France   |    
Monument historique

centrale hydroélectrique de la Serre

Monument historique

Saint-Claude


Centrale hydroélectrique de la Serre



Histoire : Créée en 1900 par la société Foy-Guérin et Cie, propriétaire d'une manufacture de meubles en fer à Paris (39 rue Popincourt) , la Société électrométallurgique du Jura fait construire la centrale de la Serre cette même année. Située sur un affluent de la Bienne, l'Abîme, celle-ci utilise une chute de 85 m avec pour ouvrages d'amenée un canal de 500 m environ, partiellement souterrain, puis une conduite forcée de 90 cm de diamètre. Elle dispose de 350 ch hydrauliques et de 350 ch thermiques. En 1905, la société est transformée en S.A. sous l'appellation de société des Forces motrices de la Bienne. En 1925, raccordée au réseau de l'Union électrique, elle dessert la ville, avec sept transformateurs, les communes avoisinantes et même Morez et Morbier. Le 22 novembre 1939, la société fusionne avec l'Union électrique, créée en 1895 sous le nom de Société d'Exploitation électrique de Morteau et propriétaire de la centrale du Saut-Mortier, commune de Cernon. Cette dernière détient alors5000 des 6500 actions de 1000 F constituant son capital. La chaufferie est démolie et remplacée par un grand poste de transformation. La centrale passe à EDF en 1946. En 1969, elle produit 5 039 000 kWh et alimente le réseau basse tension. Actuellement, elle est télécommandée depuis la centrale du barrage de Vouglans. 3 groupes hydrauliques et un groupe thermique (machine à vapeur) délivrant 5000 V en 1925. 1939, remplacement des groupes existants par 2 nouveaux : turbines Francis à axe horizontal de 550 kW, sorties des ateliers Neyret-Beylier-Picard-Pictet (Grenoble) , et alternateurs de la Compagnie générale Electrique (Nancy) . 12 personnes au début du 20e siècle : monteurs de lignes, 3 personnes de service (travaillant en 3 huit) , 1 remplaçant et 1 électricien refaisant le bobinage des moteurs.
Adresse : 35 rue de la Serre

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
Crédits : Mongreville, Jérôme - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques de Saint-Claude