France   |    
Monument historique

chapelle et cimetière Saint-Laurent

Monument historique

Épernay


Chapelle et cimetière Saint-Laurent



Histoire : La fondation de cette chapelle, vers 1145, a été attribuée à Thibault II Comte de Champagne. Elle est rattachée à une léproserie desservie par les Templiers puis les Hospitaliers, mais sous la dépendance de l'abbaye Saint-Martin (charte de 1170). Cette chapelle est ravagée en 1590 ou lors du siège de 1592, date à laquelle ses pierres auraient servi à la reconstruction de la tour Saint-Antoine, dite encore tour Vignolles. La chapelle est reconstruite au début du 17e siècle, vraisemblablement comme chapelle de cimetière de la paroisse, par les habitants du faubourg et une confrérie dite de Saint-Laurent. Selon d'autres sources, elle n'aurait été reconstruite ou restaurée, en même temps que la maladrerie, que vers 1674. En 1756, les édiles sparnaciens décident de créer un nouveau cimetière sur le terrain attenant à la chapelle. Celui-ci, autorisé par arrêt royal du 27 janvier 1757, est destiné à remplacer le "cimetière des pauvres" proche de l'abbaye, au centre ville, devenu exigu. En l'an II, la chapelle échappe à la démolition en servant d'écurie et de logement pour les convois militaires. Le 8 mai 1808, elle est rendue au culte. Le clocher est reconstruit en 1825. Le cimetière, agrandi en l'an XII, est désaffecté par arrêté municipal du 25 avril 1832. La chapelle tombant en ruine est acquise par la famille Chandon en 1882 qui la restaure et tente sans succès de la rendre au culte. La famille l'offre en 1961 à l'évêché de Châlons.
Adresse : 2 rue de la Côte-Legris

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 12e siècle ; 1er quart 17e siècle ; 2e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
Crédits : Delance, P. - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques d'Épernay