France   |    
Monument historique

Entrepôt commercial, dit magasin général des sucres, puis la Sucrière

Monument historique

Lyon 2e arrondissement


Entrepôt commercial, dit magasin général des sucres, puis la Sucrière



Histoire : En 1925, la Chambre de Commerce fait construire un entrepôt de 100 m de long, en rez-de-chaussée. En 1927, elle décide de le surélever de 2 étages ; sous le nom d'Entrepôt réel des sucres indigènes, il est ouvert le 1er décembre 1928. Dès 1930, il est agrandi au nord. A partir de 1952, une partie des bâtiments est louée à la société A. Berger et Cie (Le Bon Sucre), qui pratique la transformation et le conditionnement des sucres. Un nouvel entrepôt, communiquant avec le précédent, est construit au nord, en 1960, pour la société Berger par l'entreprise l'Avenir. En 1964, la société Berger fusionne avec la Compagnie nouvelle des Sucreries réunies ; les deux sociétés sont absorbées par la Générale sucrière en 1972. En 1976, la Chambre de Commerce passe marché avec les entreprises Chovet Engineering et Maia-Sonnier pour construire 3 silos au sud du bâtiment, afin de décharger les péniches apportant du sucre en vrac et d´alimenter les installations de broyage et tamisage (cf. Annexe). L'entreprise ferme à la fin de 1993. Le bâtiment reste inutilisé. Des travaux sont actuellement entrepris afin d'aménager un espace d'exposition dans la partie de l'entrepôt datée 1930, avec accueil par les silos, par le cabinet d'architecte Atlas. Dans le cadre de cette rénovation, l'entrepôt des sucres est rebaptisé La Sucrière
Adresse : 47 quai Rambaud

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
Année de construction : 1927 ; 1932 ; 1960 ; 1976
Auteur(s) : Cochet (entrepreneur)L'Avenir (entrepreneur)
Crédits : Cuyl, V. (photographe) (reproduction) - © Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Inventaire de Lyon, propriété de l'Etat et de la Ville de Lyon

Monuments historiques de Lyon 2e arrondissement