France   |    
Monument historique

ensemble industriel de la sucrerie d'Eppeville

Monument historique

Eppeville


Ensemble industriel de la sucrerie d'Eppeville



Histoire : Sucrerie créée en 1857 par Bostenn et Cie, connue en 1894 sous l'appellation Bocquet et Cie et transformée la même année en S.A. Sucrerie d'Eppeville. Cette sucrerie est dynamitée par l'armée allemande comme la plupart des sucreries du Santerre pendant la Première Guerre mondiale. Création de la Compagnie Nouvelle des Sucreries Réunies, concentration capitaliste de 14 sucreries d'avant guerre grâce à l'initiative de 2 personnalités, le raffineur parisien Edme Sommier et l'ingénieur Tabary Emile, directeur d'une grosse sucrerie de l'Aisne. Le site est encadré par le canal, la voie ferrée Amiens-Tergnier. Il est traversé par la route nationale 30. Edme Sommier choisit l'architecte Georges Lisch qu'il employait alors aux travaux de son château de Vaux-le-Vicomte. Les acquisitions foncières sont entreprises dès 1919 et sur diverses terres et fermes, notamment en bordure du canal, constituant un ensemble de 190 000 m². Les études menées par Emile Tabary et par Georges Lisch permettent la reconstruction entre 1919 et 1922 par la C.N.S.R. : grand atelier principal à fronton circulaire construit par l'entreprise Hersent ; subsiste un logement d'ouvrières date 1901 ; à nouveau reconstruite en 1941, date portée sur cheminée, et en 1945. A fusionné avec les raffineries Saint-Louis de Marseille sous le nom sucreries raffineries Sol Bouchon Saint-Louis S.A., devenue en 1968 la générale sucrière ; nombreuses extensions 2e moitié 20e siècle. Installation en 1919 du matériel Skoda, 600 ouvriers tchèques, 75 Km de canalisations, 4 râperies ; 1922 : distillerie de mélasse, puis en 1931 de jus. 1857 : mention de travail nocturne d'enfants ; 1939 : 1200 ouvriers en fabrication, 500 en inter campagne ; 1962 : plus de 500 salariés ; 1983 : 700 ouvriers ; 1986 : 591 salariés.
Adresse : rue du Maréchal-Leclerc ; rue de Nesle

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle ; 2e moitié 20e siècle
Année de construction : 1901 ; 1941 ; 1945
Auteur(s) : Lisch Georges (architecte)Hersent J. et G. (entrepreneur)
Crédits : Lefébure, Thierry - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques d'Eppeville