France   |    
Blason et armoiries de Cannes

Cannes

Alpes-Maritimes

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Cannes

Monuments historiques et bâtiments protégés de Cannes

Maison dite chalet Amable ou villa Aimable

Histoire : Maison construite vers 1875. Le jardin a été loti.
Adresse : 103 avenue Jean-de-Lattre-de-Tassigny

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite chalet Chamonix, puis chalet Sinclair

Histoire : Maison construite en 1874 sur une parcelle triangulaire en bordure de la route de Fréjus au sud et de la voie ferrée au nord-est. Connue par document figuré.
Adresse : 2 à 14 avenue Francis-Tonner

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1874
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite chalet Criquette ou Croquet

Histoire : Chalet construit vers 1870 par l'architecte cannois Charles Baron sur une parcelle du lotissement du domaine de Donat Massuque (IA06000359) . Connu par document figuré.
Adresse : 42 avenue de Vallauris

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) : Baron Charles (architecte)

Maison dite chalet Ligne

maison dite chalet Ligne
maison dite chalet Ligne
Histoire : Maison construite entre 1875 et 1880, puis agrandie à l'identique à une époque indéterminée, et enfin dans le 3e quart du 20e siècle.
Adresse : 99 avenue du Docteur-Raymond-Picaud

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite chalet Manouka, puis villa Manouka

Histoire : Maison construite avant 1883, surélevée vers 1945, puis modernisée en 1952 par l'architecte cannois Georges Sauvan pour la SCI Villa Manouka. Probablement la même année, les Etablissements d'horticulture des Soeurs Schneider, à Cannes, dressent un projet de rénovation du jardin.
Adresse : 56 boulevard Montfleury

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1952
Auteur(s) : Sauvan Georges (architecte)

Maison dite chalet de la Fourcade, puis hôtel de voyageurs dit Savoy Hôtel, puis villa Mire Juan, actuellement Palais Mire Juan

maison dite chalet de la Fourcade, puis hôtel de voyageurs dit Savoy Hôtel, puis villa Mire Juan, actuellement Palais Mire Juan
maison dite chalet de la Fourcade, puis hôtel de voyageurs dit Savoy Hôtel, puis villa Mire Juan, actuellement Palais Mire Juan
Histoire : Maison construite en 1869 par l'architecte S. Quine. En 1873 encore inhabitée, elle est achetée pour être rattachée au domaine Scott (IA06000774). L'architecte cannois Charles Baron la modifie et lui donne un aspect classique en 1880. C'est sans doute lui qui par la suite l'agrandit encore et la transforme en hôtel de voyageurs qui appartient en 1914 à Mme Kerneis. Plus tard, l'établissement est aménagé en clinique d'héliothérapie. Il est rénovée dans le 4e quart du 20e siècle et partagé en appartements. Le jardin est agrandi.
Adresse : 25 chemin de Mauvarre

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1869
Auteur(s) : Quine S (architecte)Baron Charles (architecte)

Maison dite chalet de la Villotte, puis villa les Cycas

Histoire : Maison faisant partie de la propriété Consolat construite en 1875. Agrandie d'une aile ouest après 1886 en incluant le terrain voisin inoccupé.
Adresse : 15 avenue du Prince-de-Galles

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Année de construction : 1875
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite chalet des Dunes, puis villa Aguedal, puis villa Elbé et villas Les Tilleuls et Bengali

Histoire : Chalet construit et jardin aménagé vers 1872. Dans les années 1920 le chalet devenu villa Aguedal est en vente pour 285000 F. Il est remodelé et agrandi, et donne dès lors au sud sur une partie réaménagée du jardin. En 1947 la villa dite Elbé est partagée en appartements et surélevé d'un étage par l'architecte cannois Georges Sauvan pour Madame Ramsden. Elle se trouve sur un des 4 lots qui partagent le jardin.
Adresse : 31, 33 boulevard Eugène-Tripet

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle;1er quart 20e siècle
Année de construction : 1947
Auteur(s) : Sauvan Georges(architecte)

Maison dite château Gothique, actuellement immeuble dit Palais Gothique

Histoire : Pseudo château construit vers 1870 et englobé vers 1925 dans l'immeuble construit en deux campagnes par le promoteur cannois Henri Perrot avec une structure en acier des Etablissements Richard-Ducros (Alès). La seconde campagne est datée de 1928
Adresse : 6 à 12 rue de la Marne

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle (détruit) ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1928
Auteur(s) : Richard-Ducros (entrepreneur de charpenterie)

Maison dite château Leader, actuellement La Bastide

Histoire : Le château a été bâti en 1843 dans le domaine de 100 ha que Sir Temple Leader, ami de Lord Brougham, venait d'acheter sur la colline de la Croix des Gardes. C'est dans ce jardin que le duc d'Albany lança en 1861 la vogue du jeu de croquet. Les capitalistes parisiens Lemoine et Maillot achetèrent ce domaine en 1880 pour le prix fabuleux de 3 000 000 F. Ils le divisèrent en 126 lots et créèrent le boulevard Leader. En 1883 ils revendirent les lots à la Compagnie Anglaise. Au château proprement dit s'adjoignit avant 1883-1886 un ensemble de bâtiments de service nommé le mas provençal.
Adresse : 11 avenue Amiral-Wester-Wemys

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle
Année de construction : 1843
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite château Louis XIII

maison dite château Louis XIII
maison dite château Louis XIII
Histoire : Maison construite vers 1895 pour le Révérend John Godding à l'imitation de châteaux de la Loire. Propriété du comte Starzynski de 1910 à 1920. En 1982 la maison fait l'objet d'une rénovation complète, on ajoute une piscine moderne sur les terrasses, le décorateur romain Toni Facella Sensi redécore tout l'intérieur.
Adresse : 8 avenue de la Tropicale

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : Facella Sensi Toni (architecte d'intérieur)

Maison dite château Massuque, puis villa Massilia

maison dite château Massuque, puis villa Massilia
maison dite château Massuque, puis villa Massilia
Histoire : Maison construite avant 1870. La parcelle résulte du morcellement du domaine Massuque et conserve en 1886 la majeure partie de ses terrains agricoles. A cette époque, ajout des ailes et de l'ornementation des élévations.
Adresse : 56 avenue de Vallauris

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite château Saint-Georges, puis villa la Rochefoucauld

maison dite château Saint-Georges, puis villa la Rochefoucauld
maison dite château Saint-Georges, puis villa la Rochefoucauld
Histoire : Château bâti entre 1837 et 1840 par l'architecte et ingénieur civil Louis Larras et par l'entrepreneur de maçonnerie Joseph Laugier pour Sir Herbert Taylor, lieutenant général de l'armée britannique et secrétaire particulier des rois Georges III, Georges IV et Guillaume IV. Il y meurt, ainsi que Lady Taylor, avant son achèvement. Sir Thomas Robinson Woolfield l'achète en 1846 et achève sa construction avant d'entreprendre celle de sa villa Victoria. En 1856 Jacques Louis Courant, gendre de Woolfield, achète la propriété. En 1861 Joseph Grandval, ancien chambellan de Napoléon Ier et raffineur de sucre marseillais, acquiert le domaine que ses enfants rachètent aux enchères en 1873 et qu'ils louent au duc Robert de Bourbon Parme. La duchesse de Boudanville est peut-être responsable de la construction dans le parc vers 1875 de la villa des Pins, étudiée séparément. En 1886 la famille de la Rochefoucauld donne son nom au château que Finck et Châteauvieux transforment en 1926 en un hôtel de 45 chambres partagé en copropriété en 1938.
Adresse : 47 avenue du Docteur-Raymond-Picaud

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) : Larras Louis (architecte, ingénieur civil)Laugier (entrepreneur de maçonnerie)

Maison dite château Saint-Léon, actuellement Fondation le Rayon de Soleil

maison dite château Saint-Léon, actuellement Fondation le Rayon de Soleil
maison dite château Saint-Léon, actuellement Fondation le Rayon de Soleil
Histoire : Maison construite vers 1874 peut-être pour le duc Robert 1er de Parme qui y réside dès son achèvement. En 1875 surélévation d'un étage et transformations intérieures. La parcelle est réduite.
Adresse : 99 avenue Maréchal-Juin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite château Saint-Michel

maison dite château Saint-Michel
maison dite château Saint-Michel
Histoire : Château construit en 1873 par un architecte anglais non identifié. Il est habité avant 1914 par le duc de Vendôme. Le domaine est agrandi en 1939 sur des terrains du lotissement de Super-Cannes (IA06000642) , puis réuni à celui du château Valetta (IA06000636) . Les 2 maisons ont été remplacées par des résidences.
Adresse : 69 boulevard Métropole

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1873
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Maison dite château Saint-Roch, puis villa Sémiramis

maison dite château Saint-Roch, puis villa Sémiramis
maison dite château Saint-Roch, puis villa Sémiramis
Histoire : Maison construite vers 1884 par l'architecte cannois Laurent Vianay pour Emile Martin. En 1900 Mme Martin fait analyser le sol de sa propriété. La maison a appartenu à Florence et Frank Jay Gould de 1924 à 1951. Connue par documents figurés. Elle a été remplacée en 1962 par un ensemble immobilier.
Adresse : 55 avenue du Roi-Albert

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) : Vianay Laurent (architecte)

Maison dite château Sainte-Ursule, puis des Tours

maison dite château Sainte-Ursule, puis des Tours
maison dite château Sainte-Ursule, puis des Tours
Histoire : Château bâti en 1856 par l'architecte anglais Thomas Smith et l'entrepreneur anglais Odadhia Pulhan pour Lord Londesborough à l'instigation de Sir Thomas Robinson Woolfield. En 1858 le marquis de Conyngham, neveu de Lord Londesborough et pair d'Angleterre, le vend pour 180000 F à Richard Manca, duc de Vallombrosa, qui ajoute une chapelle, fait décorer le vestibule, agrandit et enrichit le parc. En 1890 l'hôtelier allemand Martin Ellmer fait agrandir et aménager l'édifice en hôtel de voyageurs.
Précisions : façades et toitures de l'hôtel, chapelle et son décor (cad. AW 202) : inscription par arrêté du 10 juin 1993.
Adresse : 6 avenue Jean-de-Noailles

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1856
Auteur(s) : Smith Thomas (architecte)Pulhan Odadhia (entrepreneur de maçonnerie)

Maison dite château Scott

maison dite château Scott
maison dite château Scott
Histoire : Maison construite entre 1868 et 1872 par l'architecte londonien Thomas Smith et l'entrepreneur de maçonnerie cannois Scavy pour Mr Scott. La propriété est déjà morcelée à partir de 1873, sans doute pour compléter le financement de la construction, qui est achevée, mais aux murs sans papiers peints et non meublée. Elle est ensuite acquise par M. Debionne, puis par Lord Wolverton qui y invite le premier ministre Gladstone au tout début de 1883. La propriété appartient en 1933 aui colonel Praportchetovitch qui y célèbre par une fête grandiose ses fiançailles avec la baronne Charlotte de Amenschilde de Poëckh. Le jardin est aujourd'hui loti.
Adresse : 151 avenue Maréchal-Juin

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) : Smith Thomas (architecte)Scavy (entrepreneur de maçonnerie)

Maison dite château Thorenc ou château d'Oxford

maison dite château Thorenc ou château d\
maison dite château Thorenc ou château d'Oxford
Histoire : Maison construite vers 1870 pour la duchesse de Bedford. En 1876 elle est la résidence de Sir Richard Atwood Glass. Elle appartient ensuite à la duchesse de Montrose. En mars 1926 l'entreprise de maçonnerie Allavenne dresse pour M. Blum un devis de démolition, en cours en juillet. En fait, le château est divisé en 2 villas par suppression de la partie centrale. Vers 1930 Albert Neubauer, pionnier de l'automobile, fait dresser un projet pour la villa ouest à l'architecte cannois François Arluc, mais ce sont les architectes Louis Süe et Léon Le Bel, de Grasse, qui reconstruisent radicalement le château. Jean-Gabriel Domergue y peint les décors du salon vénitien. L'empereur d'Annam Bao Daï, propriétaire de 1937 à 1960, fait appel au décorateur parisien installé à Nice Jacques Courtois. En 1968 l'architecte Offenstein remplace la maison par un immeuble. Connue par documents figurés.
Adresse : 38 boulevard d'Oxford ; 12 avenue d'Annam

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Année de construction : 1932
Auteur(s) : Le Bel Léon (architecte)Süe Louis (architecte)Courtois Jacques (architecte d'intérieur)Domergue Jean-Gabriel (peintre)Offenstein (architecte)

Maison dite château de Font de Veyre, puis villa Allegria

maison dite château de Font de Veyre, puis villa Allegria
maison dite château de Font de Veyre, puis villa Allegria
Histoire : A la villa bâtie vers 1870 se sont ajoutées successivement le portique sud, avant 1883, puis une annexe est et enfin l'aile ouest dans le courant du 4e quart du 19e siècle. La famille new-yorkaise Vanderbilt, propriétaire, fait réaliser d'importantes réparations intérieures en 1947 par l'architecte cannois Eugène Lizero. la maison est mise en vente l'année suivante, dans la succession Vanderbilt.
Adresse : 2 avenue Font-de-Veyre

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle
Année de construction : 1947
Auteur(s) : Lizero Eugène (architecte)


© Base MERIMEE - Etat Français - Batîments classés monuments historiques