France   |    
Blason et armoiries d`Épernay

Épernay

Marne

Champagne-Ardenne

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Épernay

Monuments historiques et bâtiments protégés d'Épernay

établissement de vins de champagne Mansard Baillet.

Histoire : Un établissement de vin de champagne est signalé au 14 rue Chaude Ruelle en 1910. Actuellement, il est exploité par la société Mansard Baillet.
Adresse : 14 rue Chaude Ruelle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

établissement de vins de champagne Mercier.

établissement de vins de champagne Mercier.
établissement de vins de champagne Mercier.
Histoire : Créée en 1858, la marque de champagne Mercier est exploitée dans des bâtiments édifiés en 1871 sur les plans de l'architecte Cugnot. Cet établissement comprend 18 km de galeries de caves. Une partie est reconstruite en 1912 à la suite d'un incendie. Cette usine est rachetée en 1970 par Moët-Hennessy, qui en poursuit actuellement l'exploitation.Archives déposées aux archives départementales.
Adresse : 68 avenue de Champagne

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1871 ; 1912
Auteur(s) : Cugnot (architecte)

établissement de vins de champagne Montaudon Fils, actuellement V. Testulat.

Histoire : La maison de champagne Montaudon Fils est signalée rue Léger Bertin en 1935. L'établissement vinicole V. Testulat en occupe actuellement les bâtiments.
Adresse : 9 rue Léger Bertin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

établissement de vins de champagne Moët et Chandon.

établissement de vins de champagne Moët et Chandon.
établissement de vins de champagne Moët et Chandon.
Histoire : La maison de champagne Moët et Chandon est installée à Epernay depuis 1743, mais les bâtiments actuels datent pour les plus anciens du Second Empire. L'hôtel Auban Moët est élevé en 1857-1858 par l'architecte Le Noir. Le parc est conçu par les frères Bühler, architectes paysagistes. Le bâtiment des pressoirs est édifié en 1864 (porte la date) . Divers ateliers sont construits entre 1869 et 1876. L'orangerie et les dépendances sont établies par l'architecte A. Gosset entre 1872 et 1884, et de nouveaux bâtiments de rincerie sont édifiés en 1903. Le cellier Augrette porte la date 1876. Détruit en partie pendant la Première Guerre mondiale, cet établissement est reconstruit par les architectes B. de Maigret et H. Piquart et mis définitivement en service en 1931 et 1932. En plus d'un vaste patrimoine industriel, la maison Moët et Chandon possède un riche patrimoine classique composé d'hôtels, d'une orangerie et d'un parc.Actuellement, Moët et Chandon emploie environ 1500 personnes.Fonds d'archives disponible aux archives départementales et documentation diverse au centre de ressources documentaires de Moët-Hennessy.
Adresse : 20 avenue de Champagne

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e moitié 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1864 ; 1869 ; 1872 ; 1876 ; 1903 ; 1931 ; 1932
Auteur(s) : Le Noir (architecte)Bühler frères (architecte paysagiste)Gosset A. (architecte)Maigret B. de (architecte)Piquart H. (architecte)

établissement de vins de champagne Perrier-Jouët.

Histoire : L'implantation de la maison de champagne Perrier-Jouët date de la 1ère moitié du 19e siècle, mais les bâtiments semblent, pour la plupart, avoir été édifiés dans le 3e quart du 19e siècle. Ils ont été remaniés à la suite des destructions de la Première Guerre mondiale. Le logement patronal, construit par l'architecte E. Cordier, date de 1854 et a été transformé en bibliothèque municipale et musée en 1949.La maison Perrier-Jouët dispose d'un fonds d'archives.
Adresse : 24 avenue de Champagne

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 19e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1854
Auteur(s) : Cordier E. (architecte)

établissement de vins de champagne Trouillard, puis garage, puis magasin de commerce.

Histoire : La maison de champagne Trouillard établit des bâtiments dans le 2e quart du 20e siècle rue de la Poterne pour abriter une partie de la fabrication du champagne et son stockage. Cette activité cesse vers 1970 pour laisser la place à un garage, puis à un magasin de commerce.
Adresse : 7 rue de la Poterne

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

établissement de vins de champagne dit Marne et Champagne.

établissement de vins de champagne dit Marne et Champagne.
établissement de vins de champagne dit Marne et Champagne.
Histoire : Ces bâtiments sont occupés par le négociant en vin de champagne Eugène Gauthier dès 1896. Dans les années 1930, la décoration intérieure est refaite par le décorateur Maxime Old. En 1960, les locaux sont rachetés par Gaston Burtin et agrandis vers la rue Saint-Victor. L'établissement est exploité jusqu'à nos jours sous la raison sociale Marne et Champagne.Existence d'un fonds d'archives privées.
Adresse : 22 rue Maurice Cerveaux

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 19e siècle 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
Auteur(s) : Old Maxime (architecte d'intérieur)

établissement vinicole Pol Roger et Cie.

établissement vinicole Pol Roger et Cie.
établissement vinicole Pol Roger et Cie.
Histoire : La maison de champagne Pol Roger est divisée en deux sites. Les bâtiments les plus anciens, datant du 3e quart du 19e siècle, sont situés rue Lelarge, tandis que ceux qui ont été construits sur les plans de l'architecte F. Gallot en 1930 et 1931 (dates portées) se trouvent avenue de Champagne. Le magasin industriel édifié à l'ouest de ces bâtiments semble de construction récente.
Adresse : 33, 34 avenue de Champagne ; 3 rue Henri Lelarge

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1930 ; 1931
Auteur(s) : Gallot F. (architecte)

établissement vinicole Union champenoise, actuellement Champagne de Castellane.

établissement vinicole Union champenoise, actuellement Champagne de Castellane.
établissement vinicole Union champenoise, actuellement Champagne de Castellane.
Histoire : Les premiers bâtiments sont édifiés en 1889 et le pavillon central en 1890 (porte la date) , en bordure de la voie ferrée Paris-Strasbourg, sur le site d'un réseau d'anciennes caves creusées dans la craie. Le plan d'origine est modifié en 1904 par la construction des celliers et de la tour attribuée à Marius Toudoire, architecte de la gare de Lyon. Conçue pour servir de château d'eau et désaffectée au bout d'un an, la tour est devenue aujourd'hui une curiosité touristique. A l'origine, les toits étaient recouverts de tuiles vernissées multicolores, mais il ne reste du décor publicitaire de l'usine que les céramiques évoquant des destinations lointaines. L'usine de Castellane possède ses archives propres ainsi qu'un musée.Existence d'un fonds d'archives privées.
Adresse : 57 rue de Verdun

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1889 ; 1890 ; 1904
Auteur(s) : Toudoire Marius (architecte)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques