France   |    
Blason et armoiries de Bastia

Bastia

Haute-Corse

Corse

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Bastia

4.67
2736Bastia est une ville de 42900 habitants, située dans le département de la Haute-Corse et la région de la Corse en France. Les habitants de Bastia s'appellent les Bastiais et les Bastiaises. Bastia possède 31 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population42900 habitants
GentiléBastiais, Bastiaises
Superficie1937 hectares
Densité2214 hab/km²
Altitude30 mètres
Code Postal20600
Code INSEE2B033

049555xxxx049555xxxx
MaireÉmile Zuccarelli
MairieMairie de Bastia
Rond-point Noguès
20200 BASTIA
Téléphone0495559555
Fax0495559655
Site web

Fiche consultée 2736 fois

Avis sur Bastia


Donnez votre avis sur Bastia

Monuments historiques et bâtiments protégés de Bastia

Ensemble métallurgique dit usine à fer de Toga

Histoire : En 1842, la "Compagnie métallurgique de la Corse", associant le maître de forges Paul Droust de la Gironnière, l'industriel marseillais François Cabanis et la "Compagnie Corse" dirigée par le banquier parisien Mariano de Bertodano, fait construire un haut fourneau au lieu-dit Toga. En 1846, le comte Charles-André de Kerhoënt et le marquis Philippe de Puylaroque, gérants de la société en commandite "Forges et Fonderies d'Arles et de la Corse" , rachètent les installations. Ayant obtenu des commandes de compagnies ferroviaires, ils font construire entre 1846 et 1848 2 hauts fourneaux, des halles à charbon, et réactivent les anciens bas fourneaux de Querciolo, de Fiumalto et d'Orezza (Castagniccia). En 1849, la société est mise en liquidation en raison de difficultés financières et d'une conjoncture défavorable. Cette faillite est suivie d'une saisie immobilière et d'une vente aux enchères publiques en octobre 1851. La "Société Jackson Frères" établie dans la Loire devient le nouvel acquéreur. De 1852 à 1853, sous l'autorité du maître de forges, Ferdinand Rimoz de la Rochette et sous la direction des ingénieurs Tranles et Martin, la société fait procéder à de nouveaux aménagements. En 1854, les frères Jackson fusionnent avec la société Petin et Gaudet. Ils constituent la "Compagnie des hauts-fourneaux, des forges et des aciéries de la Marine et des Chemins de Fer", l'une des principales sociétés industrielles de France. En 1862, l'ingénieur stéphanois Charles Koch prend la direction de l'usine. Elle emploie de 300 à 450 ouvriers y compris des femmes et des enfants. A partir de 1875, la Compagnie Marine connaît des difficultés liées au recentrage national de la production sidérurgique dans l'est et le nord de la France. En janvier 1885, le site de Toga est fermé. En 1890, la Compagnie Marine vend l'usine à la "Société Louis-Napoléon Mattei et Cie", spécialisée dans les vins et les alcools pour 200 000 F. A partir de 1924, une partie des bâtiments de Toga est occupée par la manufacture de tabacs Job. L'ensemble industriel est abandonné en 1977.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle

Vidéos de Bastia

Chargement...