France   |    
Blason et armoiries de Montbéliard

Montbéliard

Doubs

Franche-Comté

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Montbéliard

Monuments historiques et bâtiments protégés de Montbéliard

Ville

ville
ville
Histoire : Ville citée pour la 1ère fois dans les textes en 985 ; 11e et 12e siècles, se développe un bourg autour du rocher du château : quartier dit le Châtel ; 13e siècle, naissance et extension du bourg Saint-Martin, puis fin 13e siècle du quartier des halles ; 15e ou 16e siècle, apparition du quartier des tanneries ; 1598 création et dessin du quartier de la neuve ville par l'architecte Heinrich Schickhardt pour le comte Frédéric de Wurtemberg ; construction des maisons de ce quartier tôt freinée par les guerres du 17e siècle ; reprendra au 18e siècle et terminera de se lotir dans la 1ère moitié du 19e siècle ; 1677 démolition des remparts par les Français, puis développement d'un nouveau quartier à l'emplacement de l'ensemble fortifié entre les portes ; 19e siècle, naissance du quartier des Huisselets ; le comblement du canal de la Mouche au 19e siècle, puis au 20e siècle la couverture de ceux des fossés et de la Schliffe, de la rivière de la Lizaine ont radicalement modifié l'aspect du centre de la ville

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 11e siècle ; 12e siècle ; 13e siècle ; 15e siècle, 16e siècle (?) ; 4e quart 16e siècle ; 17e siècle
Auteur(s) : Schickhardt Heinrich (architecte)

école des Fossés

école des Fossés
école des Fossés
Histoire : Ecole construite de 1905 à 1907 par l'architecte Charles Frédéric Surleau ; escalier dans-oeuvre refait
Adresse : 15 avenue Wilson

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) : Surleau Charles-Frédéric (architecte)

école dite Ecole française, caisse d'épargne

école dite Ecole française, caisse d\
école dite Ecole française, caisse d'épargne
Histoire : 1594 achat de la maison de Ch. Mercier, notaire, pour y installer l'école française (voir école latine, 14 rue de Belfort) ; reconstruite de 1665 à 1674 ; de 1840 à 1870 occupée par l'école modèle (école normale protestante) ; 1899, achetée par la Caisse d'épargne qui la fit reconstruire entièrement par l'architecte Charles Frédéric Surleau et l'entrepreneur Adolphe Walter en 1900 : date figurant sur la façade latérale droite, avec celle de 1835, année de création de la Caisse d'épargne de Montbéliard, groupe sculpté allégorique sur le fronton par le sculpteur Albert Pasche
Adresse : 13 place Saint-Martin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1900
Auteur(s) : Surleau Charles-Frédéric (architecte)Walter Adolphe (entrepreneur)

école dite Ecole latine

Histoire : Au moyen âge sur cette parcelle, maison appartenant à l'abbaye de Belchamp (ordre de prémontré) ; en 1547, au moment de la Réforme, on y établit les écoles latine et française ; 1554, reconstruction des bâtiments avec des matériaux provenant de l'ancienne maison et de l'église de la Belle-Croix à Sainte-Suzanne ; 1594, départ de l'école française (voir 12 place Saint-Martin) ; 1733, l'école latine déménage à son tour (voir 12, 14 rue du Collège) à cause de l'état de vétusté des bâtiments et ceux-ci sont démolis dans le courant du 18e siècle ; l'emplacement est actuellement occupé par une école maternelle
Adresse : 14 rue de Belfort

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 16e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

école maternelle Saint-Georges

école maternelle Saint-Georges
école maternelle Saint-Georges
Histoire : Ecole reconstruite en 1907 par l'architecte Eugène Reess : porte date et signature ; corps d'entrée double en profondeur à une date inconnue
Adresse : 2 rue du Puits

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1907
Auteur(s) : Reess Eugène (architecte)

écurie

écurie
écurie
Histoire : Ecuries construites au 19e siècle pour les militaires installés au château ; détruites après inventaire
Adresse : 2 rue des Tours

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

édicule non identifié dit Pierre à Poissons

édicule non identifié dit Pierre à Poissons
édicule non identifié dit Pierre à Poissons
Histoire : Pierre de taille dont on ignore l'origine ; installée à son emplacement actuel à la fin du 15e siècle ; son nom vient du fait qu'on y criait le poisson
Adresse : place Denfert-Rochereau

Type : Inventaire général du patrimoine culturel

église paroissiale Saint-Pierre, collégiale Saint-Maimboeuf

église paroissiale Saint-Pierre, collégiale Saint-Maimboeuf
église paroissiale Saint-Pierre, collégiale Saint-Maimboeuf
Histoire : Date de fondation de l'église primitive dédiée à saint Pierre inconnue ; passa sous le vocable de Saint-Maimboeuf à la fin du 9e siècle ou au début du 10e siècle lors du transfert des restes de ce Saint dans cet édifice ; 1135 le comte Thierry II y fonde un chapitre d'augustins ; travaux de reconstruction en 1080, puis dans la 1ère moitié du 12e siècle et consacrée en 1149 (subsistaient au début du 19e siècle les murs gouttereaux de la nef charpentée) ; 14e siècle, nef voûtée d'ogives et choeur reconstruit sur crypte ; 15e siècle, réédification de la 1ère travée de la nef, de la façade et au moins de la partie haute du clocher ; 1538 passe au culte luthérien (appelée dès lors église allemande) ; en 1563 établissement d'une couverture en cuivre sur le clocher ; 1628 écroulement du clocher qui ne sera jamais reconstruit malgré des projets par Jean flamand en 1628 et d'autres en 1753, 1754, 1759 et 1764, 1765 ; pillée en 1793 et totalement détruite en 1808 ; ensemble de chapiteaux récemment retrouvés et déposés au musée du château
Adresse : cour du Château

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e moitié 11e siècle ; 1ère moitié 12e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle
Année de construction : 1563
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

église paroissiale, temple Saint-Martin

église paroissiale, temple Saint-Martin
église paroissiale, temple Saint-Martin
Histoire : Eglise Saint-Martin mentionnée en 1343 ; reconstruite dans la 2e moitié du 15e siècle et consacrée le 28 décembre 1491 ; 1538 introduction du culte luthérien ; 1542, transfert du cimetière entourant l'église hors des remparts (voir cimetière rue du Faubourg) ; devenue trop petite, remplacée par un temple édifié par l'architecte Heinrich Schickhardt pour le duc Frédéric de Wurtemberg : 5 mai 1601, pose de la 1ère pierre, 1604, date sur le portail sud avec inscription donnant les noms de l'architecte et du commanditaire, 18 octobre 1607, dédicace, tour en pierre prévue par l'architecte jamais réalisée ; à la place construction d'un campanile en bois en 1677
Adresse : place Saint-Martin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e moitié 15e siècle (détruit) ; 1er quart 17e siècle
Année de construction : 1604
Auteur(s) : Schickhardt Heinrich (architecte)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques