France   |    
Blason et armoiries de Paris 11e arrondissement

Paris 11e arrondissement

Paris

Île-de-France

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Paris 11e arrondissement

Monuments historiques et bâtiments protégés de Paris 11e arrondissement

Ancien café-concert Le Bataclan

Histoire : Destiné à un type de spectacle encore peu distinct du cirque, implanté dans un quartier populaire, le Bataclan ouvre en 1864 les portes de son café-billard et de salle à la décoration fantasmagorique, combinant une piste et une scène. Le style chinois de fantaisie s'étend jusqu'au volume extérieur aux allures de pagode. C'est le seul édifice subsistant de l'architecte Charles Duval, grand constructeur de salles de spectacle à Paris. Après des débuts difficiles, puis une reconversion réussie en music-hall, le Bataclan est transformé en cinéma dans les années 1925 ; tout son décor est alors déposé. Le décor actuel date de 1982.
Précisions : Façade et toiture du café-concert et du retour sur le passage Saint-Pierre-Amelot (n° 15) , à l'exception de la partie correspondant à la salle de spectacle (cad. AP 31) : inscription par arrêté du 11 mars 1991
Adresse : 50, 52 boulevard Voltaire

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1864
Eléments protégés : élévation
Auteur(s) : DUVAL Charles (architecte)

Ancienne fabrique d'instruments de musique " Gautrot-Couesnon ", actuellement immeuble de l'Union Fraternelle des Métallurgistes

Histoire : Edifice bâti en 1881-1882 par l'architecte Nanteuille. Le programme constructif définissant espace de vie et espace de travail est significatif des hôtels industriels de la fin du 19e siècle. A partir de 1936, les bâtiments rachetés par le syndicat CGT de la métallurgie deviennent un des hauts lieux du syndicalisme.
Précisions : Façade sur rue et toiture correspondante du bâtiment sur rue ; façade sur rue et toiture correspondante du bâtiment commercial et administratif en fond de cour (cad. 11-01 AK 15) : inscription par arrêté du 18 février 2000
Adresse : 94 rue Jean-Pierre-Timbaud

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1881
Auteur(s) : NANTEUILLE (architecte)

Ancienne faïencerie Loebnitz

Histoire : Immeuble édifié en 1884 par l'architecte Paul Sédille. Il comporte d'un côté les ateliers de la maison Loebnitz, de l'autre les logements pour le personnel. La façade comprend trois panneaux en céramique provenant de la porte du pavillon des Beaux-arts de l'Exposition universelle de 1878. Un quatrième panneau (les arts du feu) a été mis en place par le céramiste Loebnitz en guise d'enseigne. Des fours subsistent encore dans le sous-sol de l'immeuble. L'atelier conserve le parti architectural de l'époque.
Précisions : L'ensemble des façades et toitures, y compris la charpente métallique, de l'atelier de l'ancienne faïencerie, sis entre rue et cour (cad. AB 54) : inscription par arrêté du 27 mai 2002
Adresse : 4 rue de la Pierre-Levée

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1884
Eléments protégés : atelier de fabrication ; charpente ; élévation
Auteur(s) : SEDILLE Paul (architecte)

Barrière du Trône (ancienne)

Précisions : Pavillon et sa colonne : classement par arrêté du 24 avril 1907
Adresse : place de la Nation

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 18e siècle
Eléments protégés : pavillon ; colonne

Boulangerie

Histoire : Boulangerie décorée en 1925 par le décorateur d'origine italienne, Renato Panzani, auteur des peintures fixées sous verre. De façon classique, celles-ci représentent des paysages associés au blé.
Précisions : La devanture : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 153 rue de la Roquette ; 41 rue de la Folie-Regnault

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 20e siècle
Année de construction : 1925
Eléments protégés : boulangerie ; devanture ; élévation
Auteur(s) : PANZANI Renato (maître de l'oeuvre)

Boulangerie

Histoire : "Boulangerie française et viennoise" aménagée vers 1900 par l'atelier des décorateurs Benoist et Fils. La devanture comporte six panneaux aux scènes champêtres avec des moulins, des meules de blé et des rivières. Le verre gravé de la porte d'entrée représente une semeuse.
Précisions : La devanture et le décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 45 rue de Popincourt

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1900
Eléments protégés : boulangerie ; devanture ; élévation ; décor intérieur
Auteur(s) : BENOIT et fils, ou : BENOIST et fils (maître de l'oeuvre)

Boulangerie

Histoire : "Boulangerie-patisserie Beaumarchais" aménagée vers 1900 par l'atelier Benoist et Fils. Les façades sont revêtues de panneaux de céramique, à thème de fleurs des champs, telles que coquelicots et chardons. Le décor intérieur comporte des toiles peintes fixées sous verre. La boulangerie a été restaurée en 1988.
Précisions : La devanture et le décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 28 boulevard Beaumarchais

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1900
Eléments protégés : boulangerie ; devanture ; élévation ; décor intérieur
Auteur(s) : BENOIT et fils, ou : BENOIST et fils (maître de l'oeuvre)

Café-Bar Le Carrefour

Histoire : Un café est attesté en 1905 à cette adresse, à l'angle de la rue de Charonne sur la partie de l'avenue Ledru-Rollin ouverte en 1895. Il s'installe au rez-de-chaussée d'un immeuble construit en 1902 par l'architecte Jules Galopin. La devanture est composée d'un coffrage de bois vernis avec des arabesques Art Nouveau. A l'intérieur, le décor comporte deux panneaux de céramique (non signés) représentant des figures féminines, allégories vraisemblablement de l'été et du printemps. L'établissement s'appelle en 1997 "Le Bistrot du Peintre" après avoir été "Le Carrefour", puis "La Palette Bastille". L'enseigne d'origine, "A Jean Pierre, vins, liqueurs, bières, café, billard" est encore lisible sous la marquise.
Précisions : La devanture et le décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 116 avenue Ledru-Rollin

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1905
Eléments protégés : devanture ; élévation ; décor intérieur
Auteur(s) : Galopin Jules (architecte)

Canal Saint-Martin

Canal Saint-Martin
Canal Saint-Martin
Précisions : Voir : Paris 10e

Type : Monuments historiques

Charcuterie

Précisions : Devanture et décor intérieur : inscription par arrêté du 23 mai 1984
Adresse : 75 rue Amelot

Type : Monuments historiques
Epoque : 19e siècle ; 20e siècle
Année de construction : 1880 ; 1900
Eléments protégés : devanture ; élévation ; décor intérieur ; CHARCUTERIE
Auteur(s) : THIVET (maître de l'oeuvre)

Cirque d'Hiver

Précisions : Cirque d'Hiver : inscription par arrêté du 10 février 1975
Adresse : 110 rue Amelot

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1851
Auteur(s) : HITTORFF Jacques Ignace (architecte)

Clown-Bar

Histoire : Café attesté en 1902, tirant son nom des activités du Cirque d'Hiver, situé à proximité. Le décor intérieur actuel daterait des années 1920 et aurait été mis en place par l'architecte Jean-Baptiste Memery. La frise en panneaux de céramique, produits par la manufacture de Sarreguemines (57) et représentant une grande parade de clowns, a failli disparaître en 1987.
Précisions : Clown-Bar (cad. 11 : 01 AO 75) : classement par arrêté du 6 novembre 1995
Adresse : 114 rue Amelot

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1902
Eléments protégés : décor intérieur
Auteur(s) : MEMERY Jean-Baptiste (architecte)

Cour de l'Industrie

Histoire : Série de cours industrielles situées à l'emplacement du parc de la Folie Titon, occupé au 18e siècle par la manufacture de papiers peints Réveillon, détruite en 1789 (à cet emplacement : construction de la montgolfière de PiIâtre de Rozier en 1793 et première ascension libre) . Le programme d'ateliers et de logements d'ouvriers est entrepris à partir de 1853 par trois promoteurs, le sénateur Georges de Heeckeren, le maître de forges anglais Robert William Kennar et le banquier Raphaël-Louis Bischoffsheim. L'initiative reçoit une allocation impériale, suivant la loi du 22 janvier 1852 (vente des biens de la famille d'Orléans) . La troisième cour comporte un bâtiment de force motrice, construit en 1902 par les architectes Elie Mignet et Emile Benoist pour Mahuet, l'un des locataires de la cour. L'ensemble, menacé de démolition en 1991, est caractéristique des cours du faubourg des fabricants de meubles, associant logements et métiers liés au travail du bois, vocation qui survit de nos jours.
Précisions : Façades et toitures des bâtiments bordant les trois cours, leurs escaliers et le sol des cours, à l'exception du bâtiment sud de la première cour (cad. CT 120) : inscription par arrêté du 27 mai 1992
Adresse : 37bis rue de Montreuil

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1853 ; 1855 ; 1902
Eléments protégés : logement d'ouvriers ; cour ; usine ; atelier ; escalier ; élévation
Auteur(s) : MIGNET Elie (architecte)BENOIST Emile (architecte)

Cour de l'Etoile d'Or

Histoire : De la maison de plaisance du 17e siècle, ne subsiste qu'un bel escalier daté des années 1640. Au début du 18e siècle, des bâtiments d'un ou deux étages sont ajoutés dans la première cour. Au début du 19e siècle, la maison décorée d'une frise de palmettes est construite dans la première cour. A la fin du 19e siècle, un immeuble-atelier de quatre étages est édifié par l'architecte De Chabot dans la seconde cour, alors qu'un autre est réalisé sur la rue.
Précisions : La rampe d'escalier en bois du 17e siècle : inscription par arrêté du 19 octobre 1928 - Façade et toiture sur la rue du Faubourg-Saint-Antoine ; dans la première cour : façades et toitures de l'ancienne maison Pongor (maison à frise de palmettes) , de l'ancien pavillon de plaisance, ainsi que l'escalier du bâtiment à l'angle sud-est de cette cour ; dans la deuxième cour : façades et toitures de tous les bâtiments ainsi que l'escalier du bâtiment à l'angle nord-est de cette cour (cad. 11 : 04 CE 12) : inscription par arrêté du 2 octobre 1997
Adresse : 75 rue du Faubourg-Saint-Antoine

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e quart 17e siècle ; 1ère moitié 18e siècle ; 19e siècle
Eléments protégés : maison ; pavillon ; escalier ; élévation ; rampe d'appui
Auteur(s) : CHABOT de (architecte)

Couvent des Bénédictines du Bon-Secours (ancien)

Précisions : Façades et toitures sur rues et sur cour du bâtiment de l'aile Ouest, 101 rue de Charonne, et celles du bâtiment C, 99 rue de Charonne, en bordure de l'impasse du Bon-Secours ; les deux parquets en marqueterie au premier étage du bâtiment C : inscription par arrêté du 17 septembre 1973
Adresse : 99, 101 rue de Charonne ; impasse du Bon-Secours

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 18e siècle
Eléments protégés : élévation ; toiture ; BATIMENT ; décor intérieur
Auteur(s) : GABRIEL (maître de l'oeuvre)LOUIS Victor (architecte)

Eglise Saint-Ambroise

Précisions : Eglise Saint-Ambroise : inscription par arrêté du 2 juin 1978

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1863 ; 1869
Auteur(s) : BALLU Théodore (architecte)

Eglise Sainte-Marguerite

Eglise Sainte-Marguerite
Eglise Sainte-Marguerite
Précisions : Les deux frontons sculptés : inscription par arrêté du 14 décembre 1928 ; Le choeur et ses bas-côtés ; la chapelle des âmes : classement par arrêté du 30 juin 1960 ; Les parties non classées de l'église ; galeries subsistantes de l'ancien charnier, l'aire de l'ancien cimetière et la stèle funéraire de Georges Jacob : inscription par arrêté du 16 janvier 1962
Adresse : 36 rue Saint-Bernard

Type : Monuments historiques
Epoque : 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle
Eléments protégés : chapelle ; charnier ; cimetière ; choeur ; collatéral ; galerie ; stèle
Auteur(s) : GODDE (maître de l'oeuvre)LOUIS Victor (architecte)

Eglise luthérienne de Bon-Secours

Histoire : Eglise construite à la demande de la communauté luthérienne alsacienne du Faubourg-Saint-Antoine, par l'architecte Augustin Rey, en 1895-1896.
Précisions : Eglise (cad. CT 73) : inscription par arrêté du 20 décembre 1995
Adresse : 20 rue Titon

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1895
Eléments protégés : charpente
Auteur(s) : REY Adolphe Augustin (architecte)

Ensemble immobilier

Histoire : Style néo-gothique pour la maison de maître
Précisions : Façades et toitures de l'ensemble des bâtiments, maison de maître et ateliers (cad. 11 : 03 CD 10) : inscription par arrêté du 3 août 1993
Adresse : 5 cité de la Roquette

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1891
Eléments protégés : atelier ; logement
Auteur(s) : PECHARD L. (architecte)

Fontaine de Montreuil (ancienne)

Précisions : Fontaine de Montreuil (ancienne) : inscription par arrêté du 4 juin 1962
Adresse : rue du Faubourg-Saint-Antoine

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 18e siècle
Année de construction : 1710


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques