France   |    
Blason et armoiries de Dole

Dole

Jura

Franche-Comté

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Dole

Monuments historiques et bâtiments protégés de Dole

Ancien couvent des Cordeliers

Ancien couvent des Cordeliers
Ancien couvent des Cordeliers
Histoire : Puits du 16e siècle. Portail du 3e quart 16e siècle, par Denis LERUPT. A côté de leur bâtiment conventuel, les Cordeliers construisent vers 1720 une maison entre cour et jardin et des boutiques sur la rue. La maison est vendue comme bien national à la Révolution. A l'intérieur, une cheminée du 17e siècle est conservée. Des ailes de communs ferment la cour.
Précisions : Portail et partie inférieure de la façade sur rue de la maison 41, rue des Arènes, dans toute sa largeur y compris le bandeau surmontant le fronton du portail : classement par arrêté du 22 octobre 1913, rectifié par décret du 30 juin 1914 - Puits du 16e siècle, dans la cour du Palais de Justice : classement par arrêté du 17 juillet 1924 - Porte en fer forgé : inscription par arrêté du 13 mars 1950 - Portail : partie supérieure de la façade sur la rue des Arènes dont la partie inférieure est classée, façade sur la cour, passage et toiture. Eglise, y compris le reste de l'enfeu du côté nord du choeur, le sol et les chapelles. Bâtiments conventuels (à l'exclusion du bâtiment ajouté au 19e siècle au nord-ouest) : ensemble des façades sur la cour d'entrée, sur les jardins et sur la cour du cloître, y compris les galeries du cloître avec le monument funéraire de Rémond Girard ; ensemble des toitures ; deux escaliers en pierre avec leur porte et leur rampe en fer forgé ; soubassements de l'aile est, avec leurs cellules, et les soubassements de l'aile sud ; rez-de-chaussée, y compris les décors en stuc des voûtes et les lambris de l'aile est (ancienne sacristie, ancienne bibliothèque) , et ceux de la grande salle de l'aile sud (ancien réfectoire) ; à l'étage : pièce de l'angle sud-ouest avec ses lambris et sa cheminée, les quatre cheminées 18e siècle de l'aile ouest ; jardins : murs de soutènement est et sud (cad. BH 54, 56, 185, 204, 205) : inscription par arrêté du 8 octobre 1991 - Maison, 41 rue des Arènes : corps de logis ; façades et toitures des ailes sur cour et des corps de bâtiments sur rue ; escaliers des corps de bâtiments sur rue ; portails de la cour et du jardin avec leurs grilles (cad. BH 217 à 221, 228) : inscription par arrêté du 16 décembre 1996
Adresse : rue des Arènes

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1572 ; 1720
Eléments protégés : puits ; bibliothèque ; église ; bâtiment conventuel ; cloître ; tombeau ; jardin ; chapelle ; portail ; sacristie ; galerie ; escalier ; réfectoire ; rampe d'appui ; mur de soutènement ; soubassement
Auteur(s) : LERUPT Denis (maître de l'oeuvre)

Caserne Bernard (ancienne)

Caserne Bernard (ancienne)
Caserne Bernard (ancienne)
Histoire : Pavillon des Officiers : 3e quart 18e siècle, par ATTIRET
Précisions : Façades Est et Ouest du bâtiment O ; facade Nord-Est des bâtiments U et E : inscription par arrêté du 24 octobre 1929 ; Façade principale sur rue ornée de sculptures du Pavillon des Officiers ou de l'Etat-Major (cad. BV 62) : classement par arrêté du 3 février 1975 ; Façades (à l'exclusion de la façade classée) et toitures ; escalier intérieur avec sa rampe en fer forgé du Pavillon des Officiers (cad. BV 62) : inscription par arrêté du 3 février 1975
Adresse : 75 rue des Arènes

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle
Eléments protégés : pavillon ; escalier ; élévation ; ELEVATION ; rampe d'appui ; toiture
Auteur(s) : ATTIRET (architecte)

Collège Saint-Jérôme

Collège Saint-Jérôme
Collège Saint-Jérôme
Histoire : Le collège Saint-Jérôme a été créé à la fin du 15e siècle par le bénédictin comtois Antoine de Roche, prieur de Cluny, afin de recevoir et encadrer des religieux qui suivraient les leçons de l'université. L'église fut consacrée en 1520. L'édifice réalisé au début du 16e siècle était un des plus beaux et des plus spacieux de la ville. Les Etats de Franche-Comté s'y tenaient. Les bâtiments ont été en grande partie reconstruits au début du 18e siècle. Vendu comme bien national à des particuliers, il a été repris par les soeurs de la Visitation en 1826. Après le départ des religieuses en 1978, les bâtiments ont été réaménagés pour recevoir des services publics et des associations. Les bâtiments sont de plan en grille, avec l'église du côté nord, et déterminent deux cours : la cour du cloître contre l'église, avec galerie à arcades, et la cour est en contrebas, avec galerie latérale. L'église conserve le choeur avec abside à trois pans et deux travées de la nef accompagnées de deux chapelles latérales nord. Dans les bâtiments, sont conservés deux escaliers en pierre à rampes en fer forgé.
Précisions : Ensemble du collège avec ses éléments de décor (cad. BL 233, 235, 253 à 255) : inscription par arrêté du 9 novembre 1998

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 16e siècle ; 1er quart 18e siècle
Année de construction : 1520
Eléments protégés : église ; cour ; galerie ; escalier ; décor intérieur ; cloître ; rampe d'appui

Collège de l'Arc, actuellement musée archéologique

Collège de l\
Collège de l'Arc, actuellement musée archéologique
Histoire : Collège de Grammaire installé au début du 16e siècle et rattaché à un collège de Jésuites à la fin du 16e siècle (1582) . Chapelle commencée en 1591 ; construction poursuivie au début du 17e et au 18e siècle, sous la conduite de Antoine Dufour. Les bâtiments ont été construits à la fin du 16e et au début du 17e siècles. Achèvement des bâtiments au 17e siècle (réfectoire de 1690) . Départ des Jésuites en 1765. Le collège des Jésuites a conservé l'essentiel de ses dispositions du 17e siècle.
Précisions : Chapelle (cad. HU 357) : classement par arrêté du 27 avril 1964 - Portail sur rue et plaque portant les armes du fondateur, placée dans la cour de l'ancien collège de Grammaire ; les deux portails de l'ancien collège des Jésuites (cad. HU 270, 357) : classement par arrêté du 4 janvier 1965 - Collège en totalité, y compris les décors (cad. BI 87 ; BL 135) : inscription par arrêté du 14 octobre 1996
Adresse : rue du Collège

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1591 ; 1690
Eléments protégés : pont ; chapelle ; portail ; décor intérieur ; réfectoire
Auteur(s) : DUFOUR Antoine (maître de l'oeuvre)

Cours Saint-Mauris

Cours Saint-Mauris
Cours Saint-Mauris
Histoire : Aménagement du lieu en promenade publique dès 1691 ; travaux de 1717 à 1722 : porte d'entrée, grille, esplanade plantée d'arbres ; vers 1800, aménagement du bas cours par Claude-François Attiret et installation de la fontaine du Lion ; en 1824, installation de quatre statues du 18e siècle ; transformation dans la seconde moitié du 19e siècle par Br. Michel : jardin paysager avec bassin et jet d'eau (1875-1876) , kiosque à musique (1885) ; en 1902, installation du monument commémoratif de Pasteur ; en 1950, marronniers remplacés par des tilleuls ; dernières transformations dans les années 1970.
Précisions : Cours, y compris les statues et le monument de Pasteur (cad. non cadastré, domaine public ; BD 174 à 177) : inscription par arrêté du 8 août 1994

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 19e siècle
Eléments protégés : jardin paysager ; monument ; statue
Auteur(s) : MICHEL Brice (architecte paysagiste)

Couvent des Carmélites de Dole

Couvent des Carmélites de Dole
Couvent des Carmélites de Dole
Histoire : Premier carmel réformé de Franche-Comté fondé en 1614. La chapelle actuelle a été achevée entre 1650 et 1660. Ensemble du couvent reconstruit à partir de 1690 suivant un plan régulier, comme cela était préconisé dans le Cérémonial publié en 1659. La construction de la façade sur la rue Montroland dans le premier quart du 18e siècle acheva l'ensemble qui ne subit plus de modification importante jusqu'à la Révolution. Au 19e siècle, l'édifice abrite une fabrique de bleu et divers locataires avant de recevoir les Ursulines en 1892. Le couvent conserve l'essentiel de ses parties constituantes : chapelle, bâtiments conventuels. Dans le comble des deux pavillons d'angle donnant sur jardin, deux ermitages internes conservent leur décor peint sur bois de la fin du 17e siècle comportant des scènes dans des médaillons. Celui de Nazareth, mieux conservé, développe le thème de la vie cachée du Christ.
Précisions : Ensemble des bâtiments du couvent (à l'exclusion du bâtiment de l'ancienne école paroissiale à l'ouest du jardin) , y compris les décors (cad. BI 30) : inscription par arrêté du 15 juillet 1997 - Les deux ermitages en totalité, dans le comble du couvent (cad. BI 30) : classement par arrêté du 2 décembre 1999

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 17e siècle ; 1er quart 18e siècle
Eléments protégés : bâtiment conventuel ; chapelle ; porche ; décor intérieur ; ermitage

Demeure

Demeure
Demeure
Histoire : Exemple des hôtels suburbains du 18e siècle
Précisions : Façades et toitures du bâtiment des communs qui prolonge le corps de logis (cad. BD 267) : inscription par arrêté du 8 novembre 1991 ; Corps de logis (cad. BD 267) : classement par arrêté du 17 décembre 1993
Adresse : 1 rue des Commards

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 18e siècle
Eléments protégés : logis ; cheminée ; escalier ; salon ; communs

Demeure dite hôtel de Vurry

Demeure dite hôtel de Vurry
Demeure dite hôtel de Vurry
Histoire : Peut ; être construite au 15e siècle, plus vraisemblablement au 16e siècle. Travaux d'aménagement intérieur au 18e siècle.
Précisions : Demeure (cad. BK 130) : classement par arrêté du 17 décembre 1993
Adresse : 7 rue de Besançon

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle
Eléments protégés : charpente ; voûte ; escalier

Eglise Notre-Dame

Eglise Notre-Dame
Eglise Notre-Dame
Précisions : Eglise Notre-Dame : classement par arrêté du 19 novembre 1910

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle
Année de construction : 1509 ; 1574

Eglise Saint-Jean l'Evangéliste

Histoire : La création de la nouvelle paroisse Saint-Jean-l'Evangéliste à Dole donne lieu à un concours national en 1960 pour la construction d'une église et d'un centre paroissial. Le projet retenu est dû à l'architecte Anton Korady, associé au sculpteur Maurice Calka. L'église, disposée au tiers, se dresse perpendiculairement au bâtiment du centre paroissial rectiligne. Une place s'étend entre ce bâtiment et l'immeuble du foyer. L'église présente un plan en forme de cerf-volant. Un arc transversal en béton armé porte deux paraboloïdes hyperboliques en charpente lamellée collée. La base est reprise par une corniche appuyée sur l'arc, le porche et la pointe du choeur, symbolisant deux mains croisées. La grille figurée, réalisée par Maurice Calka, s'appuie principalement sur l'Apocalypse de Saint-Jean.
Précisions : Les façades et toitures du centre paroissial et de l'immeuble de logement et le sol des parcelles de l'ensemble (cad. BT 270, 496, 578, 579) : inscription par arrêté du 19 juillet 2006 - L'église en totalité, avec ses décors (cad. BT 579) : classement par arrêté du 26 mars 2007
Adresse : 9 rue Jean XXIII ; 44-46 rue Général-Lachiche

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 20e siècle
Année de construction : 1961
Auteur(s) : Korady Anton (architecte) ; Calka Maurice (sculpteur)

Enceinte urbaine

Enceinte urbaine
Enceinte urbaine
Précisions : Vestiges du bastion des Bénits (murs et couloirs) ; vestiges des courtines compris entre le bastion des Bénits et le moulin EDF ; courtine portant la rue du Vieux-Château ; porte d'Arans ; courtine au Nord de la porte d'Arans ; arsenal ; vestige de courtine servant de soubassement à un bâtiment du collège Montroland et de soutènement à des jardins ; murs de l'angle Sud-Est de la plateforme de la porte de Besançon et pont dormant à trois arches (cad. BE 62, 129, 132, 133, 138 ; BX 3 à 5, 7, 12 à 14, 65 ; BV 66, 62, 46 ; BL 133, 134, 172 ; BK 121, 122, 209abc) : inscription par arrêté du 23 octobre 1991

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle
Eléments protégés : enceinte ; arsenal ; pont ; bastion ; courtine ; porte ; soubassement ; mur

Fontaine Attiret

Fontaine Attiret
Fontaine Attiret
Précisions : Fontaine Attiret : inscription par arrêté du 15 novembre 1926
Adresse : rue des Arènes

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 18e siècle
Année de construction : 1774
Auteur(s) : ATTIRET Claude François Marie, de Manneville (architecte)

Fontaine et pont

Fontaine et pont
Fontaine et pont
Histoire : Pont en bois construit au 12e siècle (mentionné dans une charte de 1138) . Pont actuel du 13e siècle, en pierre, mentionné dans la charte de franchise de 1274. Au 16e siècle, la construction du bastion Saint-André englobe le pont. Le pont a subi de nombreuses réparations consécutives à des crues, surtout aux 17e et 18e siècles. En 1762, construction d'un nouveau pont, à la veille de l'écroulement définitif de l'ancien pont.
Précisions : Fontaine dite La grande Fontaine, au-dessous des rues du Prélot et Pasteur : inscription par arrêté du 6 mars 1950 - Ensemble des vestiges et parties conservées de l'ancien pont situé sur les parcelles BX 38 et 53, dans la rivière le Doubs (cad. non cadastré, section BX, domaine public de l'Etat) et rue du Prélot (cad. non cadastré, section BH, domaine public communal) : inscription par arrêté du 19 août 1996
Adresse : rue du Prélot ; rue Pasteur

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle

Grand pont sur le Doubs

Grand pont sur le Doubs
Grand pont sur le Doubs
Précisions : Grand pont du 18e siècle sur le Doubs : inscription par arrêté du 19 octobre 1948

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle

Hôpital de la Charité et bastion Saint-André

Hôpital de la Charité et bastion Saint-André
Hôpital de la Charité et bastion Saint-André
Histoire : Hôpital : 1er quart 18e siècle
Précisions : Hôpital, actuellement lycée Charles-Nodier : inscription par arrêté du 29 novembre 1948 ; Bastion Saint-André et petit pavillon situé à son angle Sud, à l'exception des bâtiments modernes situés à ses angles Nord-Ouest et Nord : classement par arrêté du 29 juin 1949

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle
Eléments protégés : bastion ; pavillon

Hôpital du Saint-Esprit (ancien)

Précisions : Façades, y compris la rose du pignon de l'ancienne chapelle, et toiture de l'ensemble ; tour d'escalier-clocher ; mur entre l'ancien bâtiment d'hôpital et l'ancienne chapelle ; colonnes du rez-de-chaussée de l'ancien bâtiment d'hôpital ; pièce lambrissée du rez-de-chaussée de l'ancien bâtiment d'hôpital (cad. BX 49, 50) : inscription par arrêté du 8 octobre 1991

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle
Eléments protégés : tour ; clocher ; escalier ; colonne ; élévation ; toiture ; mur ; décor intérieur

Hôtel Richardot

Hôtel Richardot
Hôtel Richardot
Histoire : Hôtel construit au 16e siècle par François Richardot, évêque d'Arras et aumônier de l'empereur Charles Quint. Il serait l'oeuvre du maître maçon Richard Maire. Le corps de logis est traversé par une allée cochère. L'aile en retour, à gauche de la cour, comporte la tour d'escalier en vis en pierre contre le logis et un pigeonnier. Un bâtiment de remises, datant du 17e siècle, se trouve à droite du portail. Le réaménagement, à la fin du 19e siècle, de l'intérieur du corps de logis présente un grand escalier distribuant par un couloir central le grand appartement de l'étage.
Précisions : Les façades et toitures sur rue et sur cour ; l'escalier en vis en pierre (cad. BI 156, 157) : inscription par arrêté du 28 juillet 2004
Adresse : 36 rue des Arènes

Type : Monuments historiques
Epoque : 16e siècle
Eléments protégés : élévation ; escalier en vis
Auteur(s) : Maire Richard (maître de l'oeuvre)

Hôtel de Champagney (ancien)

Hôtel de Champagney (ancien)
Hôtel de Champagney (ancien)
Précisions : Façades et toitures sur cour et sur rues ; portail d'entrée (cad. H 630) : inscription par arrêté du 2 mars 1971
Adresse : 18, 20 rue Pasteur ; 21 rue Granvelle

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 16e siècle
Année de construction : 1592
Eléments protégés : portail ; élévation ; toiture

Hôtel de Froissard dit aussi hôtel de Balay

Hôtel de Froissard dit aussi hôtel de Balay
Hôtel de Froissard dit aussi hôtel de Balay
Précisions : Les façades et les toitures sur rue (y compris le porche) et sur cour du corps de logis et de l'aile ouest avec sa galerie ; l'escalier à deux volées ; la cheminée monumentale de la pièce est au rez-de-chaussée (cad. BI 76) : classement par arrêté du 19 mars 1982 - Le boudoir au premier étage avec son décor et les cheminées du 17e siècle et du 18e siècle (cad. BI 76) : inscription par arrêté du 19 mars 1982
Adresse : 7 rue du Mont-Roland

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 17e siècle ; 18e siècle
Eléments protégés : escalier ; cheminée ; porche ; galerie ; élévation ; logis ; décor intérieur

Hôtel de Genève (ancien)

Hôtel de Genève (ancien)
Hôtel de Genève (ancien)
Précisions : Ancienne salle de réception au rez-de-chaussée avec son décor, rue Carondelet ; ancienne salle à manger au rez-de-chaussée avec son décor, rue Marcel Aymé (cad. BE 39) : inscription par arrêté du 24 juillet 1985
Adresse : 15 rue Carondelet ; 3 rue Marcel-Aymé

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Eléments protégés : salle à manger ; décor intérieur


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques