France   |    
Blason et armoiries de Neufchâteau

Neufchâteau

Vosges

Lorraine

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Neufchâteau

Monuments historiques et bâtiments protégés de Neufchâteau

Ancien hôpital Saint-Jean-de-Jerusalem, actuellement sous-préfecture

Histoire : L'édifice est l'une des plus anciennes fondations hospitalières de la ville, mentionnée pour la première fois en 1292. Reconstruit en partie au 16e siècle, comme en témoignent les caves sous le corps principal. Remanié au 18e siècle à l'initiative du commandeur (l'aile gauche et son décor intérieur datent sans doute de cette époque). Vendu comme bien national en 1793. La chapelle est détruite en 1803. De plan rectangulaire, elle abritait des boutiques de merciers logées entre les contreforts. La disparition de la chapelle a entraîné la reprise de l'extrémité de l'aile gauche et la pose du portail actuel. Racheté en 1823 par le département.
Précisions : Portail sur rue ; façades et toitures des deux bâtiments sur rue et sur cour, ainsi que les deux grandes salles de réception de l'aile ouest (cad. AB 312) : inscription par arrêté du 19 janvier 2000
Adresse : 26 rue Saint-Jean

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle ; 18e siècle
Eléments protégés : décor intérieur ; portail ; élévation
Auteur(s) : MATHEY (architecte)

Caisse d'Epargne

Caisse d\
Caisse d'Epargne
Histoire : Projet anonyme des années 1925, 1930, non réalisé (collection privée)

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Funéraire

Chapelle Funéraire
Chapelle Funéraire
Adresse : rue de la Paix ; 2e chapelle funéraire

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Funéraire

Chapelle Funéraire
Chapelle Funéraire
Histoire : Chapelle néo-classique 1ère moitié 19e siècle. Partie inférieure fermée ; partie supérieure : édicule composé de 4 colonnes portant un toit en batière et abritant une urne
Adresse : rue de la Paix ; 1ère chapelle funéraire

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Funéraire de la Famille Huot de Goncourt

Chapelle Funéraire de la Famille Huot de Goncourt
Chapelle Funéraire de la Famille Huot de Goncourt
Histoire : Edicule 1ère moitié 19e siècle d'inspiration néo hellénistique
Adresse : rue de la Paix

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Chapelle Saint-Pierre

Chapelle Saint-Pierre
Chapelle Saint-Pierre
Histoire : Chapelle fondée avant 1384 (datation par travaux historiques) , par Thierry La Gleixe, placée sous le patronage des carmélites. Englobée au 18e siècle dans une maison dont elle constitue une pièce du rez-de-chaussée. Arcade libre sur rue fermée par deux fenêtres au 19e siècle
Adresse : 2 rue Victor Martin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 14e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1384
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Château Fort

Château Fort
Château Fort
Histoire : Château fort, position stratégique des ducs de Lorraine aux limites du duché, face aux prétentions du roi de France, cité en 1252. Chapelle dédiée à Notre-Dame et à saint Julien fondée en 1344 (datation par travaux historiques) , par le duc Raoul. Château conforté par le duc Jean en 1390, puis en 1395 (datation par travaux historiques) . Travaux aux fossés et construction d'une poterne en 1412 (datation par travaux historiques) . Nouveaux travaux en 1466 (datation par travaux historiques) . Réparations en 1570 (datation par source) , après visite de Claude Villon, maître maçon du duché de Lorraine. Travaux en 1577 (datation par source) , après visite de Florentin de Belleau qui fortifia La Mothe. Travaux en 1582 (datation par source) , à la suite de la visite de Florentin Drouin, maître maçon du duc. En 1586 (datation par source) , fourniture de fers pour le pont levis par les forges de Dainville (Meuse) . En 1633 (datation par source) , alors que le château se compose de 5 tours, donjon porte, corps de garde intérieur, 2 écuries, grange, greniers, salle d'armes, chapelle, colombier, pressoir, moulin à bras, four, puits, arsenal, ordre de démolition est donné par le prince de Condé. Travaux entrepris en 1634 par réquisition. Chapelle reconstruite en planches en 1661 (datation par source) . Fossés et plate-forme sommitale comblés en 1715 (datation par source) . Site du château acensé à des particuliers par le duc de Lorrainé en 1725 (datation par source) . Du château fort, il ne subsiste que des murs de soutènement et les vestiges d'une tour ronde (parcelle 23) qui semble du 14e siècle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 14e siècle ; 4e quart 14e siècle ; 1er quart 15e siècle ; 3e quart 15e siècle ; 3e quart 16
Année de construction : 1344 ; 1390 ; 1395 ; 1412 ; 1466 ; 1570 ; 1577 ; 1582 ; 1586 ; 1633 ; 1634 ; 1661 ; 1715
Auteur(s) : Villon Claude (maître maçon)Belleau Florentin de (architecte)Drouin Florentin (maître maçon)

