France   |    
Blason et armoiries d`Autun

Autun

Saône-et-Loire

Bourgogne

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Autun

4.56
2804Autun est une ville de 15100 habitants, située dans le département de Saône-et-Loire et la région de la Bourgogne en France. Les habitants d'Autun s'appellent les Autunois et les Autunoises. Autun possède 46 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population15100 habitants
GentiléAutunois, Autunoises
Superficie6152 hectares
Densité245 hab/km²
Altitude306 mètres
Code Postal71400
Code INSEE71014

038586xxxx038586xxxx
MairieMairie d'Autun
Place du Champ de Mars
71400 AUTUN
Téléphone0385868000
Fax0385868028
Site web

Fiche consultée 2804 fois

Cartes postales anciennes d'Autun

Vue généraleLa Cathédrale St LazareLe Temple de Janus

Avis sur Autun


Donnez votre avis sur Autun

Monuments historiques et bâtiments protégés d'Autun

Hôpital général Saint-Gabriel, actuellement Centre hospitalier

Histoire : Le 17 février 1646, le Conseil du Roi autorisa la construction d'un hôpital destiné à l'accueil des enfants abandonnés et des mendiants, qui avait déjà été approuvé par Mgr de Ragny en 1645. Mais l'vêque mourut trop tôt pour voir l'aboutissement de ce projet. L'ouverture de l'établissement n'eut lieu qu'en 1668. Il prit alors le nom d'hôpital Saint-Gabriel, d'après le prénom de l'évêque d'alors, Mgr Roquette. Il était desservi par les soeurs de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. La chapelle fut édifiée en 1700 (elle sera réduite en 1960). En 1764-67, on construisit l'aile gauche afin d'accueillir les malades de l'hôpital Saint-Antoine dont l'évêque d'Autun avait décidé le transfert. Une aile symétrique fut édifiée en 1822-27 par l'architecte Rochefort, à l'intention des vieillards et des enfants abandonnés. Au fil des ans, des bâtiments viennent s'ajouter au corps central : - en 1882, d'après les plans de l'architecte Badet, on construit 2 pavillons, un pour abriter une crèche et un dispensaire, l'autre pour l'administration, - dès 1893, une petite clinique de neuf lits de chirurgie dont un lit de maternité est créée sur les terrains de l'hôpital par le Docteur Latouche, chirurgien. Dès les années suivantes, la clinique s'agrandit sur les côtés, à l'arrière (aménagement d'une salle d'anesthésie au delà de la salle d'opérations) puis par une annexe (plans par l'architecte voyer d'Autun Jean Truchot). - en 1894-95, est érigé un "pavillon d'isolement pour les femmes blessée", d'après les plans de Truchot - en 1899-1900, après le manque constaté par le conseil moral de 1896, édification d'une maternité, d'un pavillon d'isolement pour les contagieux et d'une étuve à désinfection, d'après les plans de Truchot dressés en 1897. La maternité ouvre en août 1901. - en 1905-06, on agrandit le pavillon "des femmes blessées", on construit des cabanons d'aliénés, des lieux d'aisance et un ensemble de bains et d'hydrothérapie dont le projet avait été ajourné. Les années 50 voient la mise en oeuvre d'un programme de constructions destiné à moderniser et à regrouper les services hospitaliers : ainsi sont bâtis le bâtiment central, la maternité et la pédiatrie. La maison de santé et de cure médicale remplace le vétuste hospice Saint-Gabriel au Couvent des Cordeliers. La nouvelle maison de retraite date de 1995 et complète désormais la modernisation des services d'accueil des personnes âgées.

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : 4e quart 17e siècle ; 3e quart 18e siècle ; 1er quart 19e siècle ; 1er quart 20e siècle ; 2e moitié

Vidéos d'Autun

Chargement...