France   |    
Monument historique

brasserie, malterie dite brasserie-malterie Bachelet, puis Wemaere Bachelet.

Monument historique

Écoust-Saint-Mein


Brasserie, malterie dite brasserie-malterie Bachelet, puis Wemaere Bachelet.



Histoire : De source orale la brasserie, adjointe à une exploitation agricole, aurait été fondée en 1869 par Augustin Bachelet. Pendant la Première Guerre mondiale le village d'Ecoust est entièrement rasé pour répondre à la stratégie allemande. Après la guerre, entre 1921et 1924, une nouvelle brasserie, du nom de Wemaere Bachelet, est construite. Elle est combinée à une malterie et un commerce de vins et spriritueux existant déjà avant-guerre. La brasserie-malterie fonctionne jusqu'en 1948. Elle est alors cédée à la brasserie Simon de Lewarde (59) , et convertie en dépôt de boissons. Actuellement l'établissement est désaffecté. Détruite, la girouette de la pièce de séchage a été refaite à l'identique. En 1935 la brasserie produisait 6000 hectolitres, soit environ un brassin de 150 hectolitres hebdomadaires. Entre 1935 et 1939 sont installés une canetterie, des machines d'embouteillage (pour la mise en bouteilles du bock Saint-Mein et du Pain liquide) , ainsi qu'un compresseur à froid et des tanks pour la fermentation basse. En 1930 la brasserie employait 6 personnes.
Adresse : 4 rue du Fief

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 3e quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu
Crédits : Petitberghien, Thierry - © Inventaire général, ADAGP

Monuments historiques d'Écoust-Saint-Mein