France   |    
Monument historique

moulin à blé, minoterie dite moulin des Hays

Monument historique

Les Hays


Moulin à blé, minoterie dite moulin des Hays



Histoire : Le moulin à blé est construit en 1911 par Auguste Boichaud, marchand de vin, avec des murs en tuile plate mécanique. Il est acheté vers 1930 par M. Lauriot puis repris en 1936 par Louis Bobey, qui maintient le commerce de vin. Des agrandissements sont effectués en 1950 et 1951, avec pour matériau des tuiles de la tuilerie Jacob de Navilly (Saône-et-Loire) : un corps de bâtiment est accolé au sud, celui au nord (surmontant la cave) est surélevé et prolongé par des silos couverts, dont le rez-de-chaussée est en moellon calcaire. Le mur nord de ces derniers s'effondrant en 1957, il est reconstruit et consolidé par une bâtisse en appentis, aux murs en parpaing de béton. Des silos métalliques sont édifiés en 1974 à l'arrière du bâtiment puis c'est le tour, en 1978, du séchoir à grains fonctionnant à l'air liquide. 1936 : moteur à gaz pauvre de 60 ch (Ets Douge de Besançon ?) , 4 paires de meules et 4 appareils à cylindres doubles des Ets Lacroix, de Dole. 1939, 2 camions neufs : un Berliet de 5, 5 tonnes et un Renault essence de 2, 5 tonnes. Installation d'un plansichter et du transport pneumatique en 1951. Meules démontées en 1973 et remplacement du matériel par 6 appareils à cylindres et un plansichter double des Ets Schneider-Jacquet et Cie, de Strasbourg. 2 ouvriers en 1936 (un au moulin et un à la cave) , 5 avant 1973 : 1 à la cave, 2 fariniers, 1 chauffeur et son aide. 5 ouvriers en 1988 dont 2 chauffeurs.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
Crédits : Mongreville, Jérôme (reproduction) - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques des Hays