France   |    
Monument historique

demeure dite château de la Grange des Prés

Monument historique

Pézenas


Demeure dite château de la Grange des Prés



Histoire : Henri 1er de Montmorency fait en 1587 l'acquisition de terres, d'une chapelle et d'une métairie appartenant depuis 1262 au chapitre cathédral de Lodève. Il y fait construire immédiatement une résidence et aménager le jardin. Les travaux sont achevé en 1595. L'édifice primitif, désigné plus tard sous le nom de "château vieux", présentait quatre corps de bâtiment développés autour d'une cour. L'ancienne chapelle romane avait été englobée dans la nouvelle bâtisse après avoir été surélevée d'un étage par la construction d'une salle haute. Le rez-de-chaussée abritait les communs, la salle basse et la cuisine. Le four était installé dans une tour. Dès 1601, le maître maçon Claude Bastide, chargé des premiers travaux d'agrandissement, élève deux galeries à arcades et entoure le domaine d'un mur d'enceinte couronné de merlons. De 1604 à 1607, sont construits divers bâtiments d'habitation ou à usage agricole. Le grand escalier est mis en place en 1610. Il desservait la salle haute et une terrasse. Le prince de Condé, à qui furent dévolus en 1633 les biens d'Henri II de Montmorency, va poursuivre les travaux, augmentant l'ensemble des deux tiers. Armand de Bourbon, prince de Conti, séjourne à la Grange et y accueille la troupe de Molière à laquelle il accorde son patronage. L'installation en 1697 d'une manufacture de drap marque le déclin de la demeure princière. En 1738, la création par la Province d'une caserne dont il subsiste le monumental portail d'entrée est une ultime étape dans la disparition du château, appelé par les contemporains le Versailles du Languedoc. En 1741, le "château vieux" est acheté par les oratoriens et, en 1795, un hôpital militaire succède aux casernes. Vendu comme bien national, le domaine est racheté en 1812. Le château vieux disparaît entièrement et les parties de l'édifice correspondant aux agrandissements du 17e siècle sont transformés en dépendances agricoles. Un nouveau château est construit vers 1850, en style néo-gothique, et le jardin est reconstitué dans le goût de la seconde moitié du 19e siècle.
Adresse : n° 113 route Nationale

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 17e siècle; 19e siècle
Auteur(s) : Bastide Claude (maître maçon)
Crédits : Jacques, Jean-Claude - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques de Pézenas