France   |    
Blason et armoiries de Fontenay-le-Comte

Fontenay-le-Comte

Vendée

Pays de la Loire

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Fontenay-le-Comte

4.718
1172Fontenay-le-Comte est une ville de 14200 habitants, située dans le département de la Vendée et la région des Pays de la Loire en France. Les habitants de Fontenay-le-Comte s'appellent les Fontenaisiens et les Fontenaisiennes. Fontenay-le-Comte possède 248 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population14200 habitants
GentiléFontenaisiens, Fontenaisiennes
Superficie3405 hectares
Densité417 hab/km²
Altitude24 mètres
Code Postal85200
Code INSEE85092

025153xxxx025153xxxx
MairieMairie de Fontenay-le-Comte
4 quai Victor Hugo
85200 FONTENAY LE COMTE
Téléphone0251534141
Fax0251534142
Site web

Fiche consultée 1172 fois

Cartes postales anciennes de Fontenay-le-Comte

Fontenay-le-Comte - rue Turgot et de la tRépubliqueFontenay-le-Comte - Rue Turgot - Place du MarchéFontenay-le-Comte - La Place Viete

Avis sur Fontenay-le-Comte


Donnez votre avis sur Fontenay-le-Comte

Monuments historiques et bâtiments protégés de Fontenay-le-Comte

Hôtel dit sénéchaussée, actuellement Trésor public

Histoire : Cette demeure est appelée sénéchaussée sans aucun fondement. Il s'agit en réalité d'un hôtel particulier construit entre 1590 et 1595 environ pour Jacques Gobin, ancien receveur des tailles, et son épouse Jacquette Fourestier, après la destruction du logis de Boisse lors du siège de la ville en 1574. En février 1595, le chantier semble bien avancé et Jacques Gobin achète des briques, de la chaux et des carreaux de terre cuite ; en juin de la même année, il loue une chambre basse de l'hôtel, située près de l'escalier en vis. Enfin, en juillet 1605 Jacquette Fourestier loue le "grand logis neuf" à Pierre Chandoré. Après la saisie des biens de son propriétaire, Jacques Morienne, en 1679, l'hôtel sert provisoirement d'hôpital pendant la construction de l'hôpital général, faubourg des Loges (visites très détaillées en 1679 et 1685). Pendant la Révolution, le bâtiment sert de prison puis d'hospice ; vers 1825, il est loué à l'Etat par son propriétaire et affecté à l'entrepôt des vivres de l'armée. En 1834, un projet d'aménagement de la demeure en sous-préfecture, élaboré par l'architecte fontenaisien Jean-Firmin Levêque, n'aboutit pas. Vers 1850, une très belle cheminée est déplacée par Octave de Rochebrune au château de Terre-Neuve, à Fontenay-le-Comte (voir dossier). Au 20e siècle, les communs sont détruits ; la partie la plus importante l'est vers 1980. A la fin du 20e siècle, l'hôtel est restauré en vue d'y installer le Trésor public ; à cette occasion, des fouilles archéologiques sont réalisées dans la cour, en 1997. Sous l'Ancien Régime, la propriété ressortissait du fief de Guinefolle.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 16e siècle

Vidéos de Fontenay-le-Comte

Chargement...