France   |    
Monument historique

château d'Olce

Monument historique

Iholdy


Château d'Olce



Histoire : Olce (ou Olzo en basque) est mentionnée comme maison noble du royaume de Navarre en 1300, 1366 ("olço") et 1412 ("la salle dolço"). En 1422, Arnauton et Peyroton sont "doncels" du roi. Le premier reçoit de Charles III le territoire d'Eulza et toutes ses rentes. La seigneurie est érigée en baronnie en 1655. Le château actuel date du 3e quart du 17e siècle. Il se situe au bas de la colline où s'élevait, selon une tradition, le château primitif, une maison forte. Le commanditaire de cet édifice de style classique est Mgr Jean d'Olce, évêque de Bayonne de 1644 à 1681, qui célébra le mariage de Louis XIV en 1660. La date 1655 est gravée à deux reprises sur deux pierres remployées dans l'encadrement d'une fenêtre de l'élévation antérieure. Le linteau de la porte principale de l'édifice, en élévation antérieure, porte la date 1664 et est accompagnée de l'inscription "IHS MARIA " et d'une croix. La porte est surmontée d'une plaque aux armes du commanditaire et au décor de croix de Malte, de Lune et de rosace Une plaque en remploi a été installée par les propriétaires dans l'encadrement d'une porte de l'enceinte de la propriété ; celle-ci comporte la date 1690 et un décor de croix fleurdelisée et de deux étoiles. F.-C. Legrand voit dans le pavillon de droite la tour d'angle d'une construction antérieure. Toutefois, aucun élément d'architecture ne prouve son antériorité. L'indice d'une probable maison forte réside dans l'appareil des murs de l'angle ouest du bâtiment, en moyen appareil de calcaire, atteignant 0,9 mètres d'épaisseur. Toutefois, Mr Christian Normand souligne que cette phase de construction est à la fois hypothétique et indatable. S'appuyant sur la date 1520 inscrite sous le blason de la porte d'entrée, Christian Normand voit là une nouvelle phase de construction. Ces hypothèses sont étayées par les observations suivantes: les niveaux actuels ne sont pas ceux du bâtiment d'origine; il existe plusieurs types d'ouvertures; sous le rez-de-chaussée du pavillon de gauche, apparaissent les vestiges d'une cave aux murs appareillés, dont la voûte a été détruite. À la fin du 20e siècle, de grands travaux de restauration ont sauvé le bâtiment d'une ruine certaine.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 17e siècle ; 20e siècle
Année de construction : 1520 ; 1655 ; 1664 ; 1690
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
Crédits : Chabot, Bernard - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques d'Iholdy