Cimetière

Histoire : Cimetière créé en 1791 (datation par travaux historiques) , en remplacement des cimetières paroissiaux Saint-Christophe-et-Saint-Nicolas, devenus trop exigus. Les premières concessions datent de 1824. Agrandi en 1857-1858 (datation par source) . Pose, en 1858, de la grille de clôture du choeur de Saint-Nicolas par Victor François, marbrier ou sculpteur. Agrandi en 1879 et 1896 (datation par source) . Chapelle funéraire de la famille Chapier réalisée dans la 2e moitié du 19e siècle par l'entrepreneur Jacquemard et le sculpteur A. Gérard. Tombeaux réalisés dans la 2e moitié du 19e siècle par les sculpteurs néocastriens Chambre, Charles François, Vouillaume, l'architecte Numa Mathey, de Neufchâteau, le sculpteur Paulus, de Nancy
Adresse : rue de la Paix

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 18e siècle ; 19e siècle
Année de construction : 1791 ; 1857 ; 1879 ; 1896
Auteur(s) : François Victor (sculpteur)Jacquemard (entrepreneur)Gérard A. (sculpteur)Chambre (sculpteur)Vouillaume (sculpteur)François Charles (sculpteur)Mathey Numa (architecte)Paulus (sculpteur)

Couvent (de Clarisses)

Couvent (de Clarisses)
Couvent (de Clarisses)
Histoire : Couvent fondé en 1295 (datation par travaux historiques) , grâce aux libéralités du duc de Lorraine Ferri III. Bâtiments reconstruits de 1764 (datation par source) à 1784 (date portée par une pierre de fondation) , sur des plans de l'architecte Charles Caron (attribution par source) . Travaux de sculpture réalisés par le sculpteur Desjardins (attribution par source) . En 1792, au moment de sa vente comme bien national, le couvent compte 2 grandes pièces, 32 cellules, un ouvroir, un choeur. Eglise transformée en brasserie en 1846 (datation par source) . Dépendances détruites après 1964
Adresse : 64 à 68 rue Verdunoise

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 13e siècle (détruit) ; 3e quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 2e quart 19e siècle
Année de construction : 1295 ; 1764 ; 1784 ; 1846
Auteur(s) : Caron Charles (architecte)Desjardins (sculpteur)

Couvent d'Annonciades

Couvent d\
Couvent d'Annonciades
Histoire : Couvent d'Annonciades Rouges fondé en 1630, daté par source et par travaux historiques, avec autorisation d'Henriette de Lorraine ; installées en 1631 dans 15 maisons achetées à des particuliers, elles ne font construire le couvent que très certainement dans la seconde moitié du 17e siècle ; en 1672, daté par source, contrat est passé pour la charpente et couverture de l'église avec Claude Ranet, charpentier à Gray (Haute-Saône) , attribution par source ; batiments achevés en 1680 ; de cette campagne subsistent des baies dans le corps en retour ; en 1728, daté par source, construction de greniers, en 1729, reconstruction du bâtiment sur rue, travaux de charpente confiés à Nicolas Gardeux, attribution par source ; galerie de la façade postérieure du corps principal construite en 1735, date portée ; bâtiments vendus comme bien national en 1791 ; en 1804, daté par source, destruction de l'église et de plusieurs bâtiments transformés en jardins
Adresse : 7 rue de la Comédie

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 2e quart 18e siècle
Année de construction : 1630 ; 1672 ; 1728 ; 1735
Auteur(s) : Ranet Claude (charpentier)Gardeux Nicolas (charpentier)

Couvent de Cordeliers

Couvent de Cordeliers
Couvent de Cordeliers
Histoire : Couvent fondé au 13e siècle (après 1261 ?) , devant son développement aux libéralités du duc de Lorraine et des grandes familles comme les seigneurs du châtelet qui s'y faisaient inhumer. Constitué au 16e siècle de plusieurs cloîtres, une halle, bâtiments conventuels, église, librairie. Eglise à 2 vaisseaux avec campanile au milieu de la nef, pourvue d'un choeur agrandi ou reconstruit en 1500 (datation par travaux historiques) . Importants travaux au cloître en 1776 (datation par source) . Couvent supprimé en 1791, église privée de son mobilier en 1792. Ensemble des bâtiments vendus comme biens nationaux en 1797. Eglise, ainsi qu'une partie des bâtiments, incendiés en 1798 et détruits par la suite. Il n'en subsiste qu'un arc du 17e ou 18e siècle et une fenêtre du 15e siècle dans une maison ainsi qu'un puits
Adresse : 12 place des Cordeliers

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 13e siècle (détruit) ; 1er quart 16e siècle ; 17e siècle, 18e siècle (?) ; 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1500 ; 1776
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Couvent de soeurs de la Congrégation de Notre-Dame dit couvent des augustines, gendarmerie

Couvent de soeurs de la Congrégation de Notre-Dame dit couvent des augustines, gendarmerie
Couvent de soeurs de la Congrégation de Notre-Dame dit couvent des augustines, gendarmerie
Histoire : Des soeurs augustines (congrégation Notre-Dame) venues à Neufchâteau en 1639 créent une école en 1640, mais n'installent leur couvent qu'en 1645 avec lettres patentes du duc Charles IV. Occupant jusqu'alors plusieurs maisons rue Verdunoise, le couvent est transféré sans doute 1ère moitié 18e siècle dans le lieu actuel. Construction de la chapelle et probablement de l'ensemble des bâtiments de 1760 à 1762 (datation par source) . Couvent vendu comme bien national en 1792. Converti en gendarmerie à partir de 1793, entraînant d'importants travaux d'aménagement en 1796 (datation par source) , sur des plans de l'architecte Laurent Dralet (attribution par source) . En 1798 (datation par source) , aménagement d'une maison d'arrêt par Flammérion père, entrepreneur et Corre, menuisier (attribution par source) . En 1801-1802 (datation par source) , transformation de la chapelle (division en 2 niveaux, fermeture du choeur) et des salles attenantes en tribunal, par Nicolas Flammérion, entrepreneur, sur des plans d'Abel Mathey, architecte à Neufchâteau (attribution par source) . En 1813 (datation par source) , reconstruction d'une écurie. En 1821 (datation par source) , importants travaux d'aménagement à la gendarmerie. En 1823, (datation par source) , création de greniers à fourrages et travaux aux écuries de la gendarmerie sur des plans de l'architecte Grillot (attribution par source) . Construction de la salle de spectacle (théâtre) en 1829 (datation par source) , par Claude Christophe Corroy (attribution par travaux historiques) , sur des plans de l'architecte Grillot (attribution par source) . Reconstruction du théâtre de 1891 à 1893 (datation par source et par travaux historiques) , par les entrepreneurs Henri Deleaux et Jean-Baptiste Jacquemard sur des plans de Grandidier, architecte (attribution par source) . Peinture réalisée par Gaston Save (attribution par travaux historiques) . Bâtiments côté place Jeanne d'Arc convertis en logement et locaux associatifs après la Seconde Guerre mondiale
Adresse : 22 à 26 place Jeanne d'Arc

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 17e siècle (détruit) ; 3e quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 1er quart 19e siècle ; 2
Année de construction : 1645 ; 1760 ; 1796 ; 1798 ; 1801 ; 1813 ; 1821 ; 1823 ; 1829 ; 1891
Auteur(s) : Dralet Laurent (architecte)Flammérion père (entrepreneur)Flammérion Nicolas (entrepreneur)Mathey Abel (architecte)Grillot (architecte)Deleaux Henri (entrepreneur)Jacquemard Jean-Baptiste (entrepreneur

Couvent, Maison, Ecole, Collège de Capucins, de Dominicaines

Histoire : Couvent de capucins fondé en 1619 par Henriette de Lorraine et Louis de Lorraine. Eglise construite de 1621 à 1624 (date de sa consécration) . Bâtiments détruits en 1793 pour faire place à une maison rachetée par ces dominicaines qui l'occupent de 1826 à 1905. Bâtiments détruits en 1975 et remplacés par un collège
Adresse : 13 rue Jules Ferry

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 17e siècle
Année de construction : 1619 ; 1621
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Croix de chemin

Précisions : Croix de chemin en pierre du 16e siècle : classement par arrêté du 21 mars 1910

Type : Monuments historiques

Demeure dite le Château

Histoire : Demeure, dite le château à la fin du 19e siècle, construite en 1574, date portée par la chaîne d'angle antérieure droite du logis, érigée en fief en 1668 par le duc Charles IV pour Charles Dupuy, lieutenant colonel de cavalerie ; logis remanié en 1680, date portée par la chaîne d'angle postérieure gauche ; logis agrandi à gauche au 18e siècle ; dépendances construites ou reconstruites au 19e siècle
Adresse : 2 rue du Pressoir

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 16e siècle ; 4e quart 17e siècle ; 19e siècle
Année de construction : 1574 ; 1680
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ecurie, Magasin de Fourrage dit la Concentration

Ecurie, Magasin de Fourrage dit la Concentration
Ecurie, Magasin de Fourrage dit la Concentration
Histoire : Devant les difficultés de logement des troupes, l'armée prend la décision de construire deux bâtiments abritant des écuries et un magasin de fourrages au 1er étage. Plans dressés en 1765, approuvés en 1777, date du début des travaux, par le comte de Choiseul Stainville, gouverneur militaire. Travaux terminés en 1781 (date portée par la façade sud) . Bâtiment incendié en 1815, entraînant l'abandon du logement des troupes, mais maintenant les écuries. Bâtiment restauré par l'architecte Mathey, le bâtiment pouvait abriter 200 chevaux. Incendié en 1945, détruit en 1957
Adresse : place des Grandes Ecuries

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1777 ; 1781
Auteur(s) : Mathey (architecte)

Eglise Paroissiale Saint-Anatole

Histoire : Eglise construite en 1683, date portée par un aisselier de toiture ; charpente refaite en 1705, date portée par le poinçon de la ferme au-dessus du choeur
Adresse : rue de l'Eglise

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 17e siècle
Année de construction : 1683 ; 1705
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Eglise Paroissiale Saint-Christophe

Histoire : A un 1er édifice non renseigné, succède un second, reconstruit sous l'impulsion de Théomar, abbé de Saint-Mansuy de Toul et consacré par son successeur, Ricuin (1108-1124) . Eglise reconstruite entièrement dans la 1ère moitié du 13e siècle. Au 14e siècle, construction de la chapelle au sud du porche et voûtement de la 2e travée de la chapelle au nord du choeur. A la fin du 15e ou au début du 16e siècle, voûtement de la chapelle au sud du choeur (2e travée) et du choeur. Au 16e siècle, voûtement des 3e et 4e travées des bas-côtés. En 1505 (date portée par le mur nord) , construction de l'actuelle chapelle des fonts, aux frais de la famille Woeiriot. En 1617 (date portée) , construction de la sacristie nord, par le maître maçon Claude Simon (attribution par signature) . En 1732 (date portée par la 1ère et la 7e fermes) , reprise de la charpente. En 1861 (datation par travaux historiques) , reprise importante des chapiteaux de la nef. De 1866 à 1869 (datation par source) , suppression de la flèche, remplacée par un toit en pavillon, sur des plans de l'architecte Humbert (attribution par source) . En 1898 (datation par source) , dégagement des bases de piles et réfection du dallage par le maître maçon Mariotte
Adresse : rue Saint Christophe

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 11e siècle 12e siècle (détruit) ; 1ère moitié 13e siècle
Année de construction : 1505 ; 1617 ; 1732 ; 1861 ; 1866 ; 1898
Auteur(s) : Simon Claude (maître maçon)Humbert A. (architecte)Mariotte (maître maçon)

Eglise Paroissiale Saint-Martin

Histoire : L'église, jugée trop petite et en mauvais état, fait l'objet d'un projet de reconstruction en 1773 de l'architecte Jean-Louis Deklier-Delille. Travaux non exécutés en 1779. Eglise reconstruite à l'emplacement de l'école et de deux maisons de 1783 à 1785 (datation par source ; le paiement des travaux ne s'achevant qu'en 1788) sur des plans de l'architecte Simon, de Neufchâteau (attribution par source) . Suppression des 3 vaisseaux de la nef halle et remplacement des voûtes par une voûte unique en béton en 1950-1951 (datation par source) . Sacristies construites en 1953 (datation par source) , sur des plans de l'architecte Brossard (attribution par source) . Marques de tâcherons
Adresse : rue Camille Sandre

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 18e siècle ; 3e quart 20e siècle
Année de construction : 1783 ; 1950 ; 1953
Auteur(s) : Deklier-Dellile Jean-Louis (architecte)Simon (architecte)Brossard (architecte)

Eglise Paroissiale Saint-Nicolas

Histoire : 1ER EDIFICE (DETRUIT) CONSTRUIT SOUS L'IMPULSION DU DUC DE LORRAINE THIERRY II, SOUS l'EPISCOPAT DE PIBON (1069, 1107) ; EDIFICE RECONSTRUIT DANS LA 2E MOITIE DU 12E SIECLE, DONT IL SUBSISTE L'EGLISE BASSE AINSI QU'UNE PARTIE DU GROS OEUVRE DU TRANSEPT ; EGLISE HAUTE RECONSTRUITE AU 13E SIECLE ; AU 14E SIECLE, CONSTRUCTION DE LA CHAPELLE SUD (EGLISE BASSE) , DE LA 2E CHAPELLE SUD, DU VOUTEMENT DE LA CHAPELLE SUD (2E TRAVEE) ; 1416, DATE PORTEE, CONSTRUCTION DE LA 2E CHAPELLE NORD ; AU 15E SIECLE, CONSTRUCTION DES 1ERE ET 4E CHAPELLES NORD, DES 1ERE ET 3E CHAPELLES SUD, DE D'ENFEU AU SUD DE LA 2E TRAVEE DE LA CHAPELLE ; AU SUD DU CHOEUR, VOUTEMENT DE CETTE TRAVEE, TRANSFORMATION DE LA FACADE OCCIDENTALE, CONSTRUCTION PROBABLE DE LA TOUR ; DANS LA 1ERE MOITIE DU 16E SIECLE, CONSTRUCTION DE LA CHAPELLE SAINTE CATHERINE DANS L'EGLISE BASSE DE LA 1ERE CHAPELLE SUD, DE LA 2E CHAPELLE N0RD ; DE 1631, DATE PAR SOURCE, REMPLACEMENT DU PONT DE BOIS PAR UN PONT DE PIERRE ; DE 1703 A 1704, DATE PORTEE PAR LA CLEF DU CHOEUR DE L'EGLISE BASSE, RECONSTRUCTION DU CHOEUR, CONSTRUCTION DES 2 SACRISTIES ; 1729, DATE PAR SOURCE, CONSTRUCTION DU DOME ET DE LA LANTERNE ; DE 1846 A 1849, DATE PAR SOURCE ET PAR TRAVAUX HISTORIQUES, RECONSTRUCTION DE LA TOUR PAR l'ENTREPRENEUR VAUTROT SUR DES PLANS DE L'ARCHITECTE MATHEY ; DE 1858 A 1860, IMPORTANTS TRAVAUX INTERIEURS VISANT A RENDRE SON UNITE GOTHIQUE A l'EDIFICE SUR DES PLANS DE L'ARCHITECTE GRIGOLOT, ARCHITECTE A MIRECOURT ; EN 1901, DATE PAR SOURCE, AGRANDISSEMENT DE LA SACRISTIE SUD SUR DES PLANS DE l'ARCHITECTE JACQUEMARD ; MARQUES DE TACHERON
Adresse : place Saint Nicolas

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 11e siècle 12e siècle (détruit) ; 2e moitié 12e siècle ; 13e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle
Année de construction : 1416 ; 1631 ; 1704 ; 1729 ; 1846 ; 1858 ; 1901
Auteur(s) : Mathey (architecte)Grigolot (architecte)Jacquemard (architecte)Vautrot (entrepreneur)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques