France   |    
Blason et armoiries de Charleville-Mézières

Charleville-Mézières

Ardennes

Champagne-Ardenne

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Charleville-Mézières

421
2341Charleville-Mézières est une ville de 51300 habitants, située dans le département des Ardennes et la région de la Champagne-Ardenne en France. Les habitants de Charleville-Mézières s'appellent les Carolomacériens et les Carolomacériennes. Charleville-Mézières possède 61 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population51300 habitants
GentiléCarolomacériens, Carolomacériennes
Superficie3182 hectares
Densité1612 hab/km²
Altitude148 mètres
Code Postal08000
Code INSEE08105

032432xxxx032432xxxx
MaireClaudine Ledoux
MairieMairie de Charleville-Mézières
Rue Louis Jouvet
08800 CHARLEVILLE MEZIERES
Téléphone0324324000
Fax0324324179
Site web

Fiche consultée 2341 fois

Cartes postales anciennes de Charleville-Mézières

Eglise St RemiLa Place Ducale et l`Hôtel de VilleRue Thiers

Avis sur Charleville-Mézières


Donnez votre avis sur Charleville-Mézières

Monuments historiques et bâtiments protégés de Charleville-Mézières

Dépôt SNCF de Mohon

Histoire : A la fin du 19e siècle, l'augmentation du trafic des voyageurs et des marchandises et le passage à l'Allemagne des dépôts et ateliers de Mulhouse et Montigny-lès-Metz après 1870, obligent la Compagnie de Chemins de fer de l'Est à déplacer le dépôt de locomotives de la rive droite à la rive gauche de la Meuse. Un premier projet de deux rotondes reliées par un atelier central est proposé en 1896 par l'ingénieur de la Compagnie, puis modifié en 1903 pour trois rotondes communicant entre elles et ouvrant sur un atelier. Le plan définitif de deux rotondes pouvant abriter chacune trente-deux voies est retenu en 1904. De 1906 à 1907, construction et montage des bâtiments en acier. En 1908, installation du pont transbordeur et de l'horloge dans l'atelier qui se compose d'un bâtiment à trois voies, dont deux sur fosses, réservé au levage des locomotives et à leur entretien ; et d'une partie, sous deux sheds, destinée à l'outillage. L'arrêt de la sidérurgie et de l'exploitation du minerai lorrain au début des années 1980, marque le déclin du trafic et du dépôt. En 1981, destruction de la seconde rotonde.

Type : Monuments historiques
Epoque : 1er quart 20e siècle

Vidéos de Charleville-Mézières

Chargement...