France   |    
Blason et armoiries de Colmar

Colmar

Haut-Rhin

Alsace

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Colmar

Monuments historiques et bâtiments protégés de Colmar

Ancien corps de garde ou ancienne maison de police

Ancien corps de garde ou ancienne maison de police
Ancien corps de garde ou ancienne maison de police
Histoire : Ancienne crypte-ossuaire (de la chapelle Saint-Jacques) : 2e moitié 13e siècle, 2e moitié 16e siècle, par Michel Berck. Corps de garde : 2e moitié 16e siècle, par Melchior Beier.
Précisions : Façades et toitures ; escalier ; pièces du premier étage formant l'ancienne grande salle décorée (cad. BN 30) : classement par arrêté du 5 juillet 1958 ; Ancienne crypte-ossuaire (cad. BN 30) : classement par arrêté du 12 décembre 1991
Adresse : 17 place de la Cathédrale

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 13e siècle ; 2e moitié 16e siècle
Année de construction : 1575
Eléments protégés : ossuaire ; chapelle ; crypte ; élévation ; toiture ; décor intérieur ; salle ; escalier
Auteur(s) : Beier Melchior (maître de l'oeuvre) ; Berck Michel (maître de l'oeuvre)

Ancien couvent des Unterlinden

Ancien couvent des Unterlinden
Ancien couvent des Unterlinden
Précisions : Ancien couvent : classement par arrêté du 14 mai 1852
Adresse : 1 rue des Unterlinden

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 19e siècle
Eléments protégés : cloître

Ancien grenier médiéval

Précisions : Parties subsistantes, y compris le sous-sol (cf plan joint à l'arrêté) (cad. BO 9, 15, 60, 71) : inscription par arrêté du 19 juillet 1991
Adresse : 12, 14, 16 rue des Marchands

Type : Monuments historiques
Epoque : 14e siècle
Eléments protégés : sous sol

Ancien hôpital

Précisions : Façades principales et latérales : inscription par arrêté du 18 juin 1929, modifié par arrêté du 4 décembre 1946
Adresse : 9 Grand'Rue

Type : Monuments historiques
Epoque : 18e siècle
Eléments protégés : élévation

Ancien hôtel de Reiset

Ancien hôtel de Reiset
Ancien hôtel de Reiset
Histoire : L'immeuble a été entièrement reconstruit en 1718 par Hirsinger. La façade, seule partie intéressante de l'édifice, se compose d'un rez-de-chaussée dans lequel s'ouvre une grande arcade d'entrée en bois, et de longs étages en encorbellement, éclairés par de nombreuses fenêtres de forme moderne, et supportés par deux consoles en pierre.
Précisions : Façade et toiture : inscription par arrêté du 18 juin 1929
Adresse : 50 rue des Clefs

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 18e siècle
Année de construction : 1718
Eléments protégés : élévation ; toiture
Auteur(s) : Hirsinger (maître de l'oeuvre)

Ancien palais du Conseil Souverain d'Alsace, actuel Tribunal de Grande Instance

Histoire : Un bâtiment médiéval a servi d'hôtel de ville de 1459 jusqu'en 1698, année où il fut affecté au Conseil souverain d'Alsace, plus haute juridiction de la province mise en place par Louis XIV. Pendant le 17e siècle, il a servi plusieurs fois de logements à des hôtes de marque, en particulier Louis XIV en 1681 et 1683. Au cours des siècles, l'édifice a subi des transformations : la première au 16e siècle, entre 1577 et 1595 : il en subsiste un bâtiment de caractère Renaissance ; la suivante a eu lieu de 1769 à 1771 en réutilisant les vestiges des bâtiments du 16e siècle. Les deux chapelles voûtées superposées sont des vestiges du couvent des Augustins, en grande partie remplacé par la maison d'arrêt.
Précisions : Ancien palais, à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 16 octobre 1930 - Façades et toitures, ainsi que les deux chapelles médiévales superposées (cad. CA 2) : classement par arrêté du 20 novembre 1998
Adresse : 56 Grande-Rue ; rue des Augustins

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 16e siècle ; 2e moitié 18e siècle
Année de construction : 1769
Eléments protégés : vestibule ; chapelle ; décor intérieur

Ancien poêle des Laboureurs

Ancien poêle des Laboureurs
Ancien poêle des Laboureurs
Précisions : Façades et toitures : inscription par arrêté du 18 juin 1929
Adresse : 7 rue Vauban

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 17e siècle
Année de construction : 1625 ; 1640
Eléments protégés : élévation ; toiture

Ancienne chancellerie

Histoire : Un des rares bâtiments gothiques conservés à Colmar. Ancienne chancellerie de la ville libre d'Empire. De l'architecture de cette époque témoignent, en ce qui concerne le corps principal, le pan de bois des combles, la charpente, un épi de faîtage ainsi qu'une ouverture trilobée dans la façade postérieure. On relève l'arrière du corps annexe, des baies géminées en plein-cintre. L'essentiel des encadrements de portes et de fenêtres, une console de puits, l'abreuvoir dans la cour et la galerie à balustres surmontant la dépendance datent de la Renaissance. Les périodes plus récentes ne sont pas en reste : garde-corps de la fin du 17e siècle, escalier à balustres du 18e siècle, autre garde-corps du 19e siècle.
Précisions : Corps principal, corps annexe et dépendance avec galerie à balustrade en bois dans leurs parties anciennes ; mur de clôture avec son portail et les garde-corps en fer forgé ; abreuvoir dans la cour (cad. BO 42) : inscription par arrêté du 15 octobre 1992
Adresse : 6 rue des Augustins

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 14e siècle ; 4e quart 16e siècle ; 17e siècle
Année de construction : 1600
Eléments protégés : communs ; abreuvoir ; galerie ; clôture ; portail

Ancienne collégiale Saint-Martin

Ancienne collégiale Saint-Martin
Ancienne collégiale Saint-Martin
Précisions : Ancienne collégiale : classement par liste de 1840

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 14e siècle ; 15e siècle ; 16e siècle
Année de construction : 1350 ; 1443 ; 1450
Eléments protégés : église
Auteur(s) : Humber (maître de l'oeuvre) ; Marburg (maître de l'oeuvre) ; Gering (maître de l'oeuvre) ; Wechtelin (maître de l'oeuvre)

Ancienne douane, dit aussi Koïfhus

Ancienne douane, dit aussi Koïfhus
Ancienne douane, dit aussi Koïfhus
Histoire : Situé en plein coeur du Vieux Colmar, cet ensemble utilisé comme lieu d'exposition se compose de trois corps de bâtiment évoquant son ancienne fonction à la fois politique et économique. - Bâtiment de la Douane : corps principal rectangulaire construit en 1480. Façades sud et nord de même ordonnance : grand portail surmonté d'armoiries sous un dais, petite porte et fenêtres rectangulaires ; balustrade à réseau curvilinéaire. Rez-de-chaussée jadis affecté au contrôle des marchandises importées ; étage occupé par l'ancienne administration communale, grande salle de réunion des représentants de la Décapole, plafond en bois. Bâtiment intermédiaire : corps allongé à six travées d'ouvertures. Rez-de-chaussée ouvert par de grandes arcades. Côté Grand'Rue : escalier à angle droit ; côté place : loggia en bois sur colonnes en pierre, tourelle d'escalier avec porte à décor typiquement Renaissance (fin 16e, début 17e siècle). Bâtiment nord : servait, comme le précédent, au dépôt obligatoire des marchandises des commerçants colmariens. Façade nord : arcs en plein-cintre au rez-de-chaussée, fenêtres à pilastres cannelés et masques humains à l'étage ; pignons latéraux à rampants chantournés de style Renaissance. Le général Rapp y est né en 1771.
Précisions : Intérieur du bâtiment principal et de ses annexes et colonne placée devant la façade principale : inscription par arrêté du 16 octobre 1930 ; Façades et toitures (cad. BR (347) 81) : classement par arrêté du 29 novembre 1974
Adresse : 29 Grand'Rue

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 15e siècle ; 16e siècle ; 18e siècle
Année de construction : 1480
Eléments protégés : communs ; colonne ; élévation ; décor intérieur ; toiture

Bâtiments

Histoire : L'essentiel des façades donnant sur cette cour date du dernier tiers du 17e siècle. Le portail du bâtiment nord daté de 1669, la porte de 1673 en façade ouest, une autre porte en façade est ainsi que de nombreuses fenêtres portent la marque de la Renaissance, très attardée en Alsace. La radiation en 1952 de l'arrêté de 1929, portant inscription de l'ensemble des façades sur cour, a entraîné la démolition, sur le côté est, de la partie la plus ancienne et la plus intéressante (le corps de bâtiment en pan de bois avec le pigeonnier, portant les dates de 1532, 1592 et 1669) et son remplacement par une partie d'un supermarché.
Précisions : Façades et toitures sur cour, à l'exception de la construction du 20e siècle à l'Est (cad. BE 63) : inscription par arrêté du 15 octobre 1992
Adresse : 7 place de la Cathédrale

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 17e siècle
Année de construction : 1669 ; 1673

Château d'eau

Château d\
Château d'eau
Histoire : Ce château d'eau, construit par l'architecte Victor Huen et l'ingénieur Henri Bruner de 1884 à 1886, est désaffecté depuis 1984.
Précisions : Château d'eau, à l'exclusion de sa toiture (cad. OB 19) : inscription par arrêté du 16 avril 1993
Adresse : avenue Raymond-Poincaré

Type : Monuments historiques
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1884
Auteur(s) : Huen Victor (architecte) ; Bruner Henri (ingénieur)

Cimetière

Histoire : Ce calvaire se trouvait primitivement devant la Chapelle du vieux cimetière de la ville. En 1576, il fut transféré au nouveau cimetière Ste Anne et y demeura jusqu'en 1792. Enfin, il fut placé, en 1805, au cimetière actuel de Colmar. Excellent ouvrage du début du 16e siècle. Au pied de la Croix portant le Christ, se tiennent la Vierge et saint Jean. Statues de grandes dimensions : celle de saint Jean atteint une hauteur de 1 m 90. Sur la croix, figure la date de 1507 ; sur le socle de la statue de la Vierge, celle de 1517 ; cette dernière date indique, vraisemblablement, l'année de la mort du donateur (inconnu), dont les armes peintes ont dû se trouver, jadis, sur l'écusson figurant sur ce même socle. H. Roth attribue cette oeuvre (que certains auteurs donnent à Durer) à Georges Muglich, dit Meister Joerg, sculpteur dont l'influence a été prépondérante à Colmar, depuis la fin du 15e siècle jusqu'après 1514.
Précisions : Calvaire : inscription par arrêté du 16 octobre 1930
Adresse : rue du Ladhof

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 16e siècle
Année de construction : 1507 ; 1517
Eléments protégés : calvaire

Cour d'Appel

Histoire : Palais de l'ancien Oberlandesgericht construit de 1902 à 1906 suivant les plans des architectes Kuder et Müller, transformé en cour d'appel de Colmar en février 1919. Son architecture s'inspire du baroque allemand du 18e siècle. Le hall d'entrée est marqué par un escalier d'honneur monumental.
Précisions : Façades et toitures, hall d'entrée avec escalier d'honneur (cad. OB 20) : inscription par arrêté du 15 novembre 1985
Adresse : 9 avenue Raymond-Poincaré

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1902
Eléments protégés : vestibule ; escalier ; élévation ; décor intérieur
Auteur(s) : Kuder (architecte) ; Müller (architecte)

Cour d'Assises

Histoire : La Cour d'Assises est un des rares bâtiments néo-classiques colmariens élevés sous la Monarchie de Juillet. Seule construction en recul par rapport à l'alignement de l'ancienne rue des Juifs par suite de l'établissement d'un escalier monumental, elle participe, de ce fait et par la recherche décorative de la façade principale, d'une véritable mise en scène, propre à maints bâtiments judiciaires du 19e siècle. Le vestibule, rythmé sobrement par des colonnes à chapiteaux composites et des pilastres toscans, et le plafond, richement orné, de la salle d'assises rompent la simplicité des dispositions intérieures.
Précisions : Escalier monumental avec ses garde-corps, façades, toitures, vestibule et plafond de la salle d'assises (cad. CA 8) : inscription par arrêté du 15 octobre 1992
Adresse : 3 impasse Hoffmeister

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 19e siècle
Année de construction : 1840
Eléments protégés : salle d'audience ; escalier ; vestibule ; décor intérieur

Couvent Sainte-Catherine

Couvent Sainte-Catherine
Couvent Sainte-Catherine
Précisions : Couvent : classement par arrêté du 13 juin 1903

Type : Monuments historiques
Epoque : 3e quart 14e siècle
Année de construction : 1371

Couvent des Dominicains

Couvent des Dominicains
Couvent des Dominicains
Histoire : Cloître : 13e siècle, 15e siècle, 4e quart 18e siècle. Eglise des Dominicains : 4e quart 13e siècle, 2e quart 14e siècle.
Précisions : Cloître : classement par arrêté du 2 novembre 1948 ; Eglise : classement par arrêté du 2 novembre 1948

Type : Monuments historiques
Epoque : 13e siècle ; 2e quart 14e siècle ; 15e siècle ; 4e quart 18e siècle
Année de construction : 1289 ; 1346 ; 1795
Eléments protégés : cloître ; église

Eglise protestante Saint-Matthieu, ancienne église des Franciscains

Eglise protestante Saint-Matthieu, ancienne église des Franciscains
Eglise protestante Saint-Matthieu, ancienne église des Franciscains
Histoire : Le couvent des franciscains de Colmar existait depuis la première moitié du 13e siècle ; hôpital en 1543, il garde cette affectation jusqu'au début du 20e siècle. Il ne reste des bâtiments conventuels que la chapelle qui fut affectée au culte protestant depuis 1575. Elle se compose d'un choeur long et étroit largement éclairé par de grandes baies et séparé de la nef et des bas-côtés, réservé aux fidèles par un très beau jubé. La nef était charpentée, mais un faux plafond en plâtre dissimule actuellement le solivage et le plancher anciens, décorés encore de rinceaux noirs sur fonds gris, restes d'une décoration du 17e siècle. Le mobilier est très sobre, mais il y lieu de signaler un très beau Christ en bois de la fin du 15e ou du début du 16e placé sur le jubé. Les grandes orgues seraient une oeuvre de Silbermann père. Les panneaux des balustrades du jubé et des tribunes sur les bas-côtés sont décorés de peintures à l'huile. Le choeur est séparé de la nef par une cloison. La sacristie est aménagée dans une chapelle à deux étages où l'on peut signaler deux curieuses piscines. Le monument a peu souffert de la guerre ; par contre, les vitraux ont été brisés.
Précisions : Ancienne église : classement par arrêté du 2 novembre 1948
Adresse : Grand-Rue

Type : Monuments historiques
Epoque : 1ère moitié 14e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle

Enceintes du Moyen Age

Enceintes du Moyen Age
Enceintes du Moyen Age
Histoire : Les vestiges les plus importants des fortifications du Moyen Age de Colmar - rasées en 1673 sur l'ordre de Louvois. Conservé sur une longueur d'environ 100 m, le mur d'enceinte longe la Lauch. Construction en briques, sur socle en pierre de taille. Sa hauteur actuelle est d'environ 5 m. La crête, refaite, est protégée par des tuiles. Deux étages de meurtrières, percées dans des blocs de pierre encastrés dans le mur. Vestiges de deux tours carrées : l'une, vers la rue des Tanneurs, a été transformée, ultérieurement, en habitation, un étage en pans de bois ayant été construit sur sa partie inférieure, conservée. L'autre, à environ 50 m de distance, n'a également conservé que la partie inférieure, faisant saillie sur la face du mur.
Précisions : Restes des enceintes du Moyen-Age, situés au bord de la Lauch : inscription par arrêté du 18 juin 1929

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 13e siècle
Année de construction : 1220
Eléments protégés : enceinte

Gare centrale des voyageurs

Histoire : Remplaçant une première gare de 1842, la gare actuelle est édifiée de 1905 à 1906 sous l'égide de l'administration allemande des chemins de fer (Kaiserliche General-Direktion der Eisenbahnen in Elsass-Lothringen). La gare, avec sa haute tour d'horloge, est ornée d'un décor sculpté juxtaposant des éléments antiquisants, naturalistes et industriels. La gare a été restaurée en 1991 ; les verrières, détruites pendant la Deuxième Guerre mondiale, ont été remplacées par une oeuvre sur verre due au peintre Jean Le Gac.
Précisions : Bâtiment principal (cad. OE 48) : inscription par arrêté du 28 décembre 1984
Adresse : 9 place de la Gare

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle
Année de construction : 1905
Auteur(s) : Le Gac Jean (peintre)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques