France   |    
Monument historique

église paroissiale Saint-Martin des Cailles

Monument historique

Penne-d'Agenais


église paroissiale Saint-Martin des Cailles

Histoire : L'église Saint-Martin "inter castrum de Penne et ecclesiam sancte Fidis quae dicitur Callia", est donnée entre 1065 et 1087 par trois frères à l'abbaye de Conques. L'examen du bâti montre que l'édifice a été reconstruit après la guerre de Cent Ans ; des parties anciennes subsistent les murs de la nef et de la chapelle nord, vraisemblablement du début du 16e siècle d'après la porte murée en arc brisé côté sud. Le voûtement de la chapelle nord semble contemporain de ce chantier. Le vicaire Jean de Vallier en 1551 fait d'ailleurs mention d'une chapelle, dédiée à saint Sulpice. L'évêque Claude Joly précise qu'il existe deux chapelles au nord, l'une dans la nef dédiée à la Vierge, l'autre, voûtée, dont la dédicace est inconnue. Il décrit également le choeur lambrissé plus élevé que la nef, le clocher sur "l'arcade du choeur" et un porche précédant l'entrée. Le cadastre de 1830 montre un édifice à chevet en abside, flanqué du presbytère.Un projet d'agrandissement est élaboré par l'architecte de l'arrondissement Léon Vigier en 1855, mais il semble que les travaux n'ont été effectués que dans les années 1870 : les archives conservent la trace de l'établissement de quatre contreforts (du choeur) en 1876. Selon Labatut, (dans "la Semaine catholique" de 1876 et 1888), cet édifice agrandi de deux chapelles latérales et doté d'un clocher à flèche, a été béni par Mgr Rumeau en 1888. L'examen des maçonneries montre que la nef a été allongée d'une travée à l'ouest, qu'une chapelle a été construite au sud, qu'un nouveau choeur a été édifié et que l'ensemble de l'édifice (à l'exception de la chapelle nord ?) a été voûté.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 16e siècle ; 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Monuments historiques de Penne-d'Agenais