France   |    
Blason et armoiries de Prunelli-di-Fiumorbo

Prunelli-di-Fiumorbo

Haute-Corse

Corse

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Prunelli-di-Fiumorbo

421
1616Prunelli-di-Fiumorbo est une commune de 2943 habitants, située dans le département de la Haute-Corse et la région de la Corse en France. Les habitants de Prunelli-di-Fiumorbo s'appellent les Prunellais et les Prunellaises.

Population2943 habitants
GentiléPrunellais, Prunellaises
Superficie3741 hectares
Densité78 hab/km²
Altitude580 mètres
Code Postal20243
Code INSEE2B251

049556xxxx049556xxxx
MairieMairie de Prunelli-di-Fiumorbo
Lieu-dit Montagne
20243 PRUNELLI DI FIUMORBO
Téléphone0495567046
Fax0495565115

Fiche consultée 1616 fois

Avis sur Prunelli-di-Fiumorbo


Donnez votre avis sur Prunelli-di-Fiumorbo

Monuments historiques et bâtiments protégés de Prunelli-di-Fiumorbo

Ensemble d'industrie du bois

Histoire : La "Société Civile d'Isolaccio et de Serra" chargée de la valorisation des forêts du Fiumorbo est créée en 1907 par les sieurs Bousquet et Raymondo (A. D. Corse-du-Sud - 1 M 311). Elle connaît un certain essor dans les années 1920. Le 5 août 1930, elle est érigée en société anonyme par actions sous la raison sociale : "Société Forestière d'Isolaccio et Serra". Désireuse de développer ses activités, elle fait édifier une importante usine à Abbazia et des ateliers à Catastajo. Cet ensemble industriel emploie environ 400 ouvriers. En 1932, elle change de dénomination et devient la société des "Forêts - Terres et Forces du Fiumorbo" (FORTEF). Filiale de la compagnie d'assurances "l'Etoile du Foyer", elle compte parmi ses administrateurs, Alain Ducreux, Michel, son fils, ingénieur et directeur de la FORTEF, Paul Tolmer, Anatole Ligneron, Fernand Mouchet, ancien notaire. Possédant 3 135 ha sur les communes de Serra-di-Fiumorbo et Isolaccio-di-Fiumorbo, la société rachète quelque temps plus tard les 1 255 ha du domaine du Migliacciaru appartenant à Mme Jange-Thraen. Elle multiplie les installations sur le site (usine, centrale hydroélectrique, scierie, cité ouvrière à Abbazia, aménagement d'un port à Calzarello) créant ainsi un véritable ensemble industriel de transformation du bois. En 1932, l'entreprise compte 263 ouvriers ; elle en emploie 650 en 1934 (A. D. Corse-du-Sud - 1 M 311 et 312) et 800 en 1935, 550 étant plus spécialement employés dans l'usine d'Abbazia et dans les ateliers de carbonisation de Catastajo. Près de 40 % d'entre eux sont d'origine étrangère, principalement italienne. Sa réussite est de courte durée. Malgré ses investissements, la FORTEF est emportée dans la tourmente des années 1930 et mise en liquidation en 1936. En 1945, la scierie d'Abbazia est reprise par Louis Saby, directeur technique des établissements Tréfilat. Avec une capacité annuelle de 6 000 m3 de sciage, elle demeure au cours des années suivantes l'un des principaux établissements de l'île. A la fin des années 1950, la chute du prix des bois entraîne l'abandon du site. En 1960, la Société de Mise en Valeur de la Corse (SOMIVAC) acquiert l'ensemble foncier, composé de 4 200 ha de forêts et 1 200 ha de terres cultivables, ainsi que l'usine. Quelques années plus tard, le site d'Abbazia est revendu par lots à des particuliers. En 1965, la plus grande partie de l'établissement d'Abbazia est reprise par la "Société Corse de Travaux", entreprise de travaux publics.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 20e siècle

Vidéos de Prunelli-di-Fiumorbo

Chargement...