France   |    
Blason et armoiries de Limoges

Limoges

Haute-Vienne

Limousin

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Limoges

4.78
17682Limoges est une ville de 135100 habitants, située dans le département de la Haute-Vienne et la région du Limousin en France. Les habitants de Limoges s'appellent les Limougeauds et les Limougeaudes. Limoges possède 241 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population135100 habitants
GentiléLimougeauds, Limougeaudes
Superficie7748 hectares
Densité1743 hab/km²
Altitude294 mètres
Code Postal87000
Code INSEE87085

055545xxxx055532xxxx
MairieMairie de Limoges
9 place Léon Betoulle
87000 LIMOGES
Téléphone0555456000
Fax0555321187
Site web

Fiche consultée 17682 fois

Cartes postales anciennes de Limoges

Environs de LimogesPlace et statue Sadi CarnotGrèves de Limoges, 15 avril 1905. Barricade élevée devant la Fabrique

Avis sur Limoges


Donnez votre avis sur Limoges

Monuments historiques et bâtiments protégés de Limoges

Fonderie typographique Jules Dutreix et Compagnie, puis Fonderie Centrale Typographique, puis France Fonderies Typographiques

Histoire : Vers 1883, Jules Dutreix, qui exploite déjà une fonderie typographique à Limoges en association avec M. Malinvaud depuis 1876, implante sur ce site de nouveaux ateliers. La société Jules Dutreix et Compagnie, spécialisée dans la fabrication de caractères d'imprimerie est dirigée de 1914 à 1972 environ par Pierre Dutreix. En 1924 et 1933, les ateliers de fabrication sont agrandis, tandis qu'un atelier de mécanique est construit pour l'entretien des machines de l'usine. Il est par la suite transféré dans le bâtiment de 1883. L'entreprise, après avoir porté le nom de Fonderie Centrale Typographique puis Fonderies Centrales Dutreix, est reprise en 1972 par la société France Fonderies Typographiques. Elle subit un dépôt de bilan en 1983. Aujourd'hui associée à la fonderie typographique suisse Haas, l'entreprise est l'une des toutes dernières en activité en France. Depuis 1974 la production s'est axée uniquement sur le caractère de type Anglais, à forte valeur ajoutée. Vers 2000 un premier ensemble de 16 machines à fondre a été ferraillé. L'usine doit fermer vers 2005, avec le départ en retraite du dernier ouvrier.Les ateliers sont équipés d'un ensemble de machines (étudiées) pour l'essentiel datées de la première moitié du 20e siècle, mues électriquement par des moteurs individuels ou collectifs, avec systèmes de distribution par courroies. Spécialisées dans la fabrication de caractères anglais, ces machines proviennent pour la plupart de la fonderie typographique parisienne Deberny et Peignot, fermé en 1974.L'usine emploie 30 ouvriers en 1885, 35 en 1895, 32 en 1926, 25 en 1950, 15 en 1965, 3 en 2003.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle ; 1ère moitié 20e siècle

Vidéos de Limoges

Chargement...