France   |    
Blason et armoiries d`Agen

Agen

Lot-et-Garonne

Aquitaine

Donnez votre avis   Ajouter une photo Ajouter une adresse »


Agen

4.45
4486Agen est une ville de 33600 habitants, située dans le département de Lot-et-Garonne et la région d'Aquitaine en France. Les habitants d'Agen s'appellent les Agenais et les Agenaises. Agen possède 33 bâtiments inscrits au registre des monuments historiques.

Population33600 habitants
GentiléAgenais, Agenaises
Superficie1149 hectares
Densité2924 hab/km²
Altitude48 mètres
Code Postal47000
Code INSEE47001

055369xxxx055366xxxx
MaireJean Dionis du Séjour
MairieMairie d'Agen
Place du Docteur Esquirol
47000 AGEN
Téléphone0553694747
Fax0553662561
Site web

Fiche consultée 4486 fois

Avis sur Agen


Donnez votre avis sur Agen

Monuments historiques et bâtiments protégés d'Agen

Ancienne manufacture royale de toile, actuellement caserne Valence

Histoire : La manufacture de toiles à voiles, très vite érigée en manufacture royale (titre octroyé le 24 février 1763), est construite entre 1764 et 1780 à la demande de Pierre Gounon, maire d'Agen. Le chanvre cultivé en Agennais, reconnu comme le meilleur du royaume, permet d'obtenir des toiles de qualité supérieure qui intéressent la Marine royale. La production est considérable. Les ateliers abritent plus de deux cents métiers à tisser en 1782 et presque autant de machines sont dispersées en ville et dans les environs, où 7 000 fileuses travaillent à domicile. Le chanvre d'abord moulu, puis peigné à l'intérieur de la manufacture, était divisé en trois catégories correspondant à trois qualités ; il était ensuite distribué à des fileuses, avant de revenir à la manufacture où il était blanchi avant d'être tissé. Malgré cette activité florissante, le déclin s'amorce rapidement après la fin de la guerre d'Amérique. Les difficultés financières de la Manufacture sont telles qu'elles entraînent sa fermeture à la Révolution. Un nouvel essor est redonné sous le Consulat et l'Empire mais cette embellie reste sans suite car il s'avère alors plus intéressant de cultiver le tabac. Un dépôt de remonte (1845-1933) et à partir de 1875, la caserne Valence, s'installent dans les ateliers désaffectés. Les bâtiments, occupés partiellement depuis 1989 par une unité de gendarmerie, déterminent deux cours rectangulaires. Le corps central, qui s'élève sur trois niveaux, abrite l'ancien atelier de tissage, vaste salle avec voûtes d'arêtes sur piliers carrés, longtemps utilisé comme réfectoire.

Type : Monuments historiques
Epoque : 2e moitié 18e siècle

Vidéos d'Agen

Chargement...