France   |    
Blason et armoiries de Paris 3e arrondissement

Paris 3e arrondissement

Paris

Île-de-France

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Paris 3e arrondissement

Monuments historiques et bâtiments protégés de Paris 3e arrondissement

Ancien Café-Bar

Histoire : L'immeuble est d'un style courant mais de bonne qualité. La boutique occupe l'angle de la rue du Temple et de la rue de Montmorency ; l'ancien café a été décoré entre 1905 et 1920 ; les panneaux de céramique ont sans doute été inspirés par des papiers peints. Des suites des monuments de Paris avaient été éditées par la maison Defosses et Kartheu en1857. De plus, dans le catalogue de la maison Gilliot se trouve un modèle de panneau intitulé Ville ancienne proche de l'Hôtel de Guise. On retrouve du reste le thème de la maison à tourelle dans les dessins des faïenceries de Sarreguemines. Cet ancien bistrot transformé en magasin de jouets en gros a conservé en partie son coffrage de bois très simple à l'extérieur ; malheureusement, la composition des vitres a disparu et le coffrage est d'un vert violent. Les inscriptions extérieures ont disparu. Néanmoins, à l'intérieur, le très bel ensemble de carreaux de faïence subsiste ; il est caché par l'aménagement actuel du magasin. Cet ensemble se compose de quatre panneaux (ni datés, ni signés) représentant des vues de Paris au 17e siècle : la tour du Temple, le quai des Orfèvres, l'ancien hôtel de Guise et l'hôtel Barbette. Nous y voyons des boutiques, des échoppes, des rues pavées, une carriole circule, et des personnages animent ces scènes de la vie d'autrefois. Le reste du décor est composé de carreaux fleuris ; une frise entoure la salle de ses corolles jaunes et vertes très stylisées. La cimaise est une bande de rectangles verts et marrons à reliefs de palmettes coloriées de jaune. Le soubassement est réalisé avec des carreaux blancs où se déroule une frise florale. Cet ensemble n'est ni signé, ni daté.
Précisions : Le décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 105 rue du Temple

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1905
Eléments protégés : décor intérieur

Ancien Hôtel Mégret de Sérilly

Ancien Hôtel Mégret de Sérilly
Ancien Hôtel Mégret de Sérilly
Précisions : Les façades sur rue, sur la cour d'honneur et sur les anciens jardins ; les toitures correspondantes ; l'escalier avec sa rampe en fer forgé (cad. AL 16) : inscription par arrêté du 13 janvier 1961
Adresse : 106 rue Vieille-du-Temple

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle
Eléments protégés : escalier ; élévation ; rampe d'appui

Ancien couvent de la Merci

Histoire : L'ordre de la Merci fut fondé par Pierre de Nolasque en 1215. La maison de la rue de Chaume fut la plus importante de l'ordre. C'est Marie de Médicis qui lui fit attribuer ces terrains. Bien que l'inscription sur le portail indique que le couvent fut reconstruit de 1727 à 1737 par Godeau, l'examen des bâtiments prouve qu'il subsiste des éléments plus anciens datant du 17e siècle. Si l'église fut démolie, les bâtiments conventuels subsistent. L'édifice adopte un plan U : le portail à tympan à arcatures en plein cintres porte un cartouche de marbre noir avec l'inscription construit par Godeau. Or, des menuiseries anciennes du 17e siècle subsistent dans l'aile sud. Au sud comme au nord, au premier niveau, on trouve des arcades conformes au plan de 1687. Les façades sont assez homogènes, à trois niveaux percées de baies rectangulaires. Une corniche moulurée souligne l'ensemble de l'édifice. L'escalier a gardé le plan du dessin original, mais présente une rampe d'un style 18e avancé. Le toit a gardé des tuiles mécaniques auxquelles il faudrait souhaiter que les travaux actuels remédient.
Précisions : Le portail, les façades et les toitures y compris le cadran solaire, l'escalier intérieur (cad. 03 : 04 AT 56) : inscription par arrêté du 5 décembre 1984
Adresse : 45 rue des Archives

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 2e quart 18e siècle
Année de construction : 1727
Eléments protégés : portail ; escalier ; élévation ; cadran solaire ; toiture
Auteur(s) : GODEAU (maître de l'oeuvre)

Ancien hôtel Amelot de Chaillou, ou hôtel de Tallard

Ancien hôtel Amelot de Chaillou, ou hôtel de Tallard
Ancien hôtel Amelot de Chaillou, ou hôtel de Tallard
Précisions : Les façades et les toitures de l'ensemble des bâtiments, à l'exclusion de la surélévation du 19e siècle ; le portail sur rue (avec bas-reliefs de bois de son tympan) et le mur de clôture de la cour d'honneur ; les éléments intérieurs suivants : le grand escalier avec sa cage et sa rampe en fer forgé, l'ancien grand vestibule avec bas-reliefs de fleurs, les corniches des salons du rez-de-chaussée côté jardin et le fragment conservé du décor de dessus-de-porte en stuc de l'un d'eux, les corniches des salons du premier étage côté jardin ; les caves avec leurs piliers ; le jardin : inscription par arrêté du 22 février 1980
Adresse : 78 rue des Archives ; 12 rue Pastourelle

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle
Eléments protégés : mur de clôture ; cour ; jardin ; portail ; escalier ; vestibule ; salon ; sous sol ; élévation ; rampe d'appui ; décor intérieur
Auteur(s) : BULLET Pierre (architecte)

Ancien hôtel Berruyer, dit aussi hôtel Camillac, de Jassaud, de Lamoignon ou de Coursin

Ancien hôtel Berruyer, dit aussi hôtel Camillac, de Jassaud, de Lamoignon ou de Coursin
Ancien hôtel Berruyer, dit aussi hôtel Camillac, de Jassaud, de Lamoignon ou de Coursin
Précisions : L'escalier avec sa cage et son vestibule d'accès : inscription par arrêté du 4 janvier 1962
Adresse : 4 rue du Parc-Royal ; 55 rue de Turenne

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle
Eléments protégés : escalier ; vestibule

Ancien hôtel Jean Bart

Ancien hôtel Jean Bart
Ancien hôtel Jean Bart
Précisions : L'ancien hôtel, y compris la cour, mais à l'exclusion du bâtiment rajouté au 19e siècle (cad. 03-04 AS 25) : inscription par arrêté du 28 février 1984
Adresse : 4 rue Chapon

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 17e siècle
Année de construction : 1620
Eléments protégés : cour

Ancien hôtel d'Espinoy et pavillon de la Reine

Ancien hôtel d\
Ancien hôtel d'Espinoy et pavillon de la Reine
Précisions : Ancien hôtel d'Espinoy : l'ensemble des façades et des toitures, la galerie sous arcades y compris le sol, les vantaux de la porte d'entrée, l'escalier intérieur avec sa cage et sa rampe en fer forgé. Pavillon de la Reine : l'ensemble des façades et toitures, le passage voûté sous le pavillon y compris le sol, les boiseries et les décors du 18e siècle des deux salons au premier étage (cad. 03 : 03 AN 104) : classement par arrêté du 21 décembre 1984
Adresse : 28 place des Vosges

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle
Eléments protégés : passage couvert ; galerie ; porte ; escalier ; pavillon ; salon ; voûte ; élévation ; rampe d'appui ; arcade ; vantail ; décor intérieur

Ancien hôtel de Bonneval

Ancien hôtel de Bonneval
Ancien hôtel de Bonneval
Précisions : Le portail sur rue ; les façades et toitures des deux pavillons encadrant ce portail ; la totalité du pavillon sur cour, à gauche, où se trouve notamment un escalier dont la cage est ornée de peintures ; les parties anciennes subsistant d'un pavillon dans la deuxième cour : inscription par arrêté du 3 juillet 1961
Adresse : 14, 16 rue du Parc-Royal

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle
Eléments protégés : portail ; pavillon ; escalier ; élévation ; toiture

Ancien hôtel de Bérancourt, dit aussi hôtel de La Garde, ou hôtel de Polignac

Précisions : Façades et toitures sur rue et sur cour et escalier avec sa cage, du bâtiment sur rue ; façades et toitures sur cour et ancien jardin, ainsi que l'escalier avec sa cage, du bâtiment situé au fond de la cour : inscription par arrêté du 28 avril 1964
Adresse : 28 rue Charlot

Type : Monuments historiques
Eléments protégés : escalier ; élévation ; toiture ; BATIMENT

Ancien hôtel de Percy ou hôtel de Bercy ou hôtel de Pracontal

Précisions : Les façades sur rue et sur cour ainsi que les toitures correspondantes ; les vantaux des portes des numéros 6, 8, 10 ; les vestibules des numéros 6, 10 : inscription par arrêté du 9 octobre 1964 - Le plafond peint en calotte de l'appartement du premier étage du numéro 10 (cad. 03-03 AM 5) : classement par arrêté du 24 juin 1983 - Le salon avec son décor (bas-reliefs des saisons) , ainsi que le plafond peint du vestibule de l'appartement du premier étage du numéro 10 (cad. 03-03 AM 5) : inscription par arrêté du 24 juin 1983
Adresse : 6, 8, 10 rue de Thorigny ; 14, 16 rue du Parc-Royal

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1660
Eléments protégés : salon ; vestibule ; porte ; élévation ; décor intérieur ; vantail

Ancien hôtel de Vitry, dit aussi hôtel de Guiche, de Boufflers, de Duras ou Lefebvre-d'Ormesson

Ancien hôtel de Vitry, dit aussi hôtel de Guiche, de Boufflers, de Duras ou Lefebvre-d\
Ancien hôtel de Vitry, dit aussi hôtel de Guiche, de Boufflers, de Duras ou Lefebvre-d'Ormesson
Précisions : Les façades et les toitures sur la place : classement par décret du 17 juillet 1920 - La galerie sous arcades, y compris le sol ; les vantaux de la porte d'entrée ; le versant de toiture sur cour du bâtiment sur la place : classement par arrêté du 27 décembre 1956
Adresse : 24 place des Vosges

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 17e siècle
Année de construction : 1605
Eléments protégés : galerie ; porte ; élévation ; arcade ; vantail

Ancien hôtel du Cardinal de Richelieu

Ancien hôtel du Cardinal de Richelieu
Ancien hôtel du Cardinal de Richelieu
Précisions : Les façades et les toitures sur la place : classement par décret du 17 juillet 1920 - La galerie sous arcades, y compris le sol ; le versant de toiture sur cour du bâtiment sur la place ; l'escalier et sa cage avec sa rampe en fer forgé : classement par arrêté du 1er août 1958
Adresse : 21 place des Vosges

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 17e siècle
Année de construction : 1605 ; 1612
Eléments protégés : galerie ; escalier ; élévation ; rampe d'appui ; toiture ; arcade

Ancien hôtel du Cardinal de Richelieu, ou hôtel de Bassompierre

Précisions : Façades et toitures sur la place : classement par décret du 17 juillet 1920 ; Plafond décoré et à poutres peintes dans l'appartement occupé par Mme Dufresnoy : inscription par arrêté du 22 octobre 1953 ; Galerie sous arcade y compris le sol ; passage voûté y compris le sol ; vantaux de la porte ; escalier du 17s et la porte sur cour y donnant accès ; parties de toiture du bâtiment sur la place non encore classées : classement par arrêté du 21 septembre 1955
Adresse : 23 place des Vosges

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle
Eléments protégés : passage couvert ; galerie ; porte ; escalier ; voûte ; élévation ; toiture ; arcade ; SOL ; vantail ; TOITURE ; décor intérieur

Ancienne abbaye Saint-Martin-des-Champs, actuellement Conservatoire National des Arts et Métiers et Musée National des Techniques

Ancienne abbaye Saint-Martin-des-Champs, actuellement Conservatoire National des Arts et Métiers et Musée National des Techniques
Ancienne abbaye Saint-Martin-des-Champs, actuellement Conservatoire National des Arts et Métiers et Musée National des Techniques
Histoire : Le riche prieuré royal de Saint-Martin-des-Champs, fondé en 1060, troisième fille de Cluny, s'installe sur l'emplacement présumé d'un miracle de saint Martin. De la première église, élevée à la fin du 11e siècle, ne subsiste que la base du clocher (le sommet a été rasé en 1808), tandis que l'abside trilobée de la seconde nous est parvenue, ainsi que le grand réfectoire de l'abbaye (13e siècle), et des bâtiments conventuels plus récents, le cloître reconstruit à partir de 1702 et le long bâtiment brique et pierre en U donnant primitivement sur le jardin, aujourd'hui sur la cour Vaucanson (achevé en 1742). Décrétée bien national en 1790, l'abbaye abrite en 1794 le nouveau Conservatoire des Arts et Métiers créé par l'abbé Grégoire. Après des projets de Delannoy (1798-1800), presque sans suite, Léon Vaudoyer est nommé en 1838 architecte de l'ensemble. A cette date, une aile du cloître a déjà été déplacée pour loger un amphithéâtre (aujourd'hui disparu) ; Vaudoyer crée un second amphithéâtre symétrique, réorganise la cour d'honneur (de 1848 à 1868) et l'entrée sur la rue Saint-Martin (1851). Après sa mort en 1872, Ancelet donne la nouvelle façade de l'église (1885) et clôt la cour Vaucanson par l'aile sur la rue du même nom. Le 20e siècle abâtardit l'ensemble, résultat de la transformation d'une abbaye en établissement pédagogique, par la construction de bâtiments venant obstruer la cour Vaucanson (1902) puis le cloître, et de laboratoires sinistres rue du Vertbois.
Précisions : Bâtiments antérieurs au 20e siècle, ainsi que tous les sols des cours (cad. 03 : 01 AC 2) : classement par arrêté du 15 mars 1993
Adresse : 270, 278, 292 rue Saint-Martin ; 31 à 55 rue du Vertbois ; rue Vaucanson ; rue Réaumur

Type : Monuments historiques
Epoque : 11e siècle ; 12e siècle ; 13e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle
Année de construction : 1702 ; 1742 ; 1848 ; 1851 ; 1885 ; 1902
Eléments protégés : cour ; église ; réfectoire ; escalier ; enceinte ; école technique ; bâtiment conventuel ; cloître ; fontaine ; amphithéâtre universitaire ; musée ; galerie
Auteur(s) : VAUDOYER Léon (architecte) ; ANCELET (architecte)

Anciens hôtels de Rohan et Soubise, actuellement Archives Nationales

Anciens hôtels de Rohan et Soubise, actuellement Archives Nationales
Anciens hôtels de Rohan et Soubise, actuellement Archives Nationales
Histoire : Hôtels des 17e et 18e siècles. Ancien hôtel de Rohan, groupe en bas-relief des Chevaux du Soleil, porte de l'ancien hôtel de Clisson et hôtel de Soubise : 18e siècle. Réaménagements aux 19e et 20e siècles, jusqu'à la construction du CARAN (centre d'accueil et de recherche des archives nationales) . Musée de l'Histoire de France.
Précisions : Porte de l'ancien hôtel de Clisson : classement par liste de 1862 et par certificat du 23 mai 1923 ; Hôtel de Soubise : classement par liste de 1862 ; Le groupe en bas-relief des Chevaux du Soleil qui surmonte la porte des anciennes écuries de l'ancien hôtel de Rohan : classement par arrêté du 27 janvier 1900 ; Façades du bâtiment principal, grand vestibule 18e siècle du rez-de-chaussée, grands salons 18e siècle du premier étage, voussures du grand escalier de droite du 18e siècle, escalier de gauche 18e siècle allant du rez-de-chaussée au deuxième étage, façades des bâtiments qui encadrent la cour d'honneur et la cour des écuries dite cour des chevaux d'Apollon, façades donnant sur les rues Vieille-du-Temple et des Quatre-Fils de l'ancien hôtel de Rohan : classement par arrêté du 27 novembre 1924 ; Totalité des bâtiments et des sols, à l'exception des parties classées (cad. AP 44 à 47) : inscription par arrêté du 8 avril 1992 ; Toutes les façades et toitures de l'Hôtel de Jaucourt 54rue des Francs-Bourgeois, de l'Hôtel de Fontenay 56 rue des Francs-Bourgeois, et de l'Hôtel de Breteuil 58 rue des Francs-Bourgeois ; toutes les façades et toitures de l'Hôtel d'Assy 58 bis rue des Francs-Bourgeois, ainsi que le salon décoré par Oppenord situé au premier étage de l'aile nord et la chambre donnant sur le jardin qui lui fait suite, et également l'escalier avec sa cage et sa grille situé à l'angle de l'aile est et du bâtiment s'étendant le long de la rue ; les façades sur cour et les toitures correspondantes de l'Hôtel de Boisgelin, à l'angle des rues Vieille-du-Temple et des Quatre-Fils ; les façades et toitures des Grands Dépôts datant du règne de Napoléon III ainsi que les magasins du premier étage abritant le Trésor des Chartes ; les sols des cours et des jardins existants (cad. AP 44 à 47) : classement par arrêté du 15 mars 1993
Adresse : 54, 56, 58, 60 rue des Francs-Bourgeois ; 58 rue des Archives ; 3, 5, 7, 9, 11, 13 rue des Quatre-Fils ; 87 rue Vieille-du-Temple

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 18e siècle
Eléments protégés : écurie ; jardin ; salon ; escalier ; élévation ; cour ; toiture ; grille ; porte ; vestibule
Auteur(s) : Ddelamair (architecte) ; Boffrand Germain (architecte)

Boulangerie

Histoire : La boulangerie occupe le rez-de-chaussée d'un immeuble qui date du 17e siècle mais qui a été complètement restauré et n'offre aucun intérêt. Une boulangerie aurait existé à cet emplacement dès la fin du 17e siècle. Le décor est d'une grande qualité ; il provient du célèbre atelier de décoration Benoist et Fils spécialisé dans le décor des magasins d'alimentation (1885-1936) ; l'installateur est Ripoche. La façade de la boutique se compose d'un coffrage de bois très simple, mouluré et décoré par quatre toiles peintes fixées sous verre : une inscription - un paysage (moulin), une semeuse et un moissonneur (ce panneau a été refait). L'intérieur est entièrement décoré dans ses parties hautes de toiles peintes fixées sous verre. Le plafond se compose d'un grand ciel délimité par un feston ; il rappelle un plafond de Watteau. Ce thème est très fréquent dans l'atelier Benoist ; aux angles, les quatre saisons sont représentées par des paysages... Deux autres fixés représentent la moisson et les semailles. Les corniches sont ornées de guirlandes de fleurs : anémones - roses - lilas. L'ensemble de ce décor est très caractéristique de l'atelier de Benoist. Le mobilier ancien subsiste : une caisse et deux dessertes de marbre.
Précisions : La devanture et le décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 29 rue de Poitou ; 15 rue de Saintonge

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1900
Eléments protégés : boulangerie ; devanture ; élévation ; décor intérieur
Auteur(s) : BENOIT et fils, ou : BENOIST et fils (maître de l'oeuvre) ; RIPOCHE (maître de l'oeuvre)

Boutique

Précisions : La devanture : inscription par arrêté du 17 mars 1925
Adresse : 79 rue Vieille-du-Temple

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle
Eléments protégés : devanture ; élévation

Boutique

Boutique
Boutique
Précisions : La devanture : inscription par arrêté du 17 mars 1925
Adresse : 67 rue de Turenne

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle
Eléments protégés : devanture ; élévation

Boutique

Histoire : Cette boutique occupe le rez-de-chaussée d'un immeuble de rapport sans grand intérêt. La boutique est assez caractéristique de l'époque Restauration ; il s'agit sans doute d'un ancien débit de boisson. Seule la devanture de la boutique est intéressante ; elle présente un coffrage de bois simple composé de panneaux rectangulaires et d'un jeu d'arcature. L'entrée se compose d'une large baie encadrée par deux pilastres de bois ornés de chapiteaux en fonte de fer représentant des feuilles d'acanthes, des raisins et des têtes de Bacchus.
Précisions : Devanture : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 13 rue Michel-le-Comte

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle
Eléments protégés : devanture ; élévation

Central téléphonique

Histoire : Caractéristique de la seconde partie de l'oeuvre de Le Coeur, le central de la rue du Temple est une oeuvre fonctionnelle dont le décor ajouté est absent. Quatre piliers massifs divisent la façade, datée des années 1920-1925, en trois travées bombées et s'incurvent en partie haute pour soutenir une corniche à degré. L'originalité de la façade est due au traitement décoratif du béton : cannelures des piliers, aspect vermiculé des parties planes de la façade, meneaux lisses entre les rangées de fenêtres verticales. L'entrée se fait sous un porche au plafond peint sur ciment : elle est fermée par une grille à motifs végétaux très épurés attribuée au ferronnier Szabo. Si le bâtiment a été considérablement transformé à l'intérieur, la façade sur la rue du Temple a gardé un grande pureté de lignes et une sobriété très fonctionnelle dans les volumes.
Précisions : Façade, y compris la terrasse, sur la rue du Temple (cad. AR 1) : inscription par arrêté du 12 mars 1999
Adresse : 106-108 rue du Temple

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e quart 20e siècle
Eléments protégés : élévation ; terrasse
Auteur(s) : LE COEUR François (architecte)SZABO (ferronnier)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques