France   |    
Blason et armoiries de Cannes

Cannes

Alpes-Maritimes

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Cannes

Monuments historiques et bâtiments protégés de Cannes

Hôtel de voyageurs dit Hôtel des Pins, puis Résidence des Pins

hôtel de voyageurs dit Hôtel des Pins, puis Résidence des Pins
hôtel de voyageurs dit Hôtel des Pins, puis Résidence des Pins
Histoire : Hôtel construit en 1872 par l'architecte cannois Laurent Vianay. C'est peut-être lui qui ajouta vers 1900 l'aile nord et la rotonde d'entrée, sans doute pour Henri Ruhl qui revend l'établissement en 1928. Le jardin est loti en 1950. En 1954 l'édifice est partagé en appartements sous le nom de Résidence des Pins.
Adresse : 58 boulevard Alexandre-III

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1872
Auteur(s) : Vianay Laurent (architecte)

Hôtel de voyageurs dit Hôtel du Louvre, puis immeuble Henri Germain

Histoire : Hôtel construit en 1882 pour la Société PLM. L'immeuble porte le nom d'Henri Germain, député et président du conseil d'administration de la Société Foncière Lyonnaise.
Adresse : 2 boulevard Carnot ; 1, 2 boulevard d'Alsace

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1882
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit Hôtel du Paradis, actuellement villa Paradis

hôtel de voyageurs dit Hôtel du Paradis, actuellement villa Paradis
hôtel de voyageurs dit Hôtel du Paradis, actuellement villa Paradis
Histoire : Hôtel construit en 1868 pour lui-même par l'architecte cannois Louis Nouveau, dont le monogramme orne la clé de la porte d'entrée. En 1892 les ailes encadrant le corps central sont surélevées. Puis ajout de l'aile est, et enfin de l'aile ouest. L'hôtel est exploité jusqu'en 1914, date à laquelle il sert d'hôpital militaire. Puis resté inoccupé, il est acquis en 1942 par M. Lamon, homme d'affaires parisien, et divisé en 13 appartements. On supprime alors la balustrade qui couronnait l'ensemble de l'édifice. Le jardin, étudié séparément, fut amputé de sa partie sud vers 1965.
Adresse : 132 boulevard de la République

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1868 ; 1892
Auteur(s) : Nouveau Louis (architecte, auteur commanditaire)

Hôtel de voyageurs dit Hôtel du Parc, actuellement Résidence du Parc Vallombrosa

hôtel de voyageurs dit Hôtel du Parc, actuellement Résidence du Parc Vallombrosa
hôtel de voyageurs dit Hôtel du Parc, actuellement Résidence du Parc Vallombrosa
Histoire : En 1890 l'hôtelier allemand Martin Ellmer, propriétaire de l'Hôtel du Pavillon (IA06000488) , achète le domaine. Il fait agrandir et aménager le château en hôtel de voyageurs par l'architecte cannois Laurent Vianay qui modifie aussi le jardin. La bibliothèque, préexistante, reçoit un vitrail signé des verriers A. Schell et Otto Vittali, d'Offenbourg, probablement vers 1905. Une partie du jardin est revendue avant 1895. L'édifice sert d'hôpital militaire en 1870 et en 1914-1918. Il rouvre jusqu'en 1934. Il est vendu en 1937 au promoteur Armand Haour qui le fait diviser en appartements par l'architecte Weber, de Villefranche-sur-Saône. Les Allemands le réquisitionnent pendant l'Occupation. L'élargissement de l'avenue détruit la conciergerie vers 1985.
Précisions : façades et toitures, grand hall ouest, couloirs, halls secondaires, 2 escaliers principaux, chapelle et leurs décors (cad. AW 202) : inscription par arrêté du 10 juin 1993.
Adresse : 6 avenue Jean-de-Noailles

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) : Vianay Laurent (architecte, paysagiste)Weber (architecte)

Hôtel de voyageurs dit Hôtel du Pavillon, puis Résidence L'Impérial, actuellement Résidence du Pavillon

hôtel de voyageurs dit Hôtel du Pavillon, puis Résidence L\
hôtel de voyageurs dit Hôtel du Pavillon, puis Résidence L'Impérial, actuellement Résidence du Pavillon
Histoire : Hôtel de voyageurs construit en 1870. A la fin du 4e quart du 19e siècle il appartient à l'hôtelier allemand Martin Ellmer qui achète alors le château des Tours pour en faire un hôtel de voyageurs (IA06000699) . Il a été transformé en immeuble d'appartements en 1946 par l'architecte cannois César Cavallin.
Adresse : 113 rue Georges-Clémenceau

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1870 ; 1946
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit Hôtel du Prince de Galles, puis pensionnat des Soeurs du Bon Pasteur

hôtel de voyageurs dit Hôtel du Prince de Galles, puis pensionnat des Soeurs du Bon Pasteur
hôtel de voyageurs dit Hôtel du Prince de Galles, puis pensionnat des Soeurs du Bon Pasteur
Histoire : Hôtel construit en 1876. Après sa transformation en pensionnat, ajout d'une chapelle à l'extrémité ouest au début du 20e siècle. De 1914 à 1916 des civils allemands sont internés dans l'hôtel qu'ils libèrent en piteux état, ce qui vaut à son propriétaire en 1919 une indemnisation de 190 000F. C'est le plus grand édifice construit à Cannes au 19e siècle.
Adresse : 9 à 13 avenue Montrose

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1876
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel

hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel
hôtel de voyageurs dit Le Grand Hôtel
Histoire : Hôtel construit en 1863 par l'architecte Blond et inauguré le 1er octobre 1864. Vers 1870 il est équipé d'un établissement de bains construit sur le rivage. On ajoute en 1901 à l'angle sud-est du jardin la villa dite depuis la Malmaison et on construit un portique à l'angle sud-ouest du jardin (serait-ce une reconstruction partielle de l'établissement de bains ?). Une aile en rez-de-chaussée est acollée au sud-est de l'hôtel avant 1930. Les architectes cannois Arthur J. Charvoz et A. Triou et le sculpteur cannois en plâtrerie décorative J. Astoux décorent alors pour la Maison de décoration niçoise et cannoise Maurice Debenedetti la salle à manger qu'elle abrite et le salon dans le style Louis XVI, le bar dans le goût rustique et l'appartement de la propriétaire, Mme Bérioux, en Louis XVI et néo-provençal.En 1958 et 1965 l'architecte cannois Louis Lafond entreprend une reconstruction complète pour MM. Augier et Veyrac. Le jardin est réaménagé.
Adresse : 45, 47 boulevard de la Croisette

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle (détruit) ; 3e quart 20e siècle
Année de construction : 1863 ; 1901 ; 1958 ; 1965
Auteur(s) : Blond(architecte)Charvoz Arthur J(architecte)Triou A (architecte)Astoux J(sculpteur)Debenedetti et Cie Maurice(architecte d'intérieur)Lafond Louis(architecte)

Hôtel de voyageurs dit Palais Eldorado, puis Hôtel Elysée Palace, actuellement Résidence Eldorado

hôtel de voyageurs dit Palais Eldorado, puis Hôtel Elysée Palace, actuellement Résidence Eldorado
hôtel de voyageurs dit Palais Eldorado, puis Hôtel Elysée Palace, actuellement Résidence Eldorado
Histoire : Hôtel de voyageurs construit vers 1880, puis réaménagé pour J.B. Cerrato. C'est alors que fut prévue la modification de l'entrée. Aménagé en appartements en 1937, il fut provisoirement utilisé comme lieu d'enseignement pour les élèves du collège Stanislas en 1939. Un projet non réalisé de lotissement figurant sur le plan régulateur de 1883 isolait l'édifice au centre d'une parcelle très ajustée et prévoyait alentour des terrains à bâtir, avec jardin aménagé.
Adresse : 36, 38 avenue Maréchal-Juin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit Palais Samothrace, actuellement immeuble dit Résidence Croisette

Histoire : Sur l'emplacement de la villa de la Paix, projet non réalisé d'hôtel en 1926 par les architectes François Pouthier, Paul Palasse, de Cannes, et Camille Joz-Roland (Genève) . Immeuble construit en 1953 par l'architecte cannois Pierre Nouveau et la Société cannoise Cebac de maçonnerie pour Henri Harmiteau, gérant de la SCI Résidence Croisette.
Adresse : 81 boulevard de la Croisette

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle
Année de construction : 1926 ; 1953
Auteur(s) : Pouthier François (architecte)Palasse Paul (architecte)Joz-Roland Camille (architecte)Nouveau Pierre (architecte)Cebac, société (entrepreneur de maçonnerie)

Hôtel de voyageurs dit Pension Mon Plaisir, ou Hôtel des Iles Britanniques

Histoire : Hôtel construit vers 1878 et allongé à ses 2 extrémités à la fin du 19e siècle. Une moitié du jardin a été cédée. En 1956 il est aménagé en Résidence Provençale.
Adresse : 7 avenue Saint-Nicolas ; 9 boulevard d'Alsace

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1956
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit Splendide Hôtel, puis Hôtel Splendid

hôtel de voyageurs dit Splendide Hôtel, puis Hôtel Splendid
hôtel de voyageurs dit Splendide Hôtel, puis Hôtel Splendid
Histoire : L'hôtel fut construit vers 1872 sur l'emplacement de la maison de M. Gazielle qui figure sur le cadastre de 1814. M. Morlot vendit le fonds sous la dénomination de Splendide Hôtel le 29 juillet 1892 à David Kremer. En 1905 l'édifice fut surélevé d'un étage et agrandi. La colonnade qui le couronnait disparut en 1910.
Adresse : 6 rue Félix-Faure ; allées de la Liberté

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1884
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtel de voyageurs dit auberge de Super-Cannes, restaurant Le Constellation

Histoire : Le projet d'un hôtel confié aux architectes Edouard Niermans et son fils Jean en 1925 n'aboutit pas du fait du décès d'Edouard Niermans. En 1939 la Société Hôtelière de Super-Cannes s'adresse à l'architecte cannois René Livieri dont le projet est rejeté car il est jugé trop haut. Il s'inspirait de près pour le plan d'étages de celui de Castel del Monte. Il ne bâtit finalement que la rotonde du restaurant dans sa version avec toiture. L'établissement fonctionna sous le nom d'Auberge de Super-Cannes, puis de restaurant le Constellation. En 1942, l'architecte prévoit un abri anti-aérien souterrain à proximité.
Adresse : 11 avenue Fontanel ; 4, 6 avenue de la Gare-du-Funiculaire

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1939 ; 1942
Auteur(s) : Livieri René (architecte)

Hôtel de voyageurs dit villa Marie-Madeleine et Pension Saint-Maurice, actuellement Hôtel des Gabres

hôtel de voyageurs dit villa Marie-Madeleine et Pension Saint-Maurice, actuellement Hôtel des Gabres
hôtel de voyageurs dit villa Marie-Madeleine et Pension Saint-Maurice, actuellement Hôtel des Gabres
Histoire : Hôtel construit en 1882 et agrandi à l'est peu après. En 1913 il est mentionné comme étant reconstruit et entièrement remis à neuf. Il met alors à la disposition de ses clients photographes une chambre noire.
Adresse : 62 boulevard d'Alsace

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1882
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Hôtels de voyageurs

hôtels de voyageurs
hôtels de voyageurs
Histoire : Le 1er hôtel recensé, l'Hôtel Bellevue, a été bâti en 1858. On en a recensé 46 pour le 19e siècle et 10 pour le 20e siècle, le dernier étant l'Hôtel George V bâti en 1929. On a ajouté le Noga Hilton bâti en 1990 car il a pris la place du palais des Festivals.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 2e quart 20e siècle

Immeuble

Histoire : Immeuble construit en 1882 pour la Société PLM.
Adresse : 2 avenue de Grasse ; 1 boulevard Carnot

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1882
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble

Histoire : Immeuble construit en 1895.
Adresse : 50 boulevard Carnot

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1895
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble

Histoire : Immeuble construit vers 1900.
Adresse : 26 boulevard Carnot

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble

immeuble
immeuble
Histoire : Immeuble construit vers 1895.
Adresse : 15 boulevard Carnot ; 6 rue Léopold-Bucquet

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble

immeuble
immeuble
Histoire : Immeuble construit en 1882.
Adresse : 8 boulevard Carnot

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1882
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Immeuble

Histoire : Immeuble construit en 1928 par l'architecte Maurice Rondoni, de Chaussy (Aisne) , et l'entrepreneur parisien de maçonnerie E. Pomeu pour Joseph Galois et la Société Sigrand et Cie représentée par François Sigrand.
Adresse : 2, 4 rue des Belges ; 40 rue d'Antibes

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1928
Auteur(s) : Rondoni Maurice (architecte)Pemeu E. (entrepreneur de maçonnerie)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques