France   |    
Blason et armoiries du Petit-Quevilly

Le Petit-Quevilly

Seine-Maritime

Haute-Normandie

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Le Petit-Quevilly

4.718
3719Le Petit-Quevilly est une ville de 22200 habitants, située dans le département de la Seine-Maritime et la région de la Haute-Normandie en France. Les habitants du Petit-Quevilly s'appellent les Quevillais et les Quevillaises. le Petit-Quevilly possède 31 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population22200 habitants
GentiléQuevillais, Quevillaises
Superficie435 hectares
Densité5103 hab/km²
Altitude5 mètres
Code Postal76140
Code INSEE76498

023563xxxx023563xxxx
MairieMairie du Petit-Quevilly
Place Henri Barbusse
76140 LE PETIT QUEVILLY
Téléphone0235637500
Fax0235637575
Site web

Fiche consultée 3719 fois

Avis sur le Petit-Quevilly


Donnez votre avis sur le Petit-Quevilly

Monuments historiques et bâtiments protégés du Petit-Quevilly

Usine de mécanique de précision et de confection (usine de fermetures à glissières) la Fermeture Eclair s. a.

Histoire : Cette usine de fermeture à glissières d'après le système breveté par Sundback, est fondée en 1924 par la Fermeture Eclair, société anonyme française au capital de 540 millions de francs. Son siège social est à Rouen, rue Stanislas Girardin et elle possède un dépôt à Paris, rue du Sentier. Cette industrie associe le textile à la métallurgie. La préparation des rubans cousus sur des machines à coudre à grand débit est le premier stade de fabrication. Le métal arrive en bobines sous forme de fil métallique de trois à quatre millimètres de diamètre. Il passe au laminoir qui lui donne la forme d'un V, puis à l'aide de machines à chaîne le fil profilé est découpé en sections de 1 mm d'épaisseur. Chacune de ces sections est estampée par frappe entre un poinçon qui formera la cavité de la maille et une matrice. Chacune de ces mailles dont la griffe est ouverte en V est poussée sur le bord du ruban qui porte les cordonnets cousus et elle y est sertie par fermeture des branches du V. Dès que la longueur de fermeture requise est atteinte, la machine laisse échapper 5 cm de ruban sans maille. Ces chaînes de maillons fixés sur des rubans sont alors assemblés deux à deux, par passage dans un curseur fixé sur une table. Puis elle passe dans un appareil de polissage. Ces longs rubans sont alors coupés, fermeture par fermeture. Enfin les ouvrières posent l'arrêt inférieur, le curseur et l'arrêt supérieur. Les curseurs sont usinés à partir d'un fil rond ou rectangulaire par matriçage à froid. Ecrasés à la presse, ils sont découpés, chanfreinés, calibrés, pliés entièrement automatiquement. L'usine produit également des fermetures colorées. Cette coloration est opérée sur des fermetures en alliage léger spécial. Le fil de métal est soumis à un traitement électrolytique, l'alumilitage, par immersion dans des bains spéciaux puis coloré dans des bains de teinture. Au début des années 1950 est édifié l'atelier principal qui s'étend sur 1 800 m² et qui consiste en deux vastes salles parfaitement éclairées et équipées de l'air conditionné où travaillent 300 personnes. L'usine a fermé au cours des années 1970. Une grande partie des bâtiments est aujourd'hui désaffectée. Dans les années 1950, l'usine compte près d'un millier d'ouvrières.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle; milieu 20e siècle

Vidéos du Petit-Quevilly

Chargement...