France   |    
Blason et armoiries de Bordeaux

Bordeaux

Gironde

Aquitaine

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Bordeaux

4.89
10211Bordeaux est une ville de 229500 habitants, située dans le département de la Gironde et la région d'Aquitaine en France. Les habitants de Bordeaux s'appellent les Bordelais et les Bordelaises. Bordeaux possède 396 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population229500 habitants
GentiléBordelais, Bordelaises
Superficie4936 hectares
Densité4649 hab/km²
Altitude6 mètres
Code Postal33000
Code INSEE33063

055610xxxx055644xxxx
MaireAlain Juppé
MairieMairie de Bordeaux
Place Pey Berland
33077 BORDEAUX
Téléphone0556102030
Fax0556445607
Site web

Fiche consultée 10211 fois

Cartes postales anciennes de Bordeaux

BORDEAUX
La Gare du Midi vers le départBordeaux
Panorama vu de la Tour Saint MichelTour Saint Michel

Avis sur Bordeaux


Donnez votre avis sur Bordeaux

Monuments historiques et bâtiments protégés de Bordeaux

Usine de produits chimiques (usine d'engrais et usine d'acide sulfurique) dite usine Saint-Gobain, puis Kuhlmann, puis Péchiney Saint-Gobain, puis P.U.K., puis Sté générale des engrais, actuellement S

Histoire : La Sté Saint-Gobain installe, à partir de 1901, une usine de produits chimiques pour produire des engrais, de l'acide sulfurique et des superphosphates. La cheminée de la chaufferie est construite en 1903. Cette même année, une première cité ouvrière est édifiée et d'autres le seront quelques années plus tard. De nombreux agrandissements sont réalisés en 1914, 1925, 1963, 1965, 1973 et 1975. Plusieurs implantations successives ou simultanées, (usine " La Bordelaise ", société Kuhlmann) ainsi que des fusions de sociétés aboutissent, d'abord en 1961, à la formation de Péchiney Saint-Gobain, puis en 1974 à la création de la Sté générale des engrais. A cette époque, elle devient la première société française d'engrais et accède au rang des grands producteurs européens. En 1987, les installations portuaires sont renouvelées : une borne de dépotage des navires, composée d'un " tube " et de pompes, permet de décharger les matières liquides. Un réseau ferré de 3 km sur le site industriel permet l'expédition par rail de la plupart des produits fabriqués. Depuis 1991, l'entreprise a pris l'appellation Soferti, qui actuellement fait partie du groupe Elf-Atochem.Machine à vapeur en fonctionnement de 1904 à 1960. 1914 : dans l'atelier d'Anhydre, 2 fours Herreshoff et 1 catalyseur de 10 puis 15 tonnes/jour. 1963 : création d'une unité de capacité 120 000 tonnes/jour d'acide sulfurique, produit par combustion du soufre et catalyse de l'anhydride sulfureux. Unité d'Anhydre : tour de dessication de l'air ; une partie de la vapeur produite alimente une turbine qui fournit 1 200 kW, soit la moitié de la consommation journalière de l'usine. Unité d'engrais et atelier de granulation : capacité de 130 000 à 175 000 tonnes par an. Atelier des superphosphates : la réaction chimique est réalisée dans un " tube-cave " Broadfield en 1958 remplacé en 1973 ; Ces tubes-caves succédaient aux anciennes " caves-carnaux " en brique qui s'étaient elles-mêmes substituées aux premières caves à bras.1918 : 400 ouvriers. 3 cités ouvrières, 1 cité de logements de contremaîtres (voir dossier) . Ecole professionnelle en activité de 1948 à 1962. 1964 : l'effectif de 180 personnes comprend 6 cadres, 18 contremaîtres, 18 employés et 138 ouvriers. 1974 : 300 salariés. 1995 : 80 salariés.Existence d'un fonds d'archives privées.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 1er quart 20e siècle ; 3e quart 20e siècle

Vidéos de Bordeaux

Chargement...