France   |    
Monument historique

cité ouvrière Thiercelin Parichault

Monument historique

Épernay


Cité ouvrière Thiercelin Parichault



Histoire : Le lotissement : vers 1872 est tracée la rue Neuve de la Côte Belle sur des terrains situés au-delà du parc appartenant à la famille Mérendet. Sur cette voie nouvelle, est implantée à partir de 1886 une cité ouvrière. Des chemins sont redressés pour former les rues de la Côte Legris et des Semonts. La conception de la cité montre la recherche d'une qualité architecturale supérieure à celle de la Cité Jémot, de 20 ans antérieure. Elle comprend 81 parcelles dont 65 maisons simples sur parcelles étroites de 5,50 à 7,50 m de largeur et 30 m de profondeur, 8 maisons d'angle ou jumelées et petits immeubles de 2 étages, et une série de 8 maisons pour des occupants de meilleur niveau social sur la rue de la Côte Legris, disposant de jardins d'agrément antérieurs. Les maisons portent des dates échelonnées de 1886 à 1900. L'ancien Parc Mérendet est loti après 1950. L'accès à cet ensemble résidentiel est situé au 11 rue Thiercelin Parichault. Les maisons ouvrières simples, implantées sur parcelles étroites, ont été dotées d'extensions de salles d'eau au cours du 20e siècle. La Crèche Rachel : après la construction d'une crèche, le conseil municipal décide la construction d'une 2ème Crèche Rachel le 5 mars 1891. Implantée au 4 rue Thiercelin Parichault, elle est identique à une Crèche (Rachel n°1) qui avait été construite en 1885 au 79 rue des Jancelins, sur un terrain donné par les époux Mérendet-Oudart par l'architecte Alban Gaillandre, grâce aux dons de Monsieur Auban-Moët Romont. En échange, ce dernier impose de donner à cette fondation le nom de son épouse, Rachel. Une extension a été ajoutée à cette crèche en 1973.
Adresse : 3 à 75, 8 à 50 rue Thiercelin-Parichault ; 7 à 45 (n° impairs), 12 à 18 rue de la Côte-Legris ; 33 rue Irène-Joliot-Curie ; 18-22, 29 rue des Semonts

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1886 ; 1887 ; 1900
Auteur(s) : Gaillandre, Alban (architecte) (?)
Crédits : Delance, P. - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques d'Épernay