France   |    
Blason et armoiries de Perpignan

Perpignan

Pyrénées-Orientales

Languedoc-Roussillon

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Perpignan

4.910
4914Perpignan est une ville de 115000 habitants, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région du Languedoc-Roussillon en France. Les habitants de Perpignan s'appellent les Perpignanais et les Perpignanaises. Perpignan possède 51 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population115000 habitants
GentiléPerpignanais, Perpignanaises
Superficie6807 hectares
Densité1689 hab/km²
Altitude30 mètres
Code Postal66000
Code INSEE66136

046866xxxx046866xxxx
MairieMairie de Perpignan
Place Loge
66000 PERPIGNAN
Téléphone0468663066
Fax0468663280
Site web

Fiche consultée 4914 fois

Cartes postales anciennes de Perpignan

Porte de l`Hotel de ville de PerpignanPerpignan, le Palmarium, au fond le CanigouLe 23 janvier 1992, le matin sur l`avenue Joffre de Perpignan

Avis sur Perpignan


Donnez votre avis sur Perpignan

Monuments historiques et bâtiments protégés de Perpignan

Couvent de grands carmes Notre-Dame de l'Immaculée Conception ; arsenal

Histoire : Les grands carmes s'installent dans la ville entre 1267 et 1269 (premiers legs connus). La construction du couvent semble plus tardive et se situe entre 1325 et 1350. Le couvent se situait à l'extérieur de l'enceinte du 12e siècle. Il sera intégré dans le nouveau rempart à la fin du 13e siècle non loin du château royal également en construction à cette période. Le portail occidental et le cloître sont érigés vers 1330. Le choeur de l'église plus tardif a été réalisé vers 1440 ainsi que la crypte et une tribune polychrome en bois sculpté. Au 17e siècle, les bâtiments conventuels sont entretenus par la communauté religieuse et en 1712, les moines détruisent le second cloître d'époque moderne pour y construire une chapelle du Tiers-Ordre. Vers 1715, une partie du couvent est loué à l'armée du roi et en 1775, Louis 16 demande la suppression du couvent pour transformer les lieux en Arsenal. Un compromis permet aux moines de conserver leur couvent en échange d'une partie des locaux. Le 4 avril 1791, l'armée s'installe dans les lieux et ce jusqu'en 1990. Les plans militaires du début du 19e siècle nous renseignent sur l'état antérieur de l'édifice. En 1830, le grand cloître médiéval est démonté par l'armée pour créer une place destinée aux manoeuvres des troupes. Ce cloître sera racheté par Alexandre Guiraud et remonté dans le jardin du domaine de Villemartin sur la commune de Gaja-et-Villedieu (11) en 1838. Entre 1842 et 1848, de nouveaux bâtiments en brique sont construits pour l'Arsenal sur l'emprise de l'ancien couvent. Le 19 août 1944, un incendie détruit une grande partie de l'église et la tribune du 15e siècle qui occupait la 1ère travée de la nef. En 1961, les voûtes de l'ancienne église s'effondrent. Des travaux de restauration destinés à consolider les structures architecturales de l'édifice s'achèvent en 1967 laissant le bâtiment à l'état de ruine. Lors de sondages de l'armée dans le mur sud de l'église en 1980, les militaires ont mis au jour la présence d'enfeus au décor polychromes qui seront par la suite rebouchés pour ne pas être abîmés.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 14e siècle

Vidéos de Perpignan

Chargement...