France   |    
Monument historique

Monument funéraire d'André Bouxin

Monument historique

Aubenton


Monument funéraire d'André Bouxin



Histoire : Ce monument funéraire, abritant la statue d'André Bouxin, a été élevé au centre du cimetière par son père, conseiller général du canton d'Aubenton, dont il était le fils unique. L'épitaphe sur le fronton commémore la mort de ce jeune officier de cavalerie lors de la campagne de Syrie contre les rebelles druzes : LIEUTENANT ANDRE BOUXIN / OFFICIER DE CAVALERIE / LICENCIE EN DROIT / CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNEUR / CROIX DE GUERRE, TROIS CITATIONS / CROIX DE GUERRE DES TOE AVEC PALME / NE A AUBENTON LE 15 AVRIL 1897 / TOMBE GLORIEUSEMENT A L'AGE DE 25 ANS / AU COMBAT D'ASLEHA LE 21 JUILLET 1922 / A LA TETE DE LA SECTION D'AUTOS-MITRAILLEUSES / QU'IL COMMANDAIT A DAMAS (SYRIE) . Cet ensemble, a été réalisé en 1924 par Michel Roux-Spitz architecte grand Prix de Rome et Charles Cassou, sculpteur, également grand Prix de Rome (signature et titre sur chacune des vasques de l'escalier) . Si ces signatures portent la date de 1924, la statue en pied d'André Bouxin (étudiée) par Charles Cassou porte cependant la date de 1925, semblant indiquer que la livraison effective de la statue a été postérieure à la réalisation du monument. L'un des reliefs en bronze porte la marque de l'atelier parisien du fondeur Ferdinand Barbedienne : F Barbedienne Paris. L'élévation antérieure du monument, entre les deux colonnes, présente une deuxième inscription ou épitaphe, difficilement lisible. Les deux reliefs en bronze comportent également des dédicaces familiales. De style Art déco, ce monument est un bel exemple de l'oeuvre de Michel Roux-Spitz (1888-1957) , architecte et décorateur établi à Paris, actif en France, Belgique et en Italie de 1923 à 1957. Grand prix de Rome en 1920, cet élève de Tony Garnier se fit remarquer à la même époque avec la décoration du hall d'un ministère des Beaux-Arts à l'Exposition des arts décoratifs de 1925, avant de devenir l'un des architectes les plus représentatifs de l'architecture moderne classique, domestique et civile, des années 1930. Le monument d'Aubenton, commande privée, est l'une de ses toutes premières oeuvres et paraît n'avoir jamais attiré l'attention de ses commentateurs.
Adresse : rue du Cimetière

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1924
Auteur(s) : Roux-Spitz Michel (architecte)Cassou Charles (sculpteur)Barbedienne Ferdinand (fondeur)

Monuments historiques d'Aubenton