quelques petites entreprises, surtout aux abords de la N 20 (ateliers de réparation automobile) .

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle ; 20e siècle

Monuments historiques de Cachan