France   |    
Monument historique

Ancien hospice Saint-Nicolas dit Hôtel-Dieu Saint-Nicolas du Bourg

Monument historique

Noyers


Ancien hospice Saint-Nicolas dit Hôtel-Dieu Saint-Nicolas du Bourg

Histoire : En 1649, Pierre Deselles, sieur de Clavisy et prêtre à Noyers décida, pour remercier Dieu de l'avoir sauvé de la noyade, de créer une maison pour recueillir des pauvres ; la plaque de fondation de cet hospice est conservée dans l'ancien hospice Saint-André (réf. IA89000096) . Il la fit construire sur un emplacement où se trouvaient des maisons et des ruines de la muraille de la ville et d'une vieille chapelle. En 1650, il annonça la fondation de l'Hôtel-Dieu Saint-Nicolas et le versement d'une rente pour subvenir à la nourriture des pauvres. Il fit bâtir un bâtiment consistant en un cellier, " 2 chambres haute et basse et grenier dessus icelle " et derrière une petite chapelle ouvrant par une arcade sur la chambre basse, et dans l'enclos une chambre pour un prêtre. L'évêque de Langres, Sébastien Zamet, lui permit le 1er juin 1651, de célébrer la Sainte messe dans la chapelle. En 1667, la veuve de son frère François confie la direction de l'Hôtel-Dieu à Pierre Piault, qui achète la métairie de Clavisy en 1701 et complète cette fondation. En 1703, à sa mort, il lègue l'Hôtel-Dieu et la métairie aux Pères de la Doctrine chrétienne qui refusent. Son frère Claude se nomme directeur de l'Hôtel-Dieu au nom de son fils Pierre, héritier. En 1740, les bâtiments n'hébergeaient plus que quatre pauvres ; Pierre Piault quitta alors ses fonctions de directeur et fut condamné à régler 6 000 livres et à réparer les bâtiments ; cette sentence étant restée lettre morte, l'hospice devint inhabitable après 1750. L'édifice a été remanié aux 18e, 19e et 20e siècles.
Adresse : rue de Venoise

Type : Inventaire général du patrimoine culturel
Epoque : milieu 17e siècle
Auteur(s) : maître d'oeuvre inconnu

Monuments historiques de Noyers