France   |    
Blason et armoiries de Contay

Contay

Somme

Picardie

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Contay

Monuments historiques et bâtiments protégés de Contay

Château

Château
Château
Histoire : Le plus ancien seigneur connu est Raoul de Contay en 1138. Un premier château semble avoir existé en bordure de l'Hallue, il aurait été détruit vers 1636. Le château actuel fut bâti au milieu du 18e siècle pour Barthélémy d'Amiens, ou pour son gendre Gilbert Morel de Bécordel. La date de 1753 est encore inscrite en ancres de fer sur les communs. Le pigeonnier, la buanderie, le logis du fermier et les écuries sont contemporains du château. Au 19e siècle on reprit en partie l'aménagement intérieur du château, et on construisit la citerne dans le parc. Les chambres au premier conservent encore des boiseries du 18e siècle, d'un style assez dépouillé. Les pièces d'apparat en revanche, ont été redécorées sous le Second Empire.
Adresse : 4 rue du Château

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle
Année de construction : 1753
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Cimetière catholique

Histoire : Le cimetière actuel fut créé en 1842 malgré l'attachement des habitants à l'ancien cimetière, qui s'étendait autour de l'église paroissiale. Le nouvel emplacement correspondait aux préoccupations de l'époque en matière de salubrité publique, l'ancien site étant jugé trop humide par le médecin des épidémies (rapport de 1813) . Le cimetière fut agrandi en 1861. L'une des tombes porte la signature de Lechien, marbrier à Albert.
Adresse : R.D. 23

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle
Année de construction : 1842
Auteur(s) : Lechien (marbrier)

Cimetière protestant

Histoire : Une présence protestante est attestée à Contay à la fin du 18e siècle : en 1785, on envisagea de créer un cimetière pour les réformés. Toutefois les protestants continuèrent à se faire inhumer dans leur jardin, ou comme les catholiques, dans le cimetière près de l'église. En application du décret du 23 prairial an XIII, les maires de Contay s'opposèrent à partir de 1805 à leur inhumation dans le cimetière communal, un terrain leur ayant été attribué au nord du village. Mais ce site ne satisfaisait pas la communauté, et les tensions étaient vives. Le cimetière actuel fut finalement créé en 1823, sur un terrain accepté par le pasteur Cadoret et la communauté protestante de Contay. Le cimetière catholique fut transféré non loin de là, en 1842. Une tombe porte la signature du marbrier Denoyelle, abondamment représenté dans la région. Contay est la seule commune du canton de Villers-Bocage à présenter un cimetière protestant. D'autres villages des environs, hors des limites cantonales, ont possédé de tels cimetières, mais ils sont aujourd'hui désaffectés (Baizieux, Warloy-Baillon, Toutencourt) .
Adresse : chemin rural Daours à Vadencourt

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 19e siècle
Année de construction : 1823
Auteur(s) : Denoyelle (marbrier)

Eglise

Précisions : Eglise : inscription par arrêté du 4 mars 1926

Type : Monuments historiques

Eglise paroissiale Saint-Hilaire

Eglise paroissiale Saint-Hilaire
Eglise paroissiale Saint-Hilaire
Histoire : Une inscription portée sur le mur sud de la nef indique que l'église fut bâtie en 1457. Certaines parties sont toutefois postérieures et datent du 1er quart du 16e siècle : l'abside avec sa baie axiale à remplage Renaissance, et la chapelle sud (ancienne chapelle seigneuriale) avec son arc en accolade, qui abritait la sépulture de Louis Le Josne (mort en 1510) . D'autre part le collatéral nord fut ajouté après coup, dans la 2e moitié du 16e ou au 17e siècle. L'ensemble de l'église, et en particulier sa façade occidentale, furent restaurés en 1862 par l'architecte amiénois Antoine. En 1868, le peintre-verrier amiénois Couvreur posa une verrière en grisaille dans la chapelle de la Vierge, et peignit la voûte du choeur, mais ce décor a disparu. La couverture et les verrières furent restaurées en 1920-21 au titre des dommages de guerre.
Adresse : 2 place du Marché

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 15e siècle ; 1er quart 16e siècle
Année de construction : 1457
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme

Histoire : Cette fermette est une propriété du château voisin. La date inscrite sur la porte latérale permet de dater sa construction de 1833. Elle suit le plan traditionnel de la cour fermée, même si la disparition du bâtiment qui longeait la rue du Château rend cette disposition moins apparente. On notera la présence de deux logements indépendants, le logis oriental ayant sans doute été rajouté dans la deuxième moitié du 19e siècle.
Adresse : 2 rue du Château

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle
Année de construction : 1833
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme

Ferme
Ferme
Histoire : La ferme remonte probablement au 18e siècle : de son ancienneté témoignent la cave voûtée du logis, son pignon sur rue (donnant sur le Chemin de la sauterie) en craie avec corniche moulurée, et trois murs de la petite étable prolongeant le logis (l'un en craie, l'autre en craie et grès, le troisième en craie et brique) . Mais l'état actuel de la ferme date pour l'essentiel du 19e siècle : reprise du logis, construction d'une nouvelle étable en briques, du hangar avec pigeonnier, de la grange. Cette dernière est datée en fers d'ancrage sur la façade : 1848. L'étable en partie détruite sur le côté nord-est de la cour est un rajout des années 1930.
Adresse : Grande rue 62

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle (?) ; 19e siècle
Année de construction : 1848
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Ferme

Histoire : Cet ensemble date du 19e siècle. La grange porte sur la charpente la date 1894. Le logis est un peu plus ancien, mais ne peut être daté avec précision. La ferme, aujourd'hui sans fonction agricole, a été récemment restaurée mais conserve ses caractères traditionnels. Seule la lucarne, sur le côté ouest de la cour, est une adjonction moderne qui a remplacé la porte-pigeonnier ruinée de l'étable.
Adresse : Grande rue 56

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 19e siècle
Année de construction : 1894
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Jardin d'agrément du château de Contay


Type : Inventaire général du patrimoine culturel (documentation préalable)
Epoque : 18e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Mairie-école

Mairie-école
Mairie-école
Histoire : Une première école communale fut construite en 1831-1832 sur la place du village par le maçon Augustin Lenoel, sur les plans de l'ingénieur architecte Charles Sordi, pour un coût de 3200 francs environ. Par ailleurs la commune se dota d'une école de filles, dirigée par une soeur de la Sainte-Famille (réception des travaux le 1er décembre 1852) . La mairie - école actuelle fut édifiée à partir de 1877 par Adolphe Dufossé, entrepreneur à Saint-Gratien, sur les plans de l'architecte amiénois Alphonse Sévin (également engagé dans la restauration de l'église consécutive à l'ouragan de mars 1876) . La commune se plaignit à plusieurs reprises de la lenteur de l'architecte, mais n'obtint pas sa révocation. En cours de chantier, le conseil municipal décida d'augmenter l'emploi de la pierre afin de ne pas être en reste du presbytère voisin. La réception définitive se fit le 4 mars 1882, pour un coût d'environ 27 000 francs. Une partie de la somme fut apportée par la commune de Vadencourt, réunie à Contay pour le service de l'instruction primaire. Les élèves protestants durent aussi la fréquenter à partir de 1886, lorsqu'on supprima l'école qui leur était jusque-là réservée. Un préau et une buanderie furent ajoutés en 1906 par l'architecte amiénois Alfred Cuvillier. Les réparations consécutives aux dommages de guerre furent menées de 1920 à 1923 par l'entrepreneur Tant, selon le devis de l'architecte Mézelle, tous les édifices de la place ayant souffert des explosions. En 1966, un petit bâtiment fut ajouté au sud pour relier l'ancienne dépendance à la mairie-école, l'ensemble formant actuellement un logement.
Adresse : 5 place du Marché

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1877
Auteur(s) : Sévin Alphonse (architecte)Dufossé Adolphe (entrepreneur)

Maison

Maison
Maison
Histoire : D'après le propriétaire, la partie de la maison donnant sur la rue date de 1854. Elle est accolée à une aile en retour plus ancienne, mais refaite. Une véranda a été placée sur la façade arrière vers 1920. L'étable en fond de cour fut construite après la Première Guerre mondiale, qui avait détruit un bâtiment situé un peu plus en avant. La maison a abrité une épicerie.
Adresse : Grande rue 3

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1854
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison de maître

Maison de maître
Maison de maître
Histoire : La maison fut construite dans le dernier quart du 19e siècle pour M. Arthur Langlet, ancien maire de Contay, décédé en 1898. C'est la plus importante maison du bourg. Une autre maison de maître du 19e siècle, plus sobre dans son décor, s'élève dans la même rue au n°7.
Adresse : 1 rue Neuve

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison et auberge

Maison et auberge
Maison et auberge
Histoire : Cette maison combine logis et salle à usage commercial, ayant servi d'auberge puis de boulangerie-épicerie. Elle a été édifiée dans la première moitié du 19e siècle, peut-être vers 1820 d'après le propriétaire.
Adresse : Grande rue 15

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1ère moitié 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maisons et fermes

Histoire : Un incendie ayant dévasté le village en 1785, la majeure partie de l'habitat vernaculaire date du 19e siècle. Contrairement aux communes de l'aire d'étude plus proches d'Amiens, Contay a conservé une grande partie de cet habitat ancien. La diversité des activités économiques autrefois présente dans le village, doté d'un important marché, a bien sûr disparu, mais Contay conserve plusieurs édifices ayant servi à la fois d'habitation et de commerce : boulangerie, auberge, café. La réfection de certaines façades en briques sur des logis en torchis, ou la construction d'un deuxième logis (généralement en brique, alors que le premier était en torchis) , témoigne des adaptations apportées depuis la deuxième moitié du 19e siècle à l'habitat ancien, conservé mais amélioré. Par ailleurs, Contay présente deux édifices construits dans les années 1930, en s'écartant résolument de l'aspect de l'habitat traditionnel (ferme 2 rue Jubart, et maison 55 Grande rue) . Chronogrammes : 1810, 1819, 1820, 1833, 1848, 1894, 1931, 1937.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Presbytère

Histoire : Une inscription sur le chevet de l'église paroissiale (contrefort nord de l'abside) indique la construction d'un presbytère en 1634 pour un curé de Contay nommé Carton. Dans la première moitié du 19e siècle, le presbytère était en assez mauvais état et la commune décida sa reconstruction, sur la même parcelle cadastrale mais selon une disposition perpendiculaire à l'ancien édifice. Le plan du nouveau presbytère fut établi en 1858 par l'architecte amiénois Antoine, qui s'occupa aussi de la restauration de l'église voisine. Une grille pour la cour de ce nouveau presbytère fut exécutée en 1867 par le serrurier amiénois Delaux-Choquet. A la suite de la Première Guerre mondiale des réparations furent effectuées sur les plans de l'architecte Mézelle au presbytère, dont les dépendances avaient été particulièrement atteintes par les explosions.
Adresse : 2 place du Marché

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1858
Auteur(s) : Antoine (architecte)

Temple

Temple
Temple
Histoire : On connaît mal les développements pris par la Réforme dans la région, avant la reconnaissance officielle du culte protestant. Certains seigneurs, comme celui de Bertangles, ont parfois fait célébrer le culte dans leur château, et des assemblées de protestants se seraient réunies à Coisy dans les années 1570. A partir du 18e siècle, une communauté protestante est attestée à Contay. Elle devait être assez importante pour que le premier pasteur du département, Laurent Cadoret, s'installât à Contay en 1822. Le temple fut édifié en 1828-1829 (la date 1828 est portée en ancres de fer sur la façade) , période à laquelle furent construits de nombreux lieux de culte réformé. Il abrita temporairement l'école protestante en 1867, la commune ayant refusé de louer une maison à cet effet. Dans un triste état en 1869, le temple fut restauré en 1870 par Jules Vérité, menuisier de Contay, sur les plans de l'architecte amiénois Leullier. C'est alors qu'on modifia son accès en construisant le porche sur la grande rue, donnant ainsi au temple l'" allure convenable digne d'un culte salarié par l'Etat ". L'entrée primitive, très lézardée, fut remplacée par une rosace. Cette transformation explique sans doute la position inhabituelle de la chaire, sur le côté. Par ailleurs, on ajouta une sacristie au nord du temple, pour la réunion du conseil presbytéral.
Adresse : Grande rue

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1828 ; 1870
Auteur(s) : Leullier (architecte)Vérité Jules (menuisier)

Présentation de la commune de Contay

Histoire : Le nom de Contay est cité dès 1113, sous l'orthographe " Cuntai ". Au Moyen Age, Contay était le siège d'une seigneurie, de même que deux écarts aujourd'hui disparus, Le Mes (mention en 1281) et Omecourt (hameau encore existant en 1467) . Le seul édifice médiéval conservé est l'église paroissiale (1457 et 16e siècle) , le château ayant quant à lui été reconstruit au milieu du 18e siècle. En 1785, un incendie consuma 52 maisons. La majorité de l'habitat date donc du 19e et du 20e siècle. Au 19e siècle, Contay fut le siège d'un important marché, notamment pour les bestiaux : de cette activité commerciale témoigne encore l'ampleur de la place de l'Eglise, où subsistent toujours les bornes et les tiges en fer qui délimitaient le marché. Contay fut un foyer protestant : la présence de réformés n'y est attestée qu'à partir du 18e siècle, mais la communauté se révéla assez importante au 19e siècle pour qu'on construise un temple (1828) , un cimetière (1823) , et qu'on organise une école (créée par le conseil académique de la Somme en 1851, et supprimée en 1886) .

Type : Inventaire général du patrimoine culturel


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